VOILE: THOMAS RUYANT ATTAQUE SA SAISON A LA GUYADER BERMUDES 1000 RACE

Thomas Ruyant Guyader
"LinkedOut" a pris un bon départ dimanche en rade de Brest (photo François Van Mallegem/Guyader Race)

Après quelques jours passés dans sa ville de Dunkerque, Thomas Ruyant a lancé sa saison avec la Guyader Bermudes 1000 Race. Cette première course IMOCA de la saison rassemble un plateau relevé avec 24 bateaux engagés. Le skipper nordiste a bien démarré cette course sur son Foiler « LinkedOut » 1 avec lequel il dispute sa dernière saison avant l’arrivée du nouveau monocoque.

La course partait dimanche de Brest. Thomas Ruyant a fait de la Guyader Bermudes déjà un objectif.« Ce sera le premier rendez-vous en solitaire depuis l’arrivée du Vendée Globe début 2021. Première course de l’année, en solo, avec un plateau étoffé et redoutable… de quoi avoir immédiatement envie de performer, de se montrer à son avantage en cette année Route du Rhum. La Guyader Bermudes 1000 Race compte pour le championnat Imoca Globe Series. Ce parcours d’Atlantique Nord, avec le Fastnet en point de mire, ouvre beaucoup le jeu, et de nombreuses phases de transition sont attendues, propices à des regroupements ou à des échappées belles. La concurrence sera là, en nombre et en qualité. »

Un gros travail hivernal

«  Nous abordons l’épreuve en confiance », confirme aussi le marin dunkerquois. » Nos premières navigations nous ont permis d’entrer très vite en mode performance, tant le travail en chantier cet hiver a été excellent. Le bateau est déjà quasiment au maximum de sa préparation. »

La Guyader Bermudes 1000 Race est un format de course courte, quatre jours, qui n’offrira guère de répit aux solitaires. Thomas s’y est préparé, ayant d’emblée retrouvé tous ses automatismes du solo, et c’est en apnée, façon sprinter de 100 mètres, qu’il s ‘est élancé dimanche de la rade de Brest.

Partis hier en milieu d’après-midi de Brest, les 24 marins de la 3e édition de la Guyader Bermudes 1000 Race ont connu une première nuit un peu délicate, dans les petits airs. Conformément aux routages, c’est aux environs d’une heure que les premiers ont débordé le way-point Trophée Département Finistère situé à 100 milles dans l’ouest de la pointe Bretagne, avant d’entamer la remontée en direction du Fastnet. Le Havrais Charlie Dalin, sur Apivia, a enroulé le premier le mythique rocher irlandais à 16h12 heures, ce lundi 9 mai, à peine 24 heures après avoir quitté la cité du Ponant !

Un passage rapide du Fastnet

Si le premier quart du parcours a donc été très rapide, le prochain promet de l’être aussi, avec notamment un passage de front annoncé pour ce soir !« Depuis le début d’après-midi, ça envoie du pâté, ça bombarde vraiment fort ! Ça secoue pas mal à bord. Il faut se réadapter aux hautes vitesses en solo », a commenté Thomas Ruyant, actuellement pointé en 3e position et lancé à la poursuite de Charlie Dalin et de Jérémie Beyou, sur Charal.

L’arrivée des premiers bateaux au port du Château à Brest est estimée au jeudi 12 mai. Cette course du Championnat du monde IMOCA (IMOCA Globe Series) sera qualificative pour la Route du Rhum 2022. 

Classement de 19h lundi 9 mai

  1. Charlie Dalin (Apivia) à 952 Miles nautiques de l’arrivée
  2. Jérémie Beyou (Charal) à 11,3 miles du premier
  3. Thomas Ruyant (LinkedOut) à 168 mn
  4. Nicolas Lunven (Banque Populaire) à 33 mn
  5. Damien Seguin (Groupe Apicil) à 39,3 mn
  6. Giancarlo Pedote (Groupe Prysmian) à 40,8 mn
  7. Isabelle Joschke (MACSF) à 432 mn

24 concurrents au départ. Un abandon: Weores Szalbocs (Szabi Racing).

A propos de JEAN-MARC DEVRED 592 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Guyader Ruyant abandon suite à une casse dans la barre

Les commentaires sont fermés.