CYCLISME : JASPER PHILIPSEN REMPORTE LE GRAND PRIX DE DENAIN

Grand Prix de Denain Philipsen
Jasper Philipsen, vainqueur du 62ème Grand Prix de Denain @JMD/Sports5962

Deux ans et demi déjà. La dernière édition du Grand Prix de Denain remonte à mars 2019. Cette année là, un jeune cyclo-crossman surdoué, Mathieu Van Der Poel s’était révélé en remportant sa première course importante sur route. Depuis, le petit-fils de Raymond Poulidor a fait du chemin. Le Néerlandais est devenu une star du peloton. Et il était annoncé au départ de cette 62ème édition, celle de la reprise après le covid.

Le temps en tous cas changeait d’un mois de mars avec cette nouvelle date. Un soleil radieux au moment du départ. Une température agréable. Des pavés secs à dix jours de Paris-Roubaix. Toutes les planètes semblaient alignées. Et puis, patatrac la veille du départ.

Trois forfaits majeurs de dernière minute

Mathieu Van Der Poel annonçait son forfait. Tout comme le champion olympique de VTT Tom Pidcock. Le jeune Britannique était pourtant annoncé de longue date. Et 3ème forfait de taille, celui de Christophe Laporte. Le routier-sprinter de Cofidis est actuellement en pleine forme, après notamment sa dernière victoire au Grand Prix de Wallonie.

Le plateau, superbe quelques heures encore avant le départ, s’est brusquement dégonflé. Ces trois coureurs visiblement ont préféré se réserver pour le championnat du Monde disputé dimanche en Flandre. Contrairement à Arnaud Démare, qui s’est rabattu sur Denain après sa non sélection au Mondial belge.  » Mathieu nous a prévenu lundi soir de son absence. Il l’a justifié par un mal de dos« , nous a confié laconiquement un membre du comité d’organisation qui visiblement, ne croyait pas trop à cette explication.

Grand Prix de Denain
Le peloton du Grand Prix de Denain (photo JMD/Sports5962)

Tout cela finalement promettait une course très ouverte. Sans forcément avec un sprint massif pour terminer. Les organisateurs ont en effet placé 12 secteurs pavés sur le final, afin de favoriser une vraie sélection.

Kwiatkowski anime le Grand Prix de Denain

Sur ces pavés très secs, les spectateurs venus nombreux malgré le jour de semaine, ont assisté à une course animée. Les attaques ont été nombreuses sur la boucle des pavés. Et l’on a vu à l’attaque les deux hommes forts du jour: Michal Kwiatkowski (Inéos-Grenadiers) et Stan De Wulf (AG2R-Citroën). Les deux coureurs , accompagnés du Français Clément Davy (FDJ-Groupama) obligeront le peloton et les équipes de sprinters à une poursuite intense.

Les trois courageux rendront les armes dans les ultimes kilomètres. Le peloton est éclaté et la victoire se joue dans un groupe à 22. Sans surprise, le plus rapide, Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) s’impose devant son compatriote Jordi Meeus et le champion de Grande-Bretagne Ben Swift.

Vidéo. Le sprint victorieux de Jasper Philipsen.

Le premier Français, Hugo Hofstetter (Israël Start Up Nation) termine 4ème et Arnaud Démare 6ème. Hormis Philipsen, les meilleurs sprinters mondiaux n’étaient pas présents à Denain. La logique a donc prévalu, même si on aurait souhaité la victoire d’un baroudeur comme Kwiatkowski.

Le classement du Grand Prix de Denain 2021

1/ Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) – 4h40’44 »
2/ Jordi Meeus (Bora-Hansgrohe)
3/ Ben Swift (INEOS Grenadiers)
4/ Hugo Hofstetter (Israel Start-Up Nation)
5/ Tom van Asbroeck (Israel Start-Up Nation)
6/ Arnaud Démare (Groupama-FDJ)
7/ Kenneth van Rooy (Sport Vlaanderen-Baloise)
8/ Baptiste Planckaert (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux)
9/ Piet Allegaert (Cofidis)
10/ Jens Debusschere (B&B Hotels powered by KTM)

Encadré. Les absents à Denain seront bien au Mondial à Louvain

Thomas Voeckler a annoncé mardi soir la sélection française pour le championnat du Monde élite en ligne qui aura lieu dimanche entre Anvers et Louvain. Une pré-liste avait été publiée pour 9 noms retenus au bout. Sans surprise, Le Gac et Zingle, présents à Denain, n’ont pas été retenus tout comme Romain Bardet, forfait déjà il y a quelques jours. Arnaud Démare en revanche était présent et a décroché sa sélection après sa 6ème place, qui suivait la 5ème à Isbergues. Le Beauvaisien est un spécialiste des courses flandriennes, ce qui a probablement conforté le choix du sélectionneur.

En revanche, Christophe Laporte attendu ici, a été sélectionné ce qui explique son absence à Denain tout comme Pidcock et Van Der Poel. Il accompagnera donc Julian Alaphilippe et Florian Sénéchal à Anvers au sein d’une équipe de France ambitieuse.

La sélection de Thomas Voeckler (FFC)


A propos de JEAN-MARC DEVRED 174 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Championnats du Monde à Louvain
  2. Eurométropole Tour 2021 : place aux sprinters !

Les commentaires sont fermés.