CYCLISME : ARNAUD DEMARE AU RENEWI TOUR AVEC SA NOUVELLE CASAQUE

Renewi Tour Arnaud Démare
Arnaud Démare et sa nouvelle équipe Arkéa-Samsic à Knokke-Heist (photo JMD/Sports 5962)

Le Tour du Bénélux reprend cette année , sous sa nouvelle appellation de Renewi Tour. Cette épreuve du calendrier World Tour réunit donc les 18 meilleures équipes du monde, dont les 4 françaises: Groupama-FDJ, AG2R-Citroën, Cofidis et Arkéa Samsic. Cette dernière vient au Renewi Tour avec son nouveau sprinter, et peut-être leader Arnaud Démare. Le Picard dispute sa 3ème course depuis son transfert le 1è août. Démare espère renouer avec le succès lors de ces cinq jours sur les routes plutôt plates de Belgique.

On peut effectivement résumer ce Renewi Tour à un Tour de Belgique, voire de Flandre Belge. Depuis longtemps en effet, le Tour du Bénélux ne va plus au Luxembourg. Et cette année, le passage aux Pays-Bas se résumera à la seule étape de jeudi, un petit contre-le-montre de 13 km à Sluis. La petite ville frontalière est la plus au sud du pays, accolée à Knokke-Heist et à à peine une heure de route de Lille. Toutes les autres étapes se dérouleront dans les provinces flamandes, car même la Wallonie est ignorée par le nouveau Renewi Tour. Cette société néerlandaise travaille dans le recyclage des déchets. Elle succède aux précédents sponsors qui étaient Big Bang et Eneco. L’an passé, l’épreuve avait été annulée, pour divers problèmes administratifs.

Cette fois, elle aura bien lieu. Mais sur 5 jours seulement contre 7 auparavant. Elle conserve cependant son label World Tour. D’où un beau plateau axée autour des sprinters et des rouleurs que l’on voit souvent en début de saison sur ces mêmes routes.

Une reprise encourageante à Hambourg

L’une des attractions de cette édition, c’est le retour de Arnaud Démare avec ses nouvelles couleurs. Tout le monde connaît son conflit avec la Groupama-FDJ, son équipe de toujours. Finalement, la situation a trouvé un dénouement intelligent. Le Beauvaisien a été libéré par Marc Madiot sans attendre la fin de saison. Et Démare a signé le 1è août avec Arkéa-Samsic, à la recherche d’un nouveau souffle.

Et c’est bien sous le maillot orange de l’équipe bretonne que le Picard est monté mardi soir sur le podium pour la présentation des équipes, qui avait lieu devant la plage agréablement ensoleillée de Knokke-Heist. Arnaud Démare est apparu souriant et détendu, quand nous l’avons rencontré.

Arnaud Démare souriant à Knokke-Heist

« Il y a plein de nouvelles choses », nous explique ainsi Arnaud. « Il faut s’intégrer, s’habituer aux nouveaux équipiers. Cela se passe bien, ça se passe rapidement. » Effectivement, Démare n’avait pas couru depuis deux mois. Il n’était même pas à Cassel pour le championnat de France, ni au Tour de Wallonie, où on l’attendait. On comprend mieux aujourd’hui son absence puisqu’à ce moment-là, les deux équipes négociaient son transfert.

Depuis le 1è août, l’ancien champion de France a donc disputé deux courses avec Arkéa-Samsic. Le Tour de Louvain le 15 août, puis la classique de Hambourg ce dimanche 20 août, où il prend la 4è place à l’issue d’un sprint massif remporté par Mads Pedersen. Un résultat encourageant. « Je me sentais bien. Mais pour faire un résultat, c’est autre chose. Pour ma 2è course en World Tour, c’était bien. »

Arnaud Démare au Renewi Tour pour gagner

Arnaud est donc en confiance. D’où son objectif sur ce 18ème Tour du Bénélux. « L’objectif est clairement de gagner une étape. Il y aura 2, voire trois arrivées au sprint. Ma principale motivation, c’est de lever les bras. Apès, on verra comment je me situe. Cela peut être ouvert pour le classement général. Mais il faudra sortir un gros chrono et peut-être aller chercher un top 20 à Grammont. »

Grammont vendredi sera le terme de l’étape-reine de ce Renewi Tour pour Démare. Un final aux allures de Tour des Flandres qu’il affectionne. En tous cas, Arnaud a le moral après son retour. « Je sens que le rythme revient. J’ai besoin de courir. J’ai besoin de gagner en confiance aussi. Pour l’instant, j’ai eu deux courses. Cela se passe bien et ça va vite revenir. »

On attend Arnaud Démare dès cette première étape du Renewi Tour, longue de 183 km entre Blankenberge et Ardooie. Elle devrait s’achever par une explication au sprint avec les hommes les plus véloces du peloton.

Le parcours du Renewi Tour 2023

23/08 – Et. 1 : Blankenberge – Ardooie (183 km)
24/08 – Et. 2 : Contre-la-montre de 13,6 km à Sluis (Pays-Bas)
25/08 – Et. 3 : Aalter – Geraardsbergen (171 km)
26/08 – Et. 4 : Beringen – Peer (179 km)
27/08 – Et. 5 : Riemst – Bilzen (187 km)

Renewi Tour Jumbo Visma
L’équipe Jumbo Visma est venue avec son sprinter Olav Kooij (photo JMD/Sports 5962)

Les équipes et principaux engagés

1/ Alpecin Deceuninck (Bel): Jasper Filipsen (Bel)

2/ Jumbo Visma (Ned): Olav Kooij (Ned)

3/ Soudal Quick Step (Bel): Kasper Asgreen (Dan), Tim Merlier (Bel), Florian Sénéchal (Fra)

4/ Intermarché-Circus-Wanty (Bel)

5/ Bahrain Victorious: Matej Mohoric (Slo)

6/ Lidl-Trek (EU): Jasper Stuyven

7/ EF Education Easypost (USA)

8/ Inéos Grenadiers (GB): Michal Kwiatkowski (Pol)

9/ UAE Team Emirates: Mattéo Trentin (Ita)

10/ Cofidis (Fra): Axel Zingle (Fra)

11/ Groupama-FDJ (Fra): Valentin Madouas (Fra)

12/ Movistar Team (Esp)

13/ Team Arkéa Samsic (Fra): Arnaud Démare (Fra)

14/ DS-Firmenich (Ned): John Degenkolb (All)

15/ Astana (Kazakhstan)

16/ Jayco AlUla (Aust): Dylan Groenewegen (Ned)

17/ Lotto Dsnty (Bel): Arnaud De Lie (Bel)

18/ Israël Premier Tech: Giacomo Nizzolo (Ita)

19/ Team Flanders Baloise (Bel)

20/ Bingoal Wallonie Bruxelles

21/ Bora Hansgrohe: Jordi Meeuws (Bel)

On notera la présence des deux derniers champions de France Florian Sénéchal et Valentin Madouas.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1623 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Renewi Tour Cofidis présent
  2. Renewi Tour Axel Zingle 3è à Grammont

Les commentaires sont fermés.