VOILE : PIERRE LE ROY EN TETE DE LA TRANSAT LES SABLES – LES ACORES – LES SABLES !

Pierre Le Roy Les Sables
Pierre Le Roy a pris un bon départ aux Sables d'Olonne (photo Vincent Olivaud/SAS 2022)

Le skipper lillois Pierre Le Roy (teamwork) est déjà en tête de la 9ème course en solitaire Les Sables – Les Açores – Les Sables quelques heures après le départ donné ce mardi 19 juillet en Vendée. Il confirme ainsi sa supériorité sur la classe mini. Mais la route est encore longue d’ici Horta, terme de la première étape.

Comme prévu, ce mardi 19 juillet à 13H18, le coup d’envoi de la 9e édition des Sables – Les Açores – Les Sables a été donné dans un flux de secteur ouest soufflant entre 10 et 15 nœuds. Les 72 concurrents en lice se sont ainsi élancés pour la première étape de l’épreuve, un morceau de 1 240 milles à destination d’Horta.

« C’est une chouette première étape qui nous attend. Il va y avoir pas mal de choix à faire compte-tenu de la météo. Je suis content parce que je vais passer du temps à la table à carte mais je suis aussi un peu stressé parce que ce n’est pas très clair et je ne suis pas sûr que ça s’éclaircisse très vite », a commenté Pierre Le Roy, ce mardi, peu avant de quitter Port Olona. Par ce temps de canicule, les concurrents allaient retrouver de la fraîcheur au large.

Une première nuit bien négociée

Si Léo Botorel (987 – Les Optiministes – Secours Populaire) a pris le meilleur départ, Yaël Poupon (1051 – Bihannic – Groupe Asten) a rapidement pris le commandement de la flotte, passant en tête la première marque et bouclant le petit parcours de dégagement mouillé en baie des Sables d’Olonne toujours dans la même position, après un peu plus d’une heure de course avec, à ses trousses, Damien Fleury (947 – Utopik) et Jacques Delcroix (753 – Actual), le premier Proto. 

Mais la situation a évolué dans la nuit. Au pointage de 5h30 ce mercredi, Pierre Le Roy figurait déjà en tête de la flotte avec quelques miles d’avance sur Jacques Delcroix (Actual) et Laure Galley (DMG Mori Sailing Academy 2).

De fait, le scénario des premiers jours de course est relativement limpide, avec le passage d’un petit front peu actif la nuit prochaine puis, à l’arrière, la bascule du vent au nord-ouest. Cela permettra aux solitaires de descendre au portant plein gaz jusqu’au cap Finisterre puis le long des côtes portugaises. La suite, à partir du 22 au soir, s’annonce plus complexe. Pour l’heure, en tous les cas, elle demeure très incertaine, ainsi que le confirme Christian Dumard, le consultant météo de l’épreuve : « A partir de vendredi, les Ministes vont devoir gérer deux obstacles avec, d’une part, un grand axe anticyclonique qu’ils vont devoir contourner, soit par le nord, soit par le sud, et, d’autre part, un petit front pas très actif à l’arrière duquel il risque d’y avoir très très peu de vent ».

72 concurrents ont pris le départ de la course (photo Vincent Olivaud/ SAS 2022)

Pierre Le Roy, le roi des Sables

Pierre Le Roy confirme. Pour le skipper de TeamWork, vainqueur en titre de la Mini Transat, « tout ce qui sera pris lors des quatre premiers jours ne sera plus à prendre ensuite, notamment au large de l’Espagne et du Portugal. Au large du cap Finisterre, il va falloir tartiner dans le vent fort sur une mer chaotique mais placer le curseur au bon endroit pour ne rien casser. C’est généralement quelque-chose qui me réussit bien », a commenté le météorologue lillois annoncé comme le grand favori de l’épreuve chez les Protos, qui reste cependant prudent.

 » Il va falloir tartiner dans le vent fort sur une mer chaotique « 

Pierre Le Roy, skipper de Teamwork

« Plus encore que d’aller chercher la victoire, j’ai vraiment envie de bien faire, de me faire plaisir et de réussir à prendre les bonnes décisions. Si j’y arrive, je pense que je peux gagner mais c’est toujours pareil, il peut se passer plein de trucs : une casse matérielle, une erreur stratégique… rien n’est à exclure », a commenté Pierre qui garde en mémoire une fin de première étape épique dans la pétole lors de sa première participation à la course en 2018 (il avait terminé 6e en bateau de série). 

 C’est un fait, pour rallier Horta, la route est longue et les chausse-trappes nombreuses. Mais en tous cas, Pierre Le Roy a parfaitement lancé aux Sables d’Olonne cette course qui s’annonce passionnante.

Le classement de 6h00 mercredi matin

  1. Pierre Le Roy (Teamwork) à 1 198,4 mn de l’arrivée
  2. Jacques Delcroix (Actual) à 3,3 miles
  3. Laure Galley (DMG Mori Sailing Academy 2) à 4 miles
  4. Marie Gendron (Léa Nature) à 5,3 miles
  5. Anne-Gaëlle Gourdin (Roll My Chicken) à 5,5 miles
A propos de JEAN-MARC DEVRED 747 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Les Açores Le Roy premier arrivé

Les commentaires sont fermés.