CYCLISME: MATHIEU BURGAUDEAU MATE LES SPRINTERS A PARIS-NICE

Paris-Nice Burgaudau
Mathieu Burgaudeau vainqueur d'un souffle à Aubagne (photo ASO/Alex Broadway)

Ce vendredi 11 mars a été prolifique pour le cyclisme français. Mathieu Burgaudeau sur Paris-Nice, et Warren Barguil à la Tirreno-Adriatico ont gagné l’étape du jour sur les deux grandes courses par étapes World Tour de ce début de saison. Les Deux Français ont fait preuve de panache dans leur victoire. Notamment pour le jeune Burgaudeau qui remporte son 1è succès chez les professionnels.

L’étape d’Aubagne, la 6ème de Paris-Nice 2022, pouvait favoriser un groupe d’échappés comme un sprint massif à l’arrivée. C’est d’ailleurs cette issue qui a semblé envisageable en assistant toute la journée à la poursuite menée par les formations Trek-Segafredo et Cofidis sur la plus longue étape de la semaine (213,6 km).

Les sprinters piégés à Aubagne

Mais en fin de course, le jeune Mathieu Burgaudeau a su piéger les échappés les plus expérimentés en plaçant une contre-attaque à 9 kilomètres de l’arrivée. Le coureur vendéen a résisté in extremis au retour du peloton pour conserver une avance infime sur les sprinteurs Mads Pedersen et Wout Van Aert. Et cela malgré le gros travail de Christophe Laporte pour reprendre l’échappé.

Valentin Madouas a renforcé son maillot à pois (photo ASO/Alex Broadway)

Burgaudeau signe à 23 ans sa première victoire depuis son arrivée dans les pelotons professionnels en 2019. Valentin Madouas lui conforte son maillot à pois de meilleur grimpeur en intégrant l’échappée du jour et en raflant les points sur les nombreuses côtes du parcours.

Première victoire pour Burgaudeau

 » Trop de fois j’ai vu des courses à la télé où des mecs se font revoir juste avant la ligne »

Mathieu Burgaudeau

« Les jambes étaient vraiment bonnes, comme depuis le début de saison, mais le vélo ça n’est pas que le physique : il faut avoir la confiance, être bien dans la tête.« , a confié Burgaudeau à l’arrivée.  » Dans un premier temps, il fallait protéger Pierrot (Latour). Toute la journée, je me sentais super bien. J’ai l’impression d’aller de mieux en mieux au fil de Paris-Nice, et ça me démangeait, j’avais vraiment envie d’en mettre une dans la dernière bosse. C’est une consécration pour moi, ça faisait longtemps que je tournais autour et je suis allée la chercher avec la manière. J’étais tellement à bloc… Trop de fois j’ai vu des courses à la télé où le mecs se font revoir juste avant la ligne. Je ne voulais surtout pas vivre ça. Je commence peu à peu à réaliser… mais pas encore. »

Audio. La réaction de Mathieu Burgaudeau à l’arrivée de la 6è étape de Paris-Nice.

Pas de changement au classement général où Primoz Roglic conserve le maillot jaune.

Classements de la 6è étape de Paris-Nice

RÉSULTAT DE L’ÉTAPE

1.     Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) en 5h33’06’’

2.     Mads Pedersen (Trek-Segafredo) m.t.

3.     Wout Van Aert (Jumbo-Visma) m.t.

Paris-Nice Burgaudeu
La joie de Mathieu Burgaudeau vainqueur de la 6è étape de Paris-Nice (photo ASO/Alex Broadway)

CLASSEMENT GÉNÉRAL

1.     Primoz Roglic (Jumbo-Visma) en 22h23’34’’

2.     Simon Philip Yates(Team BikeExchange-Jayco) à 39’’

3.     Pierre Latour (TotalEnergies) à 41’’

La 7è étape de Paris-Nice

Le profil de la 7è étape de Paris-Nice, Nice-Col de Turini samedi 12 mars

WARREN BARGUIL VAINQUEUR A PANACHE A TIRRENO-ADRIATICO

Warren Barguil s’impose en force à Fermo (photo DR Tirreno/Adriatico)

Le Breton Warren Barguil (Arkéa-Samsic) s’est offert une victoire de prestige ce vendredi en s’adjugeant la 5e étape de Tirreno-Adriatico. Présent dans la bonne échappée de 12 coureurs, Barguil s’est envolé dans la dernière bosse et a résisté jusqu’au bout au retour de ses poursuivants et des favoris. Au final, il s’est imposé avec 10 » d’avance sur Xandro Meurisse (Alpecin-Fenix) et 14 » sur Simone Velasco (Astana Qazaqstan Team). Derrière, les leaders se sont attaqués mais ils ont finalement tous fini dans un mouchoir de poche, à l’exception de Filippo Ganna (INEOS Grenadiers). Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) reste donc leader avec 9 » sur Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) et 43 » sur Thymen Arensman (Team DSM).

L’autre homme fort de l’étape était Benjamin Thomas. Le leader de l’équipe Cofidis a accompagné Warren Barguil dans l’échappée du jour, qui a réussi. Mais le champion de France de poursuite n’a pas pu suivre Barguil quand il a attaqué.

On n’oubliera pas aussi la bévue de Remco Evenepoel , Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar qui ont raté un virage dans le final pour filer tout droit avant de faire demi-tour et donc, de perdre du temps dans une fin d’étape mouvementée.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 670 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Paris-Nice 7è étape pour Primoz Roglic

Les commentaires sont fermés.