VOILE : DEMATAGE DE HOLCIM-PRB DANS THE OCEAN RACE

Démâtage Holcim PRB
Holcim PRB a démâté près des côtes brésiliennes (photo Georgia Schofield | polaRYSE / Holcim - PRB / The Ocean Race)

Vers 7h00 heure française, alors que le bateau faisait route vers l’est dans des vents de nord modérés et une mer agitée, le mât de Team Holcim-PRB s’est brisé. Le skipper Kevin Escoffier a envoyé un message à la direction de course après ce démâtage pour signaler que l’équipage de Holcim-PRB était sain et sauf et, peu après, que le bateau était en sécurité et qu’aucune assistance n’était nécessaire.

« Nous nous sommes très bien débrouillés. On était en tête avec notre nouvel équipage sur Holcim-PRB. Nous avons eu une défaillance mécanique et le mât est tombé », a déclaré le skipper Kevin Escoffier. « C’est la vie. Nous travaillons actuellement à la mise au point d’un gréement de fortune pour rentrer au port et pouvoir reprendre la course dès que possible. L’équipe travaille dur pour trouver une solution.« 

Bien qu’il s’agisse d’un coup dur pour cette équipe qui a remporté 19 des 20 points possibles au cours des trois premières étapes de The Ocean Race, le compétiteur qu’est Kevin Escoffier ne baisse pas les bras.

« Si nous réussissons à nous rendre à Newport, il faut y être avant le départ de la prochaine étape, le 21 mai. Si nous y arrivons, nous serons toujours en tête de The Ocean Race, alors nous travaillons dur pour y parvenir », a-t-il déclaré.

Vidéo You Tube. Les images impressionnantes qui ont suivi le démâtage de Holcim-PRB.

Plusieurs options pour Holcim-PRB

L’équipe Holcim-PRB étudie toutes les options après ce démâtage, y compris la possibilité d’acheminer un mât de rechange au Brésil à temps pour que l’équipe puisse reprendre la course sur cette quatrième étape. Cela lui assurerait ainsi au moins un point et lui permettrait de rejoindre le reste de la flotte à Newport à temps pour l’étape transatlantique.

Si cela s’avère impossible d’un point de vue logistique, d’autres options pourraient consister à expédier le bateau et le mât de rechange séparément à Newport à temps pour le départ de la cinquième étape (ce qui serait également très serré), ou à Aarhus pour la sixième étape.

Démâtage Holcim PRB
Le voilier a été mis en sécurité (photo Georgia Schofield | polaRYSE / Holcim – PRB / The Ocean Race)

Tout cela sera décidé dans les prochaines heures – pour l’instant, le bateau et l’équipage sont sains et saufs et l’équipe a des options pour revenir dans The Ocean Race.

« C’est une nouvelle choquante. Heureusement, personne n’est blessé, mais c’est une grande déception. Kevin a fait une très belle course. Nous l’avons d’ailleurs croisé à vue cette nuit, nous avons parlé brièvement à la VHF », a déclaré Robert Stanjek de Guyot environnement – Team Europe, partageant sans doute le sentiment de tous les concurrents. « Nous souffrons avec eux, bien sûr. On ne souhaite cela à personne. »

Ailleurs sur l’eau, 11th Hour Racing Team gagne une place et prend la tête dans cette 4ème étape, avec Team Malizia à 10 milles derrière et Biotherm tout près. Guyot environnement Team Europe a 30 milles de retard, mais a maintenu son rythme au cours des dernières 24 heures.

Communiqué The Ocean Race

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1608 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Transat Paprec 2023: présentation
  2. SailGP San Francisco: triomphe australien
  3. The Ocean Race Newport : victoire de Charlie Enright

Les commentaires sont fermés.