CYCLISME: ROUBAIX LILLE METROPOLE CHANGE DE SPONSOR ET RESTE EN CONTINENTALE UCI

Go Sport Roubaix LM
Le team Roubaix LM va changer de look (photo Laurent Sanson/Roubaix Lille Métropole)

Le team professionnel Roubaix Lille Métropole restera bien dans le peloton cycliste en 2022, avec Go Sport comme partenaire titre. La DNCG Pro vient d’approuver son dossier après la confirmation de l’arrivée du nouveau sponsor. Go Sport succède donc à Xelliss. C’est un nouveau départ pour la formation continentale nordiste.

La Ligue nationale de cyclisme a confirmé la nouvelle attendue depuis le mois de septembre, mais toujours pas confirmée pour des raisons administratives. Go Sport devient le partenaire titre du VC Roubaix, comme on peut le lire dans ce communiqué de la LNC. » Suite à l’étude complémentaire effectuée par la Direction Nationale de Contrôle et de Gestion Pro sur le dossier de l’équipe nordiste, cette dernière a validé la candidature de Go Sport Roubaix Lille Métropole en Continentale UCI pour la saison 2022.
Les cinq équipes UCI Continental Teams françaises sont les suivantes : Groupama-FDJ Continental, Nice Métropole Côte d’Azur, Saint-Michel-Auber 93, Team U Nantes Atlantique
. » 

Cette nouvelle était attendue depuis la nomination de Wilhelm Hubner à la présidence du Vélo Club de Roubaix. L’ancien patron de Auchan, aujourd’hui PDG de Camaïeu, constituait un indice. La division distribution du fonds FIB, la société Hermione People & Brands, à laquelle est affiliée Camaïeu vient en effet de racheter l’enseigne de sport au groupe Rallye. Mais l’officialisation n’étant pas encore faite sur le plan administratif, le VCR a choisi de ne rien annoncer.

Go Sport Roubaix
Wilhelm Hubner, le nouveau président du VC Roubaix (photo Laurent Sanson/Roubaix Lille Métropole)

Mais le recrutement pour 2022 s’est fait tranquillement, et la quasi totalité de l’équipe est actuellement en stage de pré-saison à Lalondes-les-Maures, dans le Var. Le récent champion d’Europe de beachrace, Samuel Leroux, a rejoint l’équipe après sa brillante victoire à Dunkerque.

Onze coureurs en 2022 à Go Sport Roubaix LM

Hormis Leroux, seuls Jérémy Leveau et Emiel Vermeulen sont conservés de l’effectif 2021. Le sprinter belge est d’ailleurs le seul à avoir gagné sur route cette année. C’était en juillet au Grand Prix de Pérenchies. On savait aussi que les deux pistards Valentin Tabellion et Thomas Denis, vice-champions du monde de poursuite par équipes en octobre à Roubaix, restaient là suite au partenariat passé avec la Fédération française de cyclisme pour Paris 2024. Tous deux font également de la route.

Emiel Vermeulen participait aussi dimanche au championnat d’Europe de beachrace à Dunkerque (photo JMD/Sports 59/62)

Cinq nouveaux coureurs arrivent et sont en stage dans le Var. Il s’agit du champion de Lituanie Evaldas Siskevicius (32 ans), recruté après la disparition de l’équipe du team provençal Delko et d’un autre Balte, l’Estonien Norman Vahtra (25 ans), en provenance de Israël Start-Up Nation. Clément Carisey (29 ans), vainqueur d’étape au Tour Poitou-Charentes cet été, arrive aussi de Delko. S’y ajoutent deux amateurs prometteurs, Maxime Jarnet et Tom Mainguenaud.

Vidéo. Clément Carisey a remporté cet été une étape au Tour Poitou-Charente sous les couleurs du team Delko.

Le Niortais Tom Mainguenaud (21 ans) compte deux victoires et 9 podiums sous les couleurs de Sojasun Espoirs en 2021. L’Auvergnat Maxime Jarnet, (23 ans), lui, a gagné 5 couses dont la classique Paris-Mantes, avec le club de Villefranche-Beaujolais.

Go Sport Roubaix Lille Métropole présentera donc une équipe où se mélangent expérience, jeunesse et talent. Il lui manque simplement un vrai leader. On le connaîtra certainement début janvier. Car il y a aura bien 11 coureurs dans l’équipe roubaisienne l’an prochain. Le pistard lillois Tom Derache, lui, ne devrait pas faire de route.

L’effectif a été fortement renouvelé (photo Laurent Sanson/Roubaix Lille Métropole)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 908 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.