CYCLISME : LES DOUTES DE PAULINE FERRAND-PREVOT A GAVERE

Gavere Pauline Ferrand-Prévot
La déception de Pauline Ferrand-Prévôt après sa course à Gavere (photo JMD/Sports5962)

Au lendemain de Noël, le village de Gavere, en Flandre belge, recevait la 11ème manche de la Coupe du Monde de cyclo-cross. Mathieu van der Poel s’est imposé avec brio chez les hommes. Sa compatriote Shirin van Anrooy gagne elle la course féminine. Huit Françaises participaient à cette classique des sous-bois en Belgique. Elles se sont dans l’ensemble bien défendues, avec quand même une grosse déception. Il s’agit de Pauline Ferrand-Prévôt qui ne retrouve pas son niveau, comme on l’a vu à Gavere. Sa participation aux prochains Mondiaux est ainsi remise en question.

L’ancienne championne du Monde de cyclo-cross termine loin, 27ème à 5 minutes 46 de Van Anrooy, dans une course où elle a perpétuellement subi. « C’est clair que c’est pas du tout là où je devrais me situer. Forcément, à chaque fois, je m’en prends un petit coup mentalement. Et aussi de ne pas savoir ce que j’ai… »

Une douleur à la hanche inexpliquée

Effectivement, la Rémoise souffrait depuis quelques semaines d’une douleur à la hanche qui l’a fortement handicapé durant cette course éprouvante. C’est ce qu’elle nous a expliqué dépitée après l’arrivée. Pauline se pose beaucoup de questions sur la suite immédiate de la saison.

Vidéo SPORTS 5962/Cyclism’Actu. Pauline Ferrand-Prévôt à l’arrivée du cyclo-cross de Gavere.

Après une saison estivale et de début d’automne quasi parfaite (3 titres mondiaux en VTT, celui du gravel plus le Roc d’Azur), Pauline Ferrand-Prévôt annonçait se lancer dans la saison de cyclo-cross. Avec comme objectif final les championnats du Monde à Hooghereide, avec des espoirs de podium.

Malheureusement, dès sa première course au Koppenberg Cross à quelques kilomètres de Gavere, la Champenoise montrait ses limites dans cette discipline qu’elle ne pratiquait plus ces dernières années. Cela semblait normal au début. Mais voilà, Ferrand-Prévôt la championne n’a pas amélioré ses performances par la suite face à la concurrence internationale dominée là aussi par les Néerlandaises. Celles-ci prennent ainsi les huit premières places à Gavere.

Loin des autres Françaises

Mais surtout, l’ex maillot arc-en-ciel subi aussi la loi des autres Françaises. A Gavere, à cause de son problème de hanche, Pauline a revu les réglages de son vélo. Ce qui n’a rien changé. Au point qu’elle se demande si elle ira début février à Hooghereide. « C’est trop tôt pour en parler », coupe-t’elle ainsi. « Il faut que j’en parle à mon staff ». Mais il est clair que pour Pauline Ferrand-Prévôt, il n’est pas question d’aller aux Mondiaux pour faire de la figuration, comme à Gavere.

Line Burquier et Amandine Fouquenet étaient les Françaises les mieux classées à Gavere (photo JMD/Sports5962)

Sa sélection en équipe de France est loin d’être assurée. 27ème de la course, la quadruple championne du Monde 2022 termine ainsi derrière ses compatriotes Perrine Clauzel (23è 37 secondes devant); Lauriane Durrafourg 20è avec 1’15 d’avance sur PFP; Hélène Clauzel 18è à 1’38 devant. Mais surtout, Ferrand-Prévôt est loin derrière Amandine Fouquenet (13è avec 2’39 d’avance) et la jeune Line Burquier, qui prend une belle 11è place avec 3’05 d’avance sur PFP.

La satisfaction de Line Burquier

La championne de France Elite et vice-championne d’Europe espoirs 2022 confiait ainsi sa satisfaction après cette course impitoyable.

Vidéo SPORTS 5962/Cyclism’Actu. Line Burquier après sa 11ème place à Gavere.

La sélection tricolore pour les Mondiaux se fera donc certainement lors des championnats de France, qui auront lieu le 15 janvier à Bagnoles-de-l’Orne. Pauline Ferrand-Prévôt y sera-t’elle ? C’est la question que les suiveurs se posent après la Coupe du Monde de Gavere.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1019 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.