CYCLISME : LA SAISON FRUSTRANTE DE FLORIAN SENECHAL

Renewi Tour Florian Sénéchal
Florian Sénéchal en pleine discussion avec Arnaud De Lie lors de la présentation (photo JMD/Sports5962)

Florian Sénéchal participe cette semaine au Renewi Tour (ex Tour du Benelux) avec son équipe Soudal Quick Step. L’ex champion de France espère briller sur la fin de cette saison où il n’a encore rien gagné. Il doit surtout se montrer car son avenir semble incertain dans l’équipe belge pour 2024. Il ne cache pas que cette saison est très frustrante, à l’image du championnat du Monde où il n’a pas fini.

Depuis fin juin, Florian Sénéchal a retrouvé le maillot bleu et blanc de la Soudal Quick Step. Fin juin en effet, il perdait le maillot tricolore de champion de France après une année sans victoire (on exceptera le critérium d’Hellemmes car c’est justement un critérium). Il s’est montré courageux sur le circuit de Cassel en allant jusqu’au bout dans un championnat de France qui restera dans les annales. Mais ce circuit était trop dur pour un coureur isolé.

L’interview de Florian Sénéchal à Knokke-Heist mardi 22 août

Ensuite, le Lignisien n’était pas retenu pour le Tour de France, qu’il a suivi à la TV. Il a donc effectué sa rentrée au Tour de Wallonie où les jambes étaient bonnes. Mais il a été plombé par l’étape contre-le-montre. Ce qui n’a pas empêché Thomas Voeckler de le sélectionner pour le championnat du Monde. Mais toute l’équipe de France a subi une déroute sur le terrible circuit de Glasgow. « On a mal digéré la défaite au championnat du Monde », confie Sénéchal. « On est avide de passer cela. Je me suis recentré sur mes prochaines courses. »

Un retour satisfaisant à Hambourg

Florian revient donc avide de revanche au Renewi Tour, sur des routes qu’il connaît bien puisqu’il réside depuis quelques années en Belgique. Dimanche, il participait aussi à la Hambourg Classic, considérée comme le championnat du monde des sprinters. Il termine ainsi à une très honorable 11è place, au milieu des meilleurs sprinters mondiaux. « J’avais de bonnes sensations. Mais j’ai mal couru au niveau tactique. J’espère être cette semaine à 100% de ma condition. »

Reste à savoir s’il pourra jouer sa carte personnelle. Soudal Quick Step est en effet présente avec une équipe forte sur ce Renewi Tour. Avec deux cartes principales à jouer: Tim Merlier pour les arrivées au sprint; et Kasper Asgreen pour le général. Florian Sénéchal devra forcément se cantonner à un rôle d’équipier. Néanmoins, il pense avoir sa chance ce week-end. « Tous les jours, je vais donner mon maximum. Il y a quelques étapes, notamment les deux dernières, où je peux montrer tout mon potentiel. »

Renewi Tour Florian Sénéchal
Florian Sénéchal aux côtés de Tim Merlier et Kasper Asgreen au Renewi Tour (photo JMD/Sports 59/62)

Avant, il y aura l’étape de Grammont, où il aidera certainement Asgreen, si le Danois est bien placé après le contre-la-montre de Sluis. Sur ce chrono, le Cambrésien pense ne pas être trop largué. « Il ne fait que 13 kms. C’est une distance qui me convient mieux. Et dernièrement, j’ai vraiment essayé de travailler le chrono pour m’améliorer, car c’est vraiment mon point faible. On verra ce que ça va donner… »

Une fin de saison chargée

En tous cas, le routier nordiste a bien l’intention de se montrer durant cette fin de saison. Une saison frustrante sur tous les points. On le verra ainsi à la Morbihan Classic à Plouay; à toutes les semi-classiques en Belgique. Mais aussi au championnat d’Europe car il semble bien avoir la confiance de Thomas Voeckler. C’est aujourd’hui un pilier de l’équipe de France.

On le verra aussi dans la région au 1èr Critérium des Sources à Saint-Amand-les-Eaux le 1ère septembre, ainsi qu’au Grand Prix de Fourmies le 8. Et il devrait terminer sa saison à Binche-Chimay-Binche et peut-être sur les dernières courses en Italie.

En revanche pas de Vuelta au programme, où Soudal Quick Step a monté une équipe autour de Remco Evenepoel. Cette saison, le routier Nordiste n’aura donc disputé aucun grand Tour. Sans doute un autre motif de frustration…

En tous cas, il se sent bien pour ces deux derniers mois de course. « Je suis encore motivé alors qu’il y a des coureurs qui sont fatigués. Moi, pour la fin de saison, j’ai encore la gnac… Aussi, j’ai envie de bien faire. J’ai fait une saison en dedans. Pourtant, j’avais énormément travaillé. Oui, c’est important de bien finir. »

Comme prévu, Florian Sénéchal a lancé le sprint de Tim Merlier (2ème) lors de l’arrivée de la 1ère étape du Renewi Tour à Ardooie. Il termine dans le peloton et dans le même temps que le vainqueur Mads Pedersen, en 32è position.

Tous les espoirs restent donc permis pour la suite du Renewi Tour.

COUP DOUBLE POUR TARLING AU RENEWI TOUR

Renewi Tour Tarling
Joshua Tarling ici à Mons lors du Tour de Wallonie (photo JMD/Sports 5962)

Sans surprise, Joshua Tarling (Inéos-Grenadiers) remporte la 2è étape du Renewi Tour à Sluis. Le jeune Britannique (19 ans) s’impose sur ce contre-la-montre de 13,6 kms avec 14 secondes d’avance sur les Belges Tim Wellens (UAE Team Emirates), et 18 secondes sur Yves Lampaert (Soudal Quick Step). Florian Sénéchal termine loin, 44è à 1 minute. Il est néanmoins le meilleur Français.

Le premier leader Jasper Philipsen (Alpecin Deceuninck), concède lui 47 secondes. Tarling, 3è de la spécialité aux championnats du Monde de Glasgow, endosse ainsi le maillot du leader du Renewi Tour 2023. Il devra le défendre dans l’étape de Grammont ce vendredi.

Classement de la 2è étape du Renewi Tour

  1. Joshua Tarling (GB) Inéos Grenadiers
  2. Tim Wellens (Bel) UAE Team Emirates à 14 sec
  3. Yves Lampaert (Bel) Soudal Quick Step à 18 sec
  4. Jasper Stuyven (Bel) Lidl Trek à 19 sec
  5. Florian Vermeersch (Bel) Lotto Dstny à 21 sec
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1624 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Renewi Tour Axel Zingle 3è à Grammont

Les commentaires sont fermés.