BASKET-BALL : LE BCM GRAVELINES VIRE SON ENTRAINEUR JD JACKSON

BCM JD Jackson écarté
JD Jackson en début de saison (photo JMD/Sports5962)

La nouvelle est tombée brutalement en début d’après-midi. John David (JD) Jackson n’est plus l’entraîneur du BCM Gravelines-Dunkerque. Le Franco-Canadien était arrivé il y a 16 mois seulement, en lieu et place du Belge Serge Crévecoeur. Jackson paye le mauvais début de saison des maritimes (un de plus). Il sera remplacé par un coach français peu connu du grand public, Laurent Legname, lui même écarté de Bourg-en-Bresse en avril dernier. La valse des entraîneurs se poursuit donc au BCM. Mais la situation n’avance pas pour autant au fil des années…

Le communiqué officiel du club est laconique. Il tient en une ligne. « Le BCM Gravelines-Dunkerque vous informe qu’il a décidé de retirer la gestion de l’équipe première à JD Jackson.« 

Pas plus d’explication, notamment sur la raison de cette éviction. Même si elle semble évidente. La défaite à Sportica mercredi soir en Coupe de France face à Roanne constituait certainement la défaite de trop. Elle suivait une série de revers en championnat Elite qui ont fait tomber l’équipe pro à la 14ème place du classement, avec 6 défaites pour seulement 3 victoires. Un refrain bien connu lors des dernières saisons.

La défaite contre Roanne a précipité la chute de JD Jackson

Depuis le départ d’un Christian Monschau usé jusqu’à l’os, le BCM Gravelines a utilisé depuis la saison 2017-2018 quatre coaches (Julien Mahé, Eric Bartecheky, Serge Crévecoeur et JD Jackson). Pour la stabilité, on connaît mieux…

Quatre entraîneurs en trois ans et demi

En effet, le club maritime n’a jamais retrouvé son standing d’antan, celui d’un club de haut de tableau en France, abonné aux play-off et toujours présent en Coupe d’Europe. Depuis sept ans, Sportica n’a plus connu les play-off.

Les erreurs de recrutement se sont succédées à chaque début de saison. Cette fois encore, les recruteurs ont raté leur casting malgré une politique de salaires élevés pour des joueurs américains renommés. Mais qui échouent tous en arrivant à Gravelines où ils ne s’adaptent pas. La station balnéaire des Dunes de Flandre présente visiblement un air de Ashbury Park, station grise du New Jersey chère à Bruce Springsteen pour les Yankees…

A la reprise de l’entraînement l’été dernier, JD Jackson avait pourtant mis les points sur les i au sujet de la mentalité de ses nouveaux joueurs. » Je vais être plus dur et serrer les boulons de manière qu’ils comprennent bien que cela ne va pas passer que sur le talent. »

Visiblement, le message n’est pas passé car les nouveaux cadres, comme DJ Seeley, Justin Robinson ou Jajuan Johnson, venus d’Euroligue, n’ont jamais justifié leurs émoluments. Malgré tout, le BCM a fait illusion lors du premier match en s’imposant face aux Métropolitans deBoulogne-Levallois champions de France. Mais c’était visiblement un feu de paille.

Bref, la valse des entraîneurs se poursuit. Celle des joueurs va certainement suivre, comme chaque année. Mais les dirigeants et la direction sportive, eux, ne semblent visiblement pas vouloir se remettre eux-mêmes en cause. Il reste à savoir si les partenaires institutionnels, mais surtout privés du BCM, feront à nouveau preuve de patience face à une situation qui doit certainement les exaspérer.

Laurent Legname succède à JD Jackson au BCM

Laurent Legname a déjà pris les rênes de l’équipe ce jeudi à Sportica (photo BCM)

Dans la soirée, le BCM annonçait la nomination attendue de Laurent Legname. L’ancien coach de Hyères-Toulon et Dijon était sans club depuis son départ de Bourg-en-Bresse en fin de saison dernière. C’est un proche du directeur sportif Olivier Bourgain, qu’il a connu à Boulogne-sur-Mer à l’époque glorieuse de l’USOM. Depuis son arrivée à Gravelines, Bourgain n’est cependant pas parvenu à relancer le BCM vers les sommets… Ni à éviter les erreurs de casting qui deviennent l’image de marque du club opalin.

La remise en cause commence dès ce samedi 26 novembre par un déplacement compliqué à Cholet. Laurent Legname a pris ce jeudi les commandes de l’équipe première du BCM Gravelines-
Dunkerque. Le timing étant serré pour sa qualification pour le match de samedi à Cholet, c’est son assistant Sébastien Devos qui officiera au parc de le Meilleraie.

Le nouvel entraîneur n’aura pas beaucoup de temps pour rafistoler une équipe mal en point(s), au sens propre comme au sens figuré…

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.