CYCLISME : LA JOURNEE CONTRASTEE DES COFIDIS SUR LE TOUR DU BENELUX

Renewi Tour Cofidis
Jasper Philipsen endosse le maillot de leader du Renewi Tour (photo JMD/Sports5962)

La première étape du Renewi Tour (ex Tour du Bénélux) a été remportée comme prévu par le Belge Jasper Philipsen (Alpecin Deceuninck). Le quadruple vainqueur d’étapes au dernier Tour de France a réglé son compatriote Tim Merlier (Soudal Quick Step) et le Néerlandais Olav Kooij (Jumbo Visma), sur la ligne d’arrivée à Ardooie. Il endosse ainsi le maillot de leader qu’il devra défendre demain dans le contre-la-montre à Sluis (Pays-Bas). L’équipe nordiste Cofidis a souffert dans cette première journée du Renewi Tour écrasée par la chaleur.

L’équipe Cofidis est venue en voisine participer au Renewi Tour 2023, courue en quasi totalité dans les provinces flamandes de Belgique. Vu le grand nombre de courses disputées encore cette semaine (Tour de Poitou-Charentes, Tour d’Allemagne, Vuelta notamment), le team de Bondues engageait une équipe franco-belge dans cette épreuve World Tour, obligatoire dans son calendrier. Une formation jeune encadrée par les deux routiers flamands expérimentés que sont Piet Allegaert et Jelle Wallays, sous la direction du directeur sportif italien Roberto Damiani.

Le jeune Axel Zingle est désigné comme leader de Cofidis sur cette course par étapes de cinq jours. Mais le coureur alsacien partait un peu dans l’incertitude, comme il nous le confiait la veille de la première étape à Knokke-Heist.

« Il y a des étapes qui peuvent convenir à des coureurs en forme », explique notamment Axel Zingle. « J’espère en faire partie même si pour l’instant, je n’ai pas de course. La condition est bonne sans être étincelante. En tous cas, je vais essayer de me faire plaisir.« 

Une première étape pour les sprinters

Cette première étape entre Blankenberge et Ardooie (183 km) était promise aux sprinters, vu l’absence de difficultés. Le scénario était connu d’avance, comme dans toutes les courses World Tour. Cinq courageux se lancent en effet dans une échappée « matinale » condamnée d’avance. Les Belges Ceriel DesalLudovic Robeet (Bingoal WB) et Aaron Van Poucke (Team Flanders-Baloise), l’Italien Alessandro Covi (UAE Team Emirates) et l’Allemand Jonas Rutsch (EF Education-EasyPost) vont quand même tenir jusqu’au « kilomètre vert », inventé sur le Tour du Bénélux. L’Italien Covi en retire le principal bénéfice en totalisant 8 secondes.

Mais les fuyards sont rejoints sur après cette série de 3 sprints enchaînés sur un kilomètre. Les équipes de sprinters se mettent alors en place pour une arrivée royale à Ardooie. Le rythme est élevé malgré la forte chaleur. Les coureurs de Cofidis restent prudemment dans le peloton après avoir brièvement tenté de placer leur train.

Renewi Tour Cofidis
Les Cofidis sont restés au sein du peloton dans l’Enewi Tour (photo JMD/Sports 5962)

Dans cette fin nerveuse sur le circuit d’Ardooie, un chute survient à 2 km du terme. Parmi les victimes, Arnaud Démare (Arkéa Samsic), qui ne pourra pas disputer le sprint. Celui-ci revient haut-la-main à l’homme le plus véloce du moment.

La razzia de Philipsen

Jasper Philipsen s’impose en effet avec plusieurs d’avance sur son compatriote Tim Merlier, et le jeune Néerlandais Olav Kooij, vainqueur d’étape aux 4 Jours de Dunkerque. Le premier Français, Clément Russo (Arkéa-Samsic), termine 10è. Les Cofidis eux, n’ont pas vraiment existé dans ce sprint massif, comme nous l’expliquait Piet Allegaert.

« Moi, je n’ai pas fait le sprint car c’était le bor… avant le dernier kilomètre. Il y a eu une chute. Après, l’équipe a perdu les places devant. Je ne sais pas comment ça s’est terminé. Mais le résultat ne doit pas être bon. »

Piet Allegaert après l’arrivée à Ardooie

Le coureur de Moorslede a en partie raison. Pas de top 10 pour Cofidis, qui place quand même trois coureurs dans le top 20: Alexis Renard est 11è (et 2è Français) derrière Clément Russo. Axel Zingle 18è et Christophe Noppe 20è complètent ce tir groupé, qui leur permet de rester dans les temps du leader après cette première étape difficile.

Jasper Philipsen, lui, rafle tout, et notamment le maillot de leader du classement général. Le Limbourgeois tentera de le défendre demain. La 2ème étape sera en effet un contre-le-montre de 13 km, autour de Sluis, petite ville des Pays-Bas toute proche de Lille. Mais ce sera difficile vu la présence de spécialistes comme le Danois Kasper Asgreen (Soudal Quick-Step), et surtout le jeune Britannique Joshua Tarling, 3ème du dernier championnat du Monde du chrono à Glasgow.

Les Cofidis, eux, tenteront de limiter les dégâts avant l’étape flandrienne du Renewi Tour vendredi. L’étape-reine qu’on attend ainsi avec impatience.

Renewi Tour >Philipsen
Jasper Philipsen devance Tim Merlier au sprint (photo Bas Czerwinski/Getty Images/Soudal Quick Step)

Classement de la première étape du Renewi Tour

1. Jasper PHILIPSEN (Alpecin-Deceuninck) 3h51’53
2. Tim MERLIER (Soudal Quick-Step) mt
3. Olav KOOIJ (Jumbo-Visma) 
4. Arnaud DE LIE (Lotto-Dstny) 
5. Dylan GROENEWEGEN (Team Jayco AlUla) 
6. Matteo TRENTIN (UAE Team Emirates) 
7. Laurence PITHIE (Groupama-FDJ) 
8. Arne MARIT (Intermarché-Circus-Wanty) 
9. Elia VIVIANI (INEOS Grenadiers) 
10. Clément RUSSO (Team Arkéa-Samsic) tmt

MATHIEU VAN DER POEL AU CIRCUIT FRANCO-BELGE ?

Paris-Roubaix 2023 Van der Poel
Mathieu van der Poel lors de son triomphe à Paris-Roubaix (photo ASO/Pauline Ballet)

La nouvelle a été annoncée ce mercredi soir sous forme d’un bref communiqué, par le Cazeau Club de Templeuve. « Mathieu Van der Poel, nouveau Champion du Monde sur route, sera présent le 28 septembre à Tournai. Le parcours a beaucoup plu au coureur d’Alpecin-Deceuninck. Il sera là pour préparer les Championnats d’Europe de Gravel. »

C’est donc une bonne nouvelle pour la classique tournaisienne, qui a connu beaucoup de péripéties cette année autour de sa date. C’est pourquoi il faut rester prudent sur la présence de Mathieu van der Poel. Car il reste en effet cinq semaines avant la course. D’ici là, de l’eau peut encore couler sous les ponts de l’Escaut…

Mais on se souvient de l’incroyable engouement lan passé avec la présence de Remco Evenepoel et son maillot arc-en-ciel lors du dernier Binche-Tournai-Binche, épreuve du même niveau que le Circuit Franco-Belge.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1612 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.