CYCLISME : LE GRAND CHELEM DE COFIDIS AUX CHAMPIONNATS DE FRANCE SUR PISTE

Championnats de France piste Cofidis
Benjamin Thomas au Stab de Roubaix mercredi (photo JMD/Sports5962)

La deuxième journée des championnats de France sur piste 2023 à Roubaix a vu le triomphe de l’équipe nordiste Cofidis. Benjamin Thomas réussit en effet le doublé poursuite individuelle et course aux points. Tandis que ses équipières Valentine Fortin et Victoire Berteau remportent chacune leur titre. Les Nordistes poursuivent leur razzia au Stab.

Ce jeudi était la journée la plus calme en terme de public. Pas de scolaires invités comme la veille. Les parents au travail. Dommage car sur le plan sportif, cette 2è journée des championnats de France sur piste 2023 proposaient un beau programme avec la poursuite individuelle et la course aux points. Ces quatre courses ont donné lieu à de belles batailles. Et elles ont vu le triomphe des coureur(e)s de Cofidis, présente avec trois engagés au Stab de Roubaix.

Le doublé de Benjamin Thomas

Le héros du jour s’appelle Benjamin Thomas. Le quintuple champion du Monde réalise un doublé inédit. Il remporte d’abord le titre en poursuite individuelle. Le Tarnais bat en finale le Picard Corentin Hermenault (UC Bricquebec), avec sa coiffure rose qui détonne. Le Roubaisien Valentin Tabellion complète le podium, après son titre la veille dans la poursuite par équipes avec Go Sport Roubaix Lille Métropole. C’est le premier titre pour Thomas dans cette discipline. « Il fallait se méfier de Corentin (Ermenault) qui est un coureur de classe. Il m’a d’ailleurs tenu tête durant trois kilomètres. Ce n’est que dans les derniers mètres que j’ai pu savourer la victoire. »

Une heure plus tard, il revenait en piste pour son épreuve de prédilection: la course aux points. Le public un peu plus fourni le soir a assisté à une course passionnante. Benjamin Thomas, son équipier champion du Monde de l’américaine Donavan Grondin, et l’autre roubaisien Thomas Boudat ont dû attendre le dernier sprint pour se départager. Un sprint remporté par Benjamin Thomas qui coiffe ainsi Boudat et Grondin pour le titre.

« Cette semaine nous avons produit nos premiers vrais efforts« , confiait le double champion de France sur Eurosport. « Je ne savais pas où j’en étais. On savait que Thomas (Boudat) serait l’adversaire à surveiller avec Donavan (Grondin). Je regardais régulièrement le tableau et j’ai essayé de ne pas trop m’exposer. J’ai quand même douté car il fallait gagner le dernier sprint et il y avait des coureurs échappés devant. »

Le premier maillot tricolore de Valentine Fortin

Thomas Boudat était bien sûr un peu déçu de perdre le titre dans le dernier tour. Mais le sprinter de Go Sport Roubaix retenait surtout le positif. « On savait que Benjamin était l’homme à battre. Je suis quand même content de ma course. J’ai répondu présent et je me suis battu avec mes armes. Cela me fait du bien de voir que je peux jouer avec les meilleurs après les galères que j’ai connu ». Boudat faisait ainsi référence aux virus, comme le covid, qui l’ont longtemps éloigné de la compétition. Sans oublier l’accident survenu au retour du Samyn 2022.

Entre les deux succès de Benjamin Thomas, ses co-équipières de Cofidis se sont elles partagées les deux titres du jour. Dans la poursuite individuelle, Valentine Fortin bat en finale la recordwoman de France de la discipline, Marion Borras (Auber93), grâce à un très bon départ. Avec un temps de 3’22 »234, Valentine s’offre un premier titre national individuel en Elite. La tenante du titre de la discipline, Jade Labastugue (CEVL), termine troisième en remportant la course pour la médaille de bronze en 3’39 »859 contre Lara Lallemant (VCEQY). 

championnats de France piste Cofidis
Victoire Berteau à l’échauffement à Roubaix (photo JMD/Sports5962)

Victoire Berteau devant les siens

Un peu plus tard, la Toulousaine de Cofidis prend la 3è place de la course aux points, derrière la même Jade Labastugue (2è); et surtout son équipière Victoire Berteau (1è). La Lambrésienne remporte le titre national devant sa famille sur un vélodrome où elle a débuté.

« C’est maillot qui me va bien« , déclarait ainsi la Nordiste après le podium. « Je n’en ai plus eu depuis 2019. Cela s’est passé devant mes co-équipières qui sont venues nous voir. J’ai voulu me faire plaisir car dans les championnats du Monde ou d’Europe, je ne prenais jamais de risques. Là, j’ai pris le risque de gagner. C’est un honneur de porter ce maillot. »

Les dirigeants de Cofidis ne pouvaient rêver mieux après ce jeudi en or aux championnats de France sur piste à Roubaix. Vendredi en effet, le team nordiste présente son effectif 2023 à la presse puis aux partenaires à Tourcoing. Ce grand chelem tombe à point pour bien lancer la saison, même si la piste n’est pas la priorité chez Cofidis.

La compétition se poursuit vendredi avec la vitesse femmes, l’omnium hommes et femmes puis le kilomètre hommes. On verra ainsi rentrer les championnes du Monde Mathilde Gros et Marie Divine Kouamé, ainsi que le vice-champion du Monde du kilomètre Melvin Landerneau. Quel programme ! D’autant que vendredi, samedi et dimanche, le Stab sera plein.

Les podiums de la 2è journée

Poursuite individuelle Hommes

  1. Benjamin Thomas (Cofidis)
  2. Corentin Ermenault (UC Bricquebec)
  3. Valentin Tabellion (Go Sport Roubaix)

Poursuite individuelle Femmes

  1. Valentine Fortin (Cofidis)
  2. Marion Borras (Auber93)
  3. Jade Labastugue (Centre Val de Loire)

Course aux points Hommes

  1. Benjamin Thomas (Cofidis)
  2. Thomas Boudat (Go Sport Roubaix)
  3. Donavan Grondin (Arkéa Samsic)

Course aux points Femmes

  1. Victoire Berteau (Cofidis)
  2. Jade Labastugue (Centre Val de Loire)
  3. Valentine Fortin (Cofidis)

LES PREMIERS CHAMPIONNATS DE FRANCE DE E-CYCLING A GRANDE-SYNTHE

Le Nord-Pas-de-Calais est décidément devenu terre d’accueil des championnats de France cyclistes. Après Liévin en cyclo-cross l’an passé, la piste cette semaine à Roubaix, et avant la route en Flandre intérieure en juin, Grande-Synthe accueillera en février les premiers championnats de France de E-cycling.

Le président de la FFF Michel Callot, et le président du Comité régional des Hauts-de-France Pascal Sergent ont signé jeudi soir au Stab de Roubaix une convention pour l’organisation des premiers championnats de France E-Cycling, le samedi 4 février prochain, sous le toit du Palais du Littoral de Grande-Synthe. La FFC est donc une des premières fédérations au monde à organiser son championnat national E-Cycling en présentiel.

Depuis le 23 novembre, la première Coupe de France de ECycling fait rage, dont le classement général définitif sera établi le 18 janvier, à l’issue de la cinquième et dernière manche. La liste sera alors connue, des 132 qualifiés pour ces premiers Championnats de France de E-Cycling. Un évènement unique en son genre, puisque c’est « en chair et en os » qu’il réunira en présentiel les concurrents le samedi 4 février
prochain, sous le toit du Palais du Littoral de Grande-Synthe.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1018 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Piste Roubaix 4è journée
  2. Cassel Cofidis reconnaît le parcours

Les commentaires sont fermés.