AUTOMOBILE : BON DEPART DE ADRIEN FOURMAUX AU RALLYE DE SARDAIGNE

Rallye de Sardaigne Fourmaux
La Ford Puma de Adrien Fourmaux au rallye du Portugal (photo Jaanus Ree / Red Bull Content Pool )

Après s’être rassuré au rallye du Portugal, Adrien Fourmaux (Ford Puma Rally 1) a bien commencé au rallye de Sardaigne, 5ème manche du championnat du Monde WRC. Le pilote de Seclin pointe à la 6ème place au général, à l’issue de la 1ère journée dominée par le Finlandais Esapekka Lappi (Toyota GR Yaris). Une première journée qui a vu la déroute des favoris.

Esapekka Lappi a livré une course presque parfaite pour terminer la difficile manche d’ouverture de vendredi avec une mince avance au Rally Italia Sardegna. Le surprenant Finlandais, qui faisait ses débuts sur gravillons sur une Toyota GR Yaris, a remporté deux des six spéciales parsemés de cailloux pour ouvrir un minuscule avantage de 0,7 s sur Ott Tänak lors d’une journée d’ouverture raccourcie. Deux spéciales ont en effet été annulées en raison de retards dus à un accident survenu lors du premier passage Osilu – Tergu.

Lappi est parti fort et a dominé les premiers chronos avant d’être rapidement dépassé par un Ott Tänak déchaîné à la fin de la boucle matinale. Le pilote estonien était en pleine forme et semblait capable de continuer sur cette lancée l’après-midi. Malheureusement, un problème de transmission a gêné le pilote de la Hyundai i20 N dans la dernière étape . Il est retombé à la deuxième place après une intervention sur la voiture. Les annulations de l’ES8 et de l’ES9 ont en effet permis à Tänak de bénéficier de l’assistance d’Alghero sans reculer davantage.

Les Français bien placés

Derrière ce duo nordique, Pierre-Louis Loubet a terminé troisième à 14,4 secondes de Tänak. Le Français a lutté avec son équipier de M-Sport (Ford Puma) Craig Breen tout au long de la journée. Les deux pilotes ont perdu du temps avec de petits dépassements. Breen n’a finalement que 0,4 seconde de retard. Autant dire rien…

Derrière l’Espagnol Dani Sordo (Hyundai), 5ème, on trouve Adrien Fourmaux bien placé (6è) dans ce rallye de Sardaigne. Le pilote Nordiste a réussi un parcours très régulier, toujours avec une certaine prudence après son début de saison calamiteux. Cette fois, pas de sortie de route ni de problème mécanique. Adrien a juste été retardé par une crevaison, lors de la 5è spéciale. “Honnêtement, je pensais avoir crevé à l’avant droit parce qu’il y avait un caillou dans une ornière et je n’ai pas pu l’éviter. A l’avant gauche, je ne sais pas. C’était dur et il y avait des cailloux partout.” Il est donc devancé par Sordo de 14,7 secondes, mais conserve 34,7 secondes sur le Japonais Takamoto Katsuta, qui a eu du mal à obtenir de la traction sur sa Toyota.

Adrien Fourmaux peut à nouveau marquer des points, après sa 9ème place au rallye du Portugal.

Rovanperä, Neuville et Evans à la peine

Le leader du championnat, Kalle Rovanperä, pointe en huitième position après avoir balayé la route toute la journée, suivi d’un Thierry Neuville découragé, qui a perdu deux minutes avec un problème de transmission dans l’ES5. Le leader du WRC2, Andreas Mikkelsen, complète le classement général en dixième position.

Ce vendredi a été une mauvaise journée pour les pilotes britanniques. Elfyn Evans a mené brièvement avant d’abandonner sa Yaris avec un radiateur endommagé suite à une compression dans la troisième étape. Tandis que le 4ème pilote Ford, Gus Greensmith, a terminé à 2min 19 secondes du leader après avoir eu du mal à redémarrer sa Puma, suite à un dépassement.

L’itinéraire de samedi comprend huit spéciales supplémentaires près de Monte Acuto, avec 131,82 km chronométrés répartis en deux boucles de quatre tests. Il n’y aura pas d’assistance à la mi-journée. Adrien Fourmaux espère rester dans le top 6 de ce rallye de Sardaigne.

Esapekka Lappi (FIN) et Janne Ferm (FIN) sur Toyota Yaris lors de la 1è journée du rallye de Sardaigne (photo Jaanus Ree / Red Bull Content Pool).

Classement du rallye de Sardaigne après la 1è étape

1. E. Lappi / J. Ferm FIN Toyota GR Yaris 1h10min 41.9sec

2. O Tänak / M Järveoja EST Hyundai i20 N +0.7sec

3. PL Loubet / V Landais FRA Ford Puma +15.1sec

4. C Breen / P Nagle IRL Ford Puma +15.5sec

5. D Sordo / C Carrera ESP Hyundai i20 N +16.1sec

6. Adrien Fourmaux / Alexandre Coria FRA Ford Puma +30.8sec

A propos de JEAN-MARC DEVRED 667 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Sardaigne Adrien Fourmaux abandonne à nouveau

Les commentaires sont fermés.