CYCLISME : JULIAN ALAPHILIPPE L’EMPEREUR DE HUY PREND SON ENVOL AU TOUR DE WALLONIE

Tour de Wallonie Alaphilippe
Julian Alaphilippe s'impose au mur de Huy: du déjà vu (photo Martine Lainé/TRW)

Julian Alaphilippe (Quick-Step Alpha Vinyl) a remporté la première étape du Tour de Wallonie (174,4 km), ce samedi 23 juillet. De retour à la compétition, quatre mois après sa grosse chute sur Liège-Bastogne-Liège, le double champion du monde français s’est montré le plus costaud pour s’imposer en haut du Mur de Huy et devancer l’Espagnol Alex Aramburu (Movistar) et lAustralien Robert Stannard (Alpecin Fenix).

Les organisateurs du Tour de Wallonie 2022 ont trouvé un lieu original pour donner le grand départ de la course. C’était tout simplement l’aéroport de Namur, situé en pleine campagne à Temploux. Les aérodromes comme Mende et Peyragudes sur le Tour 2022 ont l’habitude d’accueillir des arrivées. Moins des départs. Mais c’est bien d’un aéroport que le Tour de Wallonie 2022 a pris son envol.

Ce site inédit accueillait donc une foule limitée, car en Wallonie, la passion du vélo n’est pas aussi forte qu’en Flandre. Pourtant le plateau réuni cette année est superbe. Un double champion du Monde en titre (Julian Alaphilippe) ; le dernier vainqueur de Gand-Wevelgem (Biniam Girmay) ; le champion de Belgique (Tim Merlier), un ancien champion d’Europe et vainqueur de classiques (Matteo Trentin). Et même un outsider du Tour de France encore en cours (Guillaume Martin).

Le retour de Guillaume Martin

Ce dernier revenait à la compétition quelques jours après son abandon forcé par un test positif au covid. Le grimpeur de Cofidis commençait à digérer sa déception à Namur. Il nous a expliqué comment il a géré son abandon.

Vidéo SPORTS 59/62. Guillaume Martin avant le départ du Tour de Wallonie à Temploux.

Guillaume Martin va montrer que sa forme du Tour est intacte en terminant 7ème de cette première étape Temploux-Huy (173,8km). Le Tour de Wallonie démarrait en beauté avec une course aux allures de « petite Flèche Wallonne ». Et déjà le matin, tous les suiveurs pronostiquaient une victoire de Julian Alaphilippe, triple vainqueur de la célèbre classique au sommet du mur de Huy.

Pourtant, le champion du Monde ne fanfaronnait pas.  » C’est sûr que le terrain m’est favorable. Mais le contexte est complètement différent. Je reviens après une longue coupure. Franchement, je ne sais pas si j’ai les jambes pour gagner aujourd’hui », déclare ainsi l’Auvergnat avant le départ.

Julian Alaphilippe faisait sa rentrée au Tour de Wallonie (photo Martine Lainé/TRW)

La première étape a été animée par cinq hommes dont le Français Maxime Chevalier (B & b Hotels – KTM), échappé dans un groupe de 5 coureurs .Dès la sortie de l’aérodrome de Temploux, le site de départ, cinq coureurs se sont rapidement extraits du peloton : Fabian Lienhard (Groupama-FDJ), Johan Jacobs (Movistar), Casper Pedersen (DSM), Maxime Chevalier (B&B Hotels – KTM) et Lennert Teugels (Tarteletto-Isorex). Leur avantage est monté jusqu’à 3:15, le peloton ayant gardé le contrôle toute la journée grâce au travail de plusieurs équipes. 

Les cinq courageux vont tenir longtemps, avant de céder un à un devant le retour du peloton. Le dernier est rattrapé à 11km de l’arrivée. C’est donc un peloton groupé qui attaque le célèbre mur de Huy, si cher à Julian Alaphilippe.

Le punch intact de Julian Alaphilippe

Dans cette montée si particulière longue de un kilomètre, le Français fait parler son punch. Il décroche ses deux derniers adversaires pour s’imposer seul et obtenir sa 2ème victoire de la saison, après une étape à la Tirreno-Adriatico.

« Dans le final, j’ai demandé à Tim Declercq, Davide Ballerini et Dries Devenyns de durcir la course jusqu’au pied du Mur » explique devant la presse Alaphilippe. » J’ai fait comme sur la Flèche Wallonne, j’étais concentré sur le positionnement et la gestion de l’effort. Il ne fallait ni partir trop tôt, ni trop tard. Aranburu a déclenché son sprint assez tôt, à 300 mètres de la ligne. Un petit écart s’est créé, je suis resté dans les premières positions. J’ai remarqué que le groupe explosait et que j’avais réussi à maintenir l’effort. J’ai tout donné pour le rattraper à 150 mètres de la fin et après, j’avais encore de la réserve pour tout donner jusqu’à la ligne. »

«  Cet effort a vraiment fait mal. Ce Mur de Huy, il faut le détester autant que l’aimer. Je suis content d’être ici et d’avoir gagné sur un terrain qui me correspond. C’est un beau retour à la compétition et c’est bon pour le moral ». C’est la conclusion du vainqueur du jour, bien décidé à défendre son maillot dès dimanche avec l’appui de son équipe.

Les Français ont été bien présents dans cette première étape pour puncheurs. Guillaume Martin termine donc 7ème à 9 secondes du vainqueur. Clément Champoussin (AG2R-Citroën team) 9ème à 15 secondes. Légère déception en revanche pour l’autre star du TRW 2022, Biniam Girmay. L’Erythréen se classe 12ème à 23 secondes. Des écarts déjà conséquents dans une course où le général se joue à une poignée de secondes. Julian Alaphilippe a peut-être déjà pris une option sur la victoire finale dans ce Tour de Wallonie.

Guillaume Martin a fait une bonne rentrée après sa déception du Tour (photo Martine Lainé/TRW2022)

Classement de la première étape Temploux-Huy

1 – ALAPHILIPPE Julian (Quick-Step Alpha Vinyl Team) les 1744 km en 4:06:11
2 – ARANBURU Alex (Movistar Team) + 0:01
3 – STANNARD Robert (Alpecin-Deceuninck) m.t
4 – SKJELMOSE JENSEN Mattias (Trek – Segafredo) + 0:05
5 – EIKING Odd Christian (EF Education-EasyPost) m.t
6 – ROTA Lorenzo (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
7 – MARTIN Guillaume (Cofidis) + 0:09
8 – VAN AVERMAET Greg (AG2R Citroën Team) + 0:15
9 – CHAMPOUSSIN Clément (AG2R Citroën Team) m.t
10 – UIJTDEBROEKS Cian (BORA – hansgrohe) + 0:17

Biniam Girmay a souffert dans la montée de Huy (photo Martine Lainé/TRW2022)

Classement général du Tour de Wallonie

  1. Julian Alaphilippe (France)
  2. Alex Aranburu (Espagne) à 5 secondes
  3. Robert Stannard (Australie) à 7 secondes
  4. Mathias Jensen (Danemark) à 15 sec
  5. Odd Kristian Eikking (Norvège) mt
A propos de JEAN-MARC DEVRED 912 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Tour de Wallonie Lazkano vainqueur de la 2ème étape
  2. Tour de Wallonie 3ème étape pour Arnaud De Lie

Les commentaires sont fermés.