FOOTBALL : UN DERBY DU NORD PAS SI AMICAL QUE CELA

USL Dunkerque - Valenciennes FC
Les duels ont été intenses comme ici entre Allan Linguet et Alain Ipiélé (photo JMD/Sports 5962)

L’USL Dunkerque et le Valenciennes FC mettaient fin à leur préparation estivale avec un ultime match d’entraînement aux airs de derby. Samedi soir au stade Tribut, Dunkerque et Valenciennes font match nul 2-2, à l’issue d’une rencontre très engagée pour un match dit « amical ». A une semaine de la première journée de Ligue 2, les deux clubs nordistes se déclarent prêts, même s’il reste des incertitudes sérieuses de part et d’autre.

Le public dunkerquois était heureux de retrouver le chemin du stade Tribut en ce dernier samedi du mois de juillet. Sous le soleil, mais dans une fraîcheur relative, 2 000 spectateurs environ assistaient à ce derby du Nord amical joué en fin de journée. Pour la circonstance, la tribune d’honneur était fermée. Les supporters de l’USLD étaient donc regroupés dans la tribune Alex-Dupont. Tandis qu’une cinquantaine de Valenciennois occupaient la tribune visiteurs.

A une semaine de la reprise du championnat, les deux équipes ont livré un vrai match aux allures de ligue 2. Avec de l’intensité et un engagement peut-être excessif pour une rencontre sans enjeu. Sans doute l’effet derby pour ces deux équipes qui vont se retrouver durant la saison.

Les Dunkerquois en contre

Bien que dominés au niveau de la possession de balle, les maritimes vont ainsi ouvrir le score à la 37è minute à l’issue d’une action bien construite. Un peu contre le cours du jeu cependant.

Le premier but du match marqué par le Dunkerquois Youssouf

Dans ce dernier match de préparation, Jorge Maciel alignait ses deux recrues à Valenciennes. Jean Louchet, en provenance de Niort, gardait le but du VAFC. Il n’a pas totalement convaincu, contrairement à Taylor Moore. Le Britannique, passé par Lens, s’est installé en patron de la défense hennuyère, dans un rôle de libéro à l’ancienne. Ce qui n’a pas empêché son équipe de prendre deux buts, dont un dans les dernières minutes.

Le doublé de Aymen Boutouatou, buteur aux 38è et 68è minutes, n’aura donc pas suffi aux Valenciennois pourtant dominateurs pour s’imposer. « C’est un match de préparation, mais c’est quand même un match », explique l’entraîneur venu du LOSC Jorge Maciel. « A l’entraînement, c’est pareil. On doit s’entraîner comme on joue. Les matches les plus intenses sont toujours dans la rue, avec les gamins. C’est comme cela que l’on doit envisager tous les matches amicaux et les entraînements. Il y avait donc de l’engagement et ce n’est pas une surprise. C’était une bonne confrontation car c’était loyal, même si c’était parfois à la limite. Les joueurs ne se cachaient pas dans les duels. J’ai trouvé que c’était bien. »

La colère de Mathieu Chabert

Le match était en effet très engagé sur le plan physique. Peut-être un peu trop car l’arbitre a quand même distribué plusieurs cartons jaunes, ce qui est rare dans un match amical. Et il y a surtout eu la blessure du Dunkerquois Armand Gnanduillet, qui est sorti sur une civière en première mi-temps. Ce qui a ainsi provoqué la colère de l’entraîneur Mathieu Chabert.

« Armand s’est fait assassiner, » déclare le Bitterois dans un premier temps en conférence de presse, avant de modérer ses propos. « En fait, il a pris un tacle très méchant. Et il est à l’hôpital pour passer des radios. Pour voir s’il n’y a pas un arrachement osseux ou une fracture à la cheville. C’est le premier pépin que l’on a depuis le début de la préparation. On ne va donc pas se plaindre. »

« On devra clairement montrer les crocs »

Arnaud Balijon, capitaine de l’USLD

Le gardien de l’USLD Arnaud Balijon a été également surpris par ce niveau d’engagement sur le plan physique. Mais cela ne l’a pas choqué. Et le capitaine dunkerquois regrette même que ses équipiers n’aient pas répondu à ce défi physique et mental.

« On a été effectivement surpris par cet engagement adverse. Et ça m’a dérangé. On n’a pas le droit d’être surpris. Ce sera un des éléments-clés de notre maintien. Jouer à la limite de ce que permet l’arbitrage. On devra clairement montrer les crocs. Là ce soir, c’est Valenciennes qui les a montré… »

Vidéo Dailymotion Sports 59/62. le capitaine dunkerquois Arnaud Balijon en conférence de presse.

Contexte similaire pour les deux clubs

Bref, le public de Tribut a assisté à un vrai match de Ligue 2 entre l’USL Dunkerque et Le Valenciennes FC. Deux clubs repris cet été par des investisseurs étrangers. Le groupe turc Yildirim pour l’USL Dunkerque; l’Anglais Sport Republic pour le Valenciennes FC. Le premier remonte en Ligue 2. Le second s’est maintenu de justesse.

Dans les deux cas, un maintien confortable sera l’objectif de la saison 2023-2024. Les deux coaches pensent que leurs joueurs sont prêts pour cette reprise, même si leur effectif n’est pas définitif. Mais il sera important pour les deux équipes de prendre des points dès les premiers matches. Pour se constituer d’abord un petit matelas pour la suite de la saison. Mais aussi et surtout pour se rassurer avec ce nouveau démarrage.

La feuille de match

USL Dunkerque – Valenciennes FC :  2 – 2 (1-1)

Samedi 29 juillet, 19 heures

Stade Marcel Tribut, tribune Alex-Dupont. Temps frais et ensoleillé. Pelouse en bon état. Environ 2 000 spectateurs

Buts : Youssouf (32′), Mbemba (88′) pour Dunkerque ; Boutoutaou (38′ et 60′)

USL Dunkerque : Balijon (cap)– Bilingi – Gambor – Trichard – Sangante – Youssouf – Anziani (Boissier, 63′) – Ipiele (Mbemba, 63′) – Keita (Orelien, 75′) – Gnanduillet (Ba-Sy, 27′ ; Etonde, 75′) – Ghrieb (Bardeli, 75′)

Entraîneur: Mathieu Chabert

VAFC : Louchet – Linguet (Viegbe, 81′), Buatu (Kayi Sanda, 72′), Moore (Poha, 61′), Cuffaut (cap, puis Rocchia , 81′)- Kaba ( Diagouraga, 81′), Masson (Noubissi, 72′) – El Amri (Kalai, 45′ ; Nomel, 81′), Boutoutaou (Berthomier, 60′), Boudraa (Hamache, 61′) – Bonnet (Haouari, 72′)

Entraîneur: Jorge Maciel

Première journée de Ligue 2 BKT samedi 6 août

USL Dunkerque – ES Troyes AC (19h) au stade Marcel-Tribut et Valenciennes FC-AJ Auxerre (19h) au stade du Hainaut

LES ADIEUX DE EDDY ZDIECH

Cette fois c’est sûr, la page Zdiech est définitivement tournée à Valenciennes. Le désormais ex-président du VAFC a publié ce dimanche un long communiqué sur le site du club et les réseaux sociaux. Le dirigeant a quitté ses fonctions le 25 juillet, suite au rachat du club hennuyer par le fonds d’investissement Sport Republic, déjà propriétaire de Southampton.

Dans ce communiqué, Eddy Zdiech fait ainsi le bilan de ses 9 ans de présidence. Neuf années mouvementées. « J’y ai connu des moments formidables empreints d’émotions, d’adrénaline et de rencontres qui resteront gravées à jamais dans ma mémoire. Du premier au dernier jour, cela aura été une immense fierté de présider ce club merveilleux. Je ne retiendrai que le meilleur ! »

Eddy Zdiech cite ainsi tous ceux qui l’ont soutenu durant son mandat. Des administratifs jusqu’aux joueurs. Mais aussi les supporters avec qui réclamaient son départ depuis deux ans. Il écrit ainsi vouer « un immense respect pour tous nos supporters y compris pour ceux qui ne partageaient pas mes idées. Allez gagner au Havre et remplir le Stade du Hainaut lors de la réception et la victoire contre Grenoble auront été quelque chose de grandiose. C’est ça Valenciennes. »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1571 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. USL Dunkerque 2023/2024 présentation

Les commentaires sont fermés.