VOILE : MALIZIA PASSE LE CAP HORN EN TETE DANS THE OCEAN RACE

he Ocean Race cap Horn
Rosalin Kuiper, Boris Hermann et Will Harris posent devant le Cap Horn (photo Will Harris / Team Malizia / The Ocean Race)

Après plus de 10 000 milles à travers l’océan Indien puis le Pacifique, et 29 jours à l’ahurissante moyenne de près de 15 nœuds, Team Malizia, talonné par Holcim-PRB, a franchi le fameux cap Horn en tête à 16h23 UTC le lundi 27 mars, 29 jours, 4 heures et 8 minutes après le départ du Cap dans The Ocean Race. Et ce dans une brise de « demoiselle » après plusieurs jours plus que toniques dans une forte dépression, typique des mers du sud.  

Le bateau allemand, qui envisageait un retour au Cap après une avarie de mât dans les premiers jours de la troisième étape, et qui navigue avec un membre d’équipage blessé, a surmonté tous ces obstacles et plus encore pour mener la flotte de The Ocean Race au passage de l’emblématique cap Horn.

Boris Herrmann, le skipper de Team Malizia, a commenté ainsi son cinquième passage. « Le cap Horn me rappelle de nombreux souvenirs, et franchir cette ligne en premier signifie presque plus que gagner l’étape, non pas en termes de points, mais en termes de signification. Je suis fier de l’équipe et de ce bateau ! Ce dernier a vraiment fait ses preuves dans les mers du Sud et a montré à quel point il était résistant. »

Une navigante blessée sur Malizia

Boris Herrmann et son équipe rejoignent ainsi les « légendes du sud » en tant que vainqueurs du Trophée des 40èmes rugissants, qui récompense le passage le plus rapide entre le cap de Bonne Espérance en Afrique et le cap Horn en Amérique du Sud. L’équipage de Malizia décroche ainsi le titre « Cape to Cape » en 27 jours, 17 heures et 31 minutes.

La troisième étape étant la plus longue de l’histoire de The Ocean Race, c’est la première fois que le trophée sera décerné pour un passage sans escale entre les deux caps qui marquent les limites est et ouest de l’océan Atlantique sud.

Dimanche, Team Malizia a connu une grosse frayeur à bord lorsque Rosalin Kuiper a été projetée de sa bannette et s’est cognée la tête, subissant une coupure et une commotion cérébrale. Heureusement, grâce aux conseils d’experts médicaux, l’équipe a pu refermer la blessure et Rosie a pu se reposer et récupérer. Les premières indications montrent qu’elle se rétablit bien à bord.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, au 30ème jour de course de la 3ème étape de The Ocean Race, Team Malizia a franchi la longitude du cap Horn avec moins de 20 milles d’avance sur Team Holcim-PRB. Les deux bateaux ont finalement pris de l’avance sur Biotherm et 11th Hour Racing Team qui accusent un retard de 250 milles.

The Ocean Race Cap Horn
Sam Goodschild à l’ouvrage sur Holcim-PRB (photo Julien Champolion | polaRYSE / Holcim – PRB / The Ocean Race)

Holcim – PRB en embuscade

Le skipper français Kevin Escoffier a donc mené son équipe Team Holcim-PRB au-delà du cap Horn en deuxième position à 17:40 UTC, pour un temps écoulé depuis le départ de 29 jours, 5 heures et 25 minutes.

« Ce sera un combat jusqu’à l’arrivée à Itajaí », estime Will Harris. « L’équipe Holcim-PRB n’est qu’à quelques milles derrière nous. Ils font un travail extraordinaire qui nous pousse également. Nous devrons donner le meilleur de nous-mêmes. La route est longue – 2000 milles – et nous avons hâte d’y être. »

Infos The Ocean Race

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1608 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. The Ocean Race Itajai Malizia vainqueur

Les commentaires sont fermés.