CYCLISME : LE COUP DOUBLE DE SOUDAL-QUICK STEP AVEC EVENEPOEL ET MERLIER

Clasica San Sebastian Evenepoel
Remco Evenepoel réalise le triplé à Saint-Sébastien (photo Gonzalo Arroyo/Getty Images/Soudal-Quick Step)

A la traîne durant la saison des classiques, l’équipe belge Soudal-Quick Step retrouve des couleurs cet été. Ainsi, les hommes de Patrick Lefévère ont connu un samedi triomphal avec deux de leurs leaders. Tim Merlier remporte ainsi au sprint la 1è étape du Tour de Pologne. Mais surtout, Remco Evenepoel remporte pour la 3ème fois la Clasica San Sebastian. Le champion du Monde montre qu’il voudra conquérir un nouveau maillot arc-en-ciel la semaine prochaine à Glasgow.

Le « Wolfpack » a connu un printemps mitigé, marqué par la déroute dans les classiques flandriennes. Puis l’abandon de Remco Evenepoel sur le Giro. Après un début de Tour de France totalement anonyme, l’équipe belge a quand même réagi avec la victoire d’étape de Kasper Asgreen. Dans la foulée, l’Italien Andrea Bagioli gagnait aussi sur les routes du Tour de Wallonie.

Cette fois, la Soudal Quick Step réussit un coup double impressionnant en ce dernier samedi du mois de juillet. Cela a commencé avec la victoire pleine de maîtrise de Remco Evenepoel qui portait pour la dernière fois le maillot arc-en-ciel, à la Clasica San Sebastian.

Le champion du monde a pris son envol à 73 kilomètres de l’arrivée, dans la montée d’Erlaitz. Remco a accéléré et n’a emmené avec lui qu’une poignée de coureurs. Ils rejoignent ainsi les survivants de l’échappée matinale. Sur Mendizorrotz, l’avant-dernière ascension de la journée, le Belge a accéléré le rythme et réduit le groupe à seulement trois hommes.

Un triplé historique pour Evenepoel

Avec Pello Bilbao (Bahrain Victorious) et Aleksandr Vlasov (Bora-hansgrohe), Evenepoel a pris de longs relais à l’avant. Dans le difficile Murgil-Tontorra (2,1 km, 10,1%), le prodige flamand hausse encore le rythme et lâche Vlasov, pour arriver sur le célèbre boulevard de Saint-Sébastien juste avec le Basque Bilbao.

Il règle ce dernier au sprint, en déclenchant son sprint à 200m de l’arrivée. Il s’impose ainsi pour la 3ème fois en trois participations dans la Classica San Sebastian. « Comme vous avez pu le voir, une sélection a été faite, et à la fin, c’était juste Pello et moi-même qui arrivions ensemble sur le boulevard. J’étais confiant dans mon sprint, je savais que je l’améliorais surtout après une course difficile, et je sentais que j’avais la puissance nécessaire pour faire la différence. »

Evenepoel est le premier coureur à gagner ici avec le maillot arc-en-ciel. Et surtout, il égale l’Espagnol Marino Lejaretta, trois fois vainqueur ici à Donostia. « Gagner San Sebastian c’est juste magnifique, j’adore cette course et je suis content d’avoir pu égaler le grand Marino Lejaretta pour le nombre de victoires ici. C’est un solide succès qui me remonte le moral en vue des Championnats du monde de la semaine prochaine.»

Clasica San Sebastian Evenepoel
Remco Evenepoel avec le béret basque donné au vainqueur de la Clasica San Sebastian (pgoto Gonzalo Moreno/Getty Images/Soudal Quick Step)

Remco obtient ainsi sa 46è victoire chez les professionnels, et la 16è depuis le début de l’année. Il montre ainsi qu’il faudra compter sur lui à Glasgow. Aussi bien sur la course en ligne que sur le contre-la-montre.

On notera aussi la 5è place du Basque de Cofidis Ion Izagirre. Une bonne performance après sa victoire d’étape sur le Tour de France.

La première de Merlier en Pologne

Tim Merlier a couronné un samedi après-midi mémorable pour Soudal Quick-Step. Le sprinter belge remporte sa première victoire au Tour de Pologne. Celui-ci débutait par une étape plate qui est devenue chaotique dans les derniers kilomètres en raison de la météo.

Une chute survient ainsi dans le final à Poznan. Dans le dernier kilomètre, Bert Van Lerberghe emmène le sprint pour Tim Merlier. Le Belge dépasse tous ses adversaires et remporte confortablement sa septième victoire de la saison. L’ancien champion de Belgique endosse ainsi le premier maillot jaune de leader du Tour de Pologne.

Tim Merlier Tour de Pologne
Tim Merlier s’impose à l’issue d’un sprint mouvementé (photo Dario Belingheri / Getty Images/Soudal-Quick Step)

« C’est ma première course depuis le camp d’entraînement de l’équipe à Val di Fassa et je suis venu ici avec de bonnes jambes, donc montrer cela le premier jour me rend heureux. Le final a été un peu mouvementée, mais j’ai réussi à rester bien placé grâce à mes coéquipiers. Nous sommes passés les premiers dans le dernier virage, Bert m’a lancé et j’ai pu garder la vitesse jusqu’à la ligne », a déclaré Tim après avoir apporté la 36e victoire de Soudal Quick-Step de la saison

Et de conclure… « C’est une belle journée pour l’équipe, avec deux victoires sur le World Tour, et nous espérons continuer à obtenir de bons résultats ici après cet excellent départ. »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1641 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.