CHAMPIONNATS DU MONDE DE CYCLISME 2021: DECEPTION FRANCAISE DANS LE RELAIS MIXTE

relais mixte au Mondiaux sur route
Valentin Tabellion, Thomas Denis et Benjamin Thomas en plein effort (photo FFC)

A Bruges (Belgique), Jean-Marc Devred

Le relais mixte par équipes a conclu ce mercredi à Bruges la première moitié des championnats du Monde de cyclisme 2021, consacrée aux épreuves contre-la-montre. Cette nouvelle discipline a vu la victoire de l’Allemagne emmenée par Tony Martin. L’équipe de France, avec les deux Roubaisiens Thomas Denis et Valentin Tabellion termine 9ème, victime de la crevaison de son leader Benjamin Thomas. Place maintenant aux courses en ligne, qui débuteront vendredi.

Bruges, en ce mercredi 22 septembre, a un air véritable d’été indien. Le temps est ensoleillé, la température douce. Les terrasses des restaurants du centre historique de la Venise du Nord sont bien garnies. Bruges connaît son animation habituelle. Les visiteurs ignorent presque qu’il y a des championnats du monde ici depuis ce week-end. Même si ‘T Zand, la place située juste à l’entrée du centre historique, est envahie par les chapiteaux et les camions de l’Union cycliste internationale (UCI), qui organise ces Mondiaux en Flandre belge, le berceau du cyclisme moderne. Mais pas d’effervescence comme dimanche dernier, quand l’Italien Filippo Ganna a mis fin à la fête nationale belge, quand Wout Van Aert et Remco Evenepoel pensaient truster les deux premières places.

La fanzone était pleine au moment de la cérémonie protocolaire, à Bruges (photo JMD/Sports5962)

La fanzone dressée sur la place est encore vide en début d’après-midi. Mais l’ambiance va monter vers 14h, avec le départ de la première équipe, à Knokke-Heist, célèbre station balnéaire de la côte belge. Avec le soleil, les images sont magnifiques. Peu à peu, la fan zone va se remplir, jusqu’à son apothéose, le podium vers 17h, qui a suivi la visite sur place du roi Philippe.

Le roi des Belges était là

La venue du souverain des Belges lors de ces championnats du monde de cyclisme 2021, va à peine perturber l’organisation parfaitement rôdée. Contrairement à un déplacement du président Macron qui bloque toute une ville, toute une journée. Ici, l’ambiance reste à la convivialité et à la simplicité, tout en conservant la rigueur flamande.

Cette nouvelle épreuve, déjà en vigueur aux championnats d’Europe, a tout de suite plu. La formule est relativement simple. Treize équipes de six coureurs, séparés en deux groupes de trois, se sont affrontées ce mercredi. Les hommes se sont élancés de la plage de Knokke-Heist pour rallier Bruges (22,5 km), où les attendaient leurs coéquipières féminines, qui ont, elles, parcouru 22 km jusqu’à la ligne d’arrivée à Damme.

Le suspense a été énorme jusqu’à la dernière équipe. Alors qu’on attendait les Italiens, les Belges ou les Néerlandais, à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent… L’emblématique Tony Martin a emmené la « Manschaft » vers la victoire. Une belle histoire car le rouleur allemand termine sa carrière avec un maillot de champion du Monde, à l’occasion de sa toute dernière course.

Les Néerlandais terminent 2èmes à 13 secondes des Allemands (photo JMD/Sports5962)

L’équipe de France a connu moins de réussite. Deux coureurs de Xelliss Roubaix Lille Métropole Valentin Tabellion et Thomas Denis faisaient partie de cette équipe. Avec eux le médaillé olympique Benjamin Thomas, et les féminines Coralie Demay, Clara Copponi et Marion Borras. Les Français, peu préparés, terminent 9ème à 2’52 des Allemands.

Les Roubaisiens plutôt satisfaits

La crevaison de leur leader Benjamin Thomas a handicapé leur parcours. Les explications du futur coureur de Cofidis.

Vidéo. Benjamin Thomas, champion de France du chrono, raconte le parcours de l’équipe de France.

La réaction de Thomas Denis allait dans le même sens.  » C’était une première pour tous les six. Il est sûr que la crevaison de Thomas, ça perturbe un peu l’effort. Après, on se connaît bien. Nous venons tous de la piste et la cohésion est bonne. Pour les garçons, on a manqué un peu de pratique. Mais on a fait quand même un bel effort ».

Son équipier roubaisien Valentin Tabellion, lui, retient aussi le positif. «  A part cette crevaison, et cette malchance, l’effort s’est bien déroulé. On avait un gros groupe; ça tournait bien. C’est vraiment quelque chose que j’ai apprécié. Et de le faire avec les copains, c’est encore mieux ».

Le jeune poursuiteur découvrait l’épreuve. Il compare ce relais sur route, à la poursuite olympique sur piste.

Vidéo. Valentin Tabellion nous parle du relais mixte par équipes.

Valentin Tabellion et Thomas Denis se retrouveront dans quelques semaines dans leur vélodrome de Roubaix pour les championnats du Monde sur piste. Aux côtés de Benjamin Thomas engagé lui aussi.

Ce relais mixte sur route aura sans nul doute constitué pour eux une excellente préparation.

Thomas Denis et Valentin Tabellion en zone mixte à Bruges (photo JMD/Sports5962)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.