VOILE : THOMAS RUYANT ANNONCE UN DÉPART EXCEPTIONNEL DANS LA TRANSAT JACQUES-VABRE

Le Havre départ IMOCA Transat Jacques Vabre
Les Class 40 et Ocean Fifty ont repris le départ ce lundi de Lorient (photo Jean-Marie Liot/Aléa/TJV 2023)

La Transat Jacques-Vabre connaît enfin son nouvel acte. Comme annoncé, les Class40 et les Ocean Fifty son repartis lundi matin de Lorient. Pour les IMOCA, le départ ce sera mardi matin, mais du Havre, que les 40 monocoques n’ont jamais quitté. Les équipages piaffent d’impatience. Ce départ s’annonce somptueux, avant une course qui sera plus courte, et dans des conditions pas forcément faciles.

Huit jours après leur premier départ du Havre, 46 équipages en Class40 et Ocean Fifty ont repris le chemin de la Martinique dans les coureaux de Groix bien agités, ce lundi matin. Les 92 marins se sont élancés dans des conditions de saison, sur une mer de 2,5 mètres et un vent d’ouest, sud-ouest bien établi à 20 nœuds. Mais aussi sous les grains, avec une pluie diluvienne et des rafales de vent de 35-40 nœuds. Au large de Lorient, la tradition des départs musclés qui font la réputation de la Route du café est respectée. Pour les deux flottes des trimarans et des monocoques qui ont pris la mer, aujourd’hui à 10h30 et 10h45, les alizés vont se mériter.

Les skippers du TR Racing dans l’attente du départ

Pendant ce temps-là, les équipes techniques des IMOCA s’activaient sur les Docks Vauban au Havre pour préparer ce départ. Pour les grands monocoques du Vendée Globe, la délivrance, ce sera mardi matin. La Direction de course et les skippers ont fait le point lundi après-midi sur ce nouveau départ, en conférence de presse. Une conférence à laquelle participait Thomas Ruyant, en tant que représentant de la commission sportive de l’IMOCA et tenant du titre.

Un départ matinal pour les IMOCA au Havre

Les skippers devront ainsi se lever tôt pour ce grand départ. Tout comme les spectateurs s’ils veulent voir les bateaux quitter définitivement les quais du Havre. Les premiers appareillages débuteront en effet à 4 heures du matin. Charal, de Jérémie Beyou et Franck Cammas, sera le dernier partir du bout du ponton dans le bassin Paul-Vatine. L’écluse sera ouverte de 5h à 6h. On devrait donc voir les voiliers tourner en rond avant de prendre la porte et de rejoindre le large. Le départ sera donné, si tout va bien, à 9h30 en mer.

Afin de rattraper le retard, les organisateurs ont tracé un nouveau parcours pour les IMOCA. « Il y aura un départ à grand spectacle avec pour la 1ère fois 40 bateaux présents », affirme ainsi le président de la classe Antoine Mermod. « Et derrière, il y a une fenêtre météo qui annonce une semaine difficile pour les concurrents. »

Le météorologue de la course Christian Dumard résume ainsi la situation. « Il y aura un vent d’ouest pour le départ avec 25 à 30 noeuds. Pour la première nuit de navigation arrivera un front froid qui v se renforcer par l’ouest. Mais la mer restera praticable avec pas plus de 3 mètres de creux.« 

Plus de route vers le Brésil donc. 3 750 milles d’Atlantique leur sont désormais proposés, en lieu des 5 600 milles initialement envisagés via les îlots Brésiliens et équatoriales de Sao Pedro et Sao Paolo. Bref, une route directe vers la Martinique. Les organisateurs annoncent une arrivée le 17 novembre au soir pour les premiers. » C’est rapide, quand même… », tempère Thomas Ruyant. Pourtant, le podium de la remise des prix est fixé au 19. On verra bien.

Départ Imoca Transat Jacques Vabre
La carte des nouveaux parcours de la Transat Jacques Vabre @TJV 2023

Un départ spectaculaire pour un sprint

Le Dunkerquois a passé cette période d’attente en famille, chez lui, à Lorient. Il est revenu au Havre dimanche soir, pour les derniers préparatifs. « Cela a été un moment spécial. Cette période a été bien longue pour tous les marins et leur équipe. Mais nous sommes ravis de pouvoir enfin partir et affronter l’Atlantique, ce qui n’est jamais anodin à cette époque de l’année. C’est la première fois qu’il y aura 40 IMOCA au départ d’une course. Les conditions météo sont favorables. On assistera à un départ exceptionnel, avec 40 belles machines et des équipages affûtés. « 

Le représentant des skippers confie aussi avoir « eu beaucoup d’échanges avec la Direction de Course. Il y avait beaucoup de paramètres à prendre en compte pour fixer ce départ. Maintenant, il va y avoir beaucoup de jeu avec une régate plus courte en mode sprint. Nous sommes tous très focus sur ce départ. Il y aura beaucoup de spectacle sur l’eau avec des batailles à tous les niveaux. « 

Le Havre départ IMOCA TJV 2023
Thomas Ruyant attend avec impatience le départ (photo Pierre Bouras/TR Racing)

Contrairement aux Ocean Fifty et aux Class40 ce lundi, les IMOCA auront droit à un départ télévisé du Havre sur la chaîne You Tube de la Transat Jacques Vabre. Un départ en direct relayé par plusieurs diffuseurs, dont trois stations régionales de France 3 (Bretagne, Normandie, Ile-de-France; mais pas les Hauts-de-France).

Les impressionnants ULTIM eux, ont déjà franchi l’équateur. Ils font désormais route vers les Antilles après avoir viré leur première marque de parcours, Sao Pedro et Sao Paulo. Armel Le Cléac’h et Sébastien Josse (Banque Populaire XI) ont pris la tête de la petite flotte des maxi trimarans, qui devraient arriver en fin de semaine.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1627 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. TJV départ des IMOCA

Les commentaires sont fermés.