VOILE : UNE PREMIERE JOURNEE DE COURSE DEJA CASSANTE DANS LA VENDEE ARCTIQUE (VIDEO)

Vendée Arctique 1è journée
Thomas Ruyant a pris un départ prudent (photo Vincent Curutchet/Aléa/Vendée Arctique)

Près de 24h se sont écoulées depuis le coup d’envoi de la Vendée Arctique – Les Sables d’Olonne. Si la flotte a cavalé toute la nuit dans des conditions idéales, ce ne sera plus le cas dans les heures à venir. Les premiers s’approchent d’une dorsale anticyclonique, bien installée entre l’Irlande et les Açores, en travers de la route qui mène jusqu’à l’Islande. 1è journée de la Vendée Arctique a déjà fait quelques dégâts. Nombreux sont ceux qui profiteront de cette accalmie pour réparer les premières petites blessures de leur IMOCA. Ce ne sera pas le cas de Szabolcs Weores. Le skipper hongrois est rentré aux Sables la nuit dernière et a été contraint à l’abandon aujourd’hui, après une avarie sur sa quille.

Les skippers, après une première nuit difficile, commencent à communiquer depuis leur bateau. Ils racontent dans ce premier résumé de course en vidéo leurs premières péripéties.

Vidéo. Résumé de la première journée © Vendée Arctique #VA2022

Comme on le voit, Thomas Ruyant (LinkedOut) a abordé ce début de course avec prudence. Mais le skipper dunkerquois est bien placé dans le groupe de tête. Au classement de 19 heures, il pointait en 8ème position à 8 miles seulement (environ 14 km) du surprenant trio de tête composé de Romain Attanasio (Fortinet Best Western) 1è; Antoine Cornic (EBAC Literie) et Isabelle Joschke (MACSF) 3è.

Un ralentissement à attendre

Mais la situation est loin d’être décantée après cette 1è journée dans la Vendée Arctique, avec 18 bateaux séparés de 30 miles seulement. Les concurrents affrontent cette nuit une « zone de molles » qui devrait redistribuer les cartes. Même s’il ne faut pas s’attendre à voir des écarts se creuser. Au contraire, on pourrait assister à un regroupement encore plus fort de la flotte, déjà peu étalée dans sa remontée de l’Atlantique Nord.

Le Hongrois Szabolcs Weores est le premier à abandonner (photo Olivier Blanchet/Aléa/Vendée Arctique)

Quelques heures après le départ de la Vendée Arctique – Les Sables d’Olonne, le skipper hongrois Szabolcs Weöres, 49 ans, a été contraint de faire demi-tour pour rejoindre le port des Sables d’Olonne après avoir rencontré unavarie technique. Selon son équipe, il s’agirait d’un problème avec le système hydraulique qui contrôle la quille basculante de son IMOCA Szabi Racing.

Le Hongrois a confirmé officiellement son abandon ce lundi après-midi, faute de pouvoir réparer rapidement son voilier endommagé.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 670 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Vendée Arctique Islande annulée

Les commentaires sont fermés.