AUTOMOBILE : THOMAS CHAUFFRAY GAGNE LA FINALE DE LA COUPE DE FRANCE DES RALLYES A BETHUNE

Finale Coupe de France des rallyes
ThomasChauffray et Anthony Hamard gagne la finale de la Coupe de France des rallyes à Béthune (photo JMD/Sports5962)

Le pilote normand Thomas Chauffray associé à Anthony Hamard, sur Skoda Fabia Evo, remporte la finale de la Coupe de France des rallyes 2022 disputée avec quelques mois de retard à Béthune. Il s’impose à l’issue d’un duel très serré avec lancien pro Jérémi Ancian (Volkswagen Polo) sur les routes piégeuses du Béthunois et du Ternois. Sept secondes seulement séparent les deux équipages. Chauffray succède au Noeuxois Stéphane Lefebvre, qui participait à cette finale en tant que co-pilote.

Béthune accueillait la finale de la Coupe de France des rallyes du 16 au 18 février. Celle-ci devait avoir lieu en octobre 2022. Mais la course tombait en pleine crise des carburants, et le préfet avait purement et simplement annulé le rallye. Finalement, la Ligue régionale a pu replacer cette finale importante pour les pilotes amateurs à cette date.

Cependant, ce report a provoqué une réduction du plateau. 131 concurrents étaient inscrits en octobre. Ils n’étaient plus que 116 cette fois. De plus, 21 voitures vont abandonner lors de la 1ère étape vendredi. Malgré ce report, le programme restait inchangé avec un total de 115,02 km chronométrés répartis en neuf spéciales, soit un kilométrage inférieur aux éditions passées (120 à Châteauroux, 125 à Albi ou encore 128 à Châlon-sur-Saône lors des dernières années).

Finale Coupe de France des rallyes
La Grand’Place de Béthune constituait le point central du rallye (photo JMD/Sports 5962)

Les Nordistes en outsiders

Jérémi Ancian (Volkswagen Polo) a dominé cette première journée. Ancien pilote officiel en championnat d’Europe, le pilote de l’Ain possédait 7 secondes d’avance sur Thomas Chauffray (Skoda Fabia Evo). L’écart était plus important sur le 3è, David Salanon (Volkswagen Polo GTI) à 41 secondes, juste devant Michaël Reydellet (Volswagen Polo). Ce Parisien bénéficie ici des services du lauréat 2022 de la Coupe de France des rallyes, Stéphane Lefebvre en personne. L’ancien pilote officiel Citroën au championnat du Monde est en effet le co-pilote de Reydellet sur ces routes qu’il connaît parfaitement.

Le premier Nordiste était Laurent Bayard (Skoda Fabia), 7è à 1’23. Celui-ci a gagné plusieurs fois le rallye du Béthunois. Le suivant est Nyls Stiévenart, 10è à 1’39. Associé au Boulonnais Andy Malfoy, habituel co-pilote de Stéphane Lefebvre, Stiévenart figurait ainsi en tête du classement jeunes.

On notera enfin que les 10 premières places étaient trustées par des voitures R5/Rally2.

On s’attendait donc à un duel Ancian-Chauffray pour la victoire lors de la 2ème journée. Au menu, 3 spéciales à couvrir 2 fois. Comme la veille, la Méroise (13km08) et la Vallée de la Ternoise (12km50) et un changement: La Clarence (14km72) remplaçait l’ES des Trois Villages (8km84), au programme vendredi.

La matinée verra la belle remontée de Laurent Bayard, à l’aise sur ces routes qu’il connaît parfaitement. Le pilote béthunois va gagner deux places en claquant notamment un bon chrono dans l’ES 5. Mais devant, Jérémy Ancian et Thomas Chauffray se neutralisent lors de cette première boucle. Au regroupement de la mi-journée, Ancian possédait ainsi 7 secondes d’avance sur son suivant.

Stéphane Lefebvre dans le fossé

Mais le fait marquant de la matinée, c’était la sortie de route de la voiture de Reydellet et Lefebvre dans la 6è spéciale, celle de la Clarence. Cet accident entraînera un arrêt momentané de la course. D’autant que les spectateurs sont extrèmement nombreux tout autour du parcours. Ce qui nécessitera l’intervention des gendarmes pour sécuriser les zones spectateurs.

Aidés par les spectateurs, Reydellet et Lefebvre réussiront à sortir leur voiture du fossé, avant de repartir. Mais ils perdront 8 minutes dans l’affaire, comme nous l’expliquait le Noeuxois au regroupement de la mi-journée.

Le duel Ancian-Chauffray s’intensifie dans l’après-midi quand le second revient à quelques centièmes après l’ES7. Alors leader, Ancian commet une faute de conduite et perd son pare-choc avant. Les deux candidats à la victoire prennent des risques sur des routes souvent boueuses ou détrempées. En tous cas souvent glissantes. Il fallait pour s’en convaincre voir l’état des voitures lors des regroupements.

La différence entre les deux pilotes se fera dans l’ultime spéciale. Déchaîné durant tout l’après-midi, Thomas Chauffray ne faiblit pas et remporte cette finale de la Coupe de France 2022 en venant à bout de Jérémi Ancian, longtemps leader. Le Normand de Honfleur prend définitivement l’avantage sur l’Aindinois dans ce dernier chrono, pour s’imposer finalement avec presque 12 secondes d’avance. Ancian confie avoir levé le pied lors de ce second passage à la Clarence. « Nous avons vraiment roulé tranquillement dans la dernière spéciale. Je me suis fait trop peur avant car on prenait trop de risques. J’ai peut-être passé l’âge mais franchement Thomas a super bien roulé et mérite vraiment un volant en championnat », conclue l’ancien pro avec fair-play.

Une prise de risques payante pour Chauffray

 Constamment à la bagarre pendant deux jours, le pilote Skoda lui, a pris plus de risques pour finalement gagner le plus beau succès de sa carrière, comme il l’a confié à SPORTS 59/62, alors que la nuit tombait sur la Grand’Place de Béthune.

Vidéo SPORTS 59/62 – SportBuzz. L’interview de Thomas Chauffray après sa victoire

Derrière ce duo de feu, le Stéphanois David Salanon termine 3è à près de deux minutes du vainqueur. Cet habitué des routes du Nord-Pas-de-Calais espère gagner la finale 2023, qui aura lieu chez lui, à Ambert.

Belle performance aussi du pilote local Laurent Bayard. Plusieurs fois vainqueur du rallye de Béthune, il termine 4è à 3’23 de Chauffray. C’est le premier nordiste de cette finale, devant Nyls Stievenart, 10è à 5’31. Des écarts énormes on le voit, dues aux conditions impitoyables de samedi.

Après les Routes du Nord et cette finale de la Coupe de France, le prochain rendez-vous des amateurs de rallyes arrive très vite. Ce sera l’épreuve d’ouverture du championnat de France sur asphalte, qui aura lieu au Touquet, du 16 au 18 mars.

Classement final

  1. Thomas Chauffray / Anthony Hamard (Skoda Fabia Rally2 Evo) en 1h02m09s5
  2. Jérémi Ancian / Michel Di Lullo (Volkswagen Polo Rally2) à 11s8
  3. David Salanon / Delphine Libessart (Volkswagen Polo Rally2) à 1m54s8
  4. Laurent Bayard / Arnaud Buysschaert (Skoda Fabia Rally2) à 3m23s0
  5. Sébastien Alemany / Emma Alemany (Skoda Fabia Rally2) à 3m40s9
  6. Marc Amourette / Antoine Brulé (Citroën C3 Rally2) à 3m41s5
  7. Ludovic Godard / Matthieu Bole-Richard (Volkswagen Polo Rally2) à 4m09s8
  8. Anthony Cosson / Kévin Millet (Porsche 991 GT3 Cup) à 4m50s4
  9. Antonin Mougin / Isabelle Galmiche (Skoda Fabia Rally2 Evo) à 5m04s9
  10. Nyls Stievenart / Andy Malfoy (Citroën C3 Rally2) à 5m31s0…

Meilleurs temps :
Chauffray, 7 (7 ES) – Ancian, 3 (2 ES + Prologue)

Leaders :
ES1 : Chauffray
ES2 à ES7 : Ancian
ES8 à ES9 : Chauffray

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1629 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.