MOTO : DES NORDISTES EXPÉRIMENTÉS SUR LE DAKAR 2024

Dakar 2024 les Nordistes
Adrien Van Beveren lors de la présentation du Dakar 2024 (photo ASO Antonin Vincent/DPPI)

La 46ème édition du célèbre rallye-raid a débuté vendredi par un prologue autour de Alula, en Arabie Saoudite. Cinq Nordistes participent au Dakar 2024; tous des habitués de l’épreuve. Les ambitions diffèrent pour Adrien Van Beveren, Dominique Housieaux, Eric Croquelois et l’équipage Vitse-Lefebvre. Mais tous bénéficieront certainement de l’expérience acquise lors des éditions précédentes.

Le traditionnel prologue a donc lancé le roi des rallyes-raids. Chez les motards, Adrien Van Beveren (Honda) a bien démarré la course dans cet « apéritif ». Au terme des 27 km chronométrés, l’Audomarois réussit le 4e temps à 24 secondes du vainqueur, l’Espagnol Tosha Schareina (Honda), qui devance Daniel Sanders (GasGas) et Ross Branch (Hero). Le tenant du titre dans la catégorie moto, Kevin Benavides (KTM) signe le 9e temps, à 56 secondes.

Van Beveren dispute déjà son 9è Dakar, où il n’est jamais parvenu à monter sur le podium, malgré des performances souvent brillantes. Adrien est donc toujours à la recherche de son graal, la victoire, malgré une concurrence de plus en plus élevée. Un podium constituerait déjà une belle satisfaction.

Une première étape impitoyable

Malheureusement, le Nordiste a cédé un peu de terrain lors de la 1ère étape, Alula- Al Henakiyah (541 km dont 414 de spéciale chronométrée). Une étape qui a déjà fait des ravages puisque le vainqueur du prologue, Tosha Schareina, a lourdement chuté au km 240. L’Espagnol a été évacué par le service médical. Il disputait son 3e Dakar, le premier au guidon d’une moto officielle Monster Energy Honda. Schareina quitte prématurément la course alors qu’il était l’outsider le plus en vue.

Adrien Van Beveren lui aussi a pourtant pris un bon départ. Leader en début de course, le pilote audomarois perd brusquement une dizaine de minutes, probablement en cherchant à ne pas prendre de risques.

Dakar 2024 les Nordistes
Adrien Van Beveren a assuré lors de la 1ère étape (photo ASO Florent Gooden/ DPPI)

Sur un terrain rocailleux qu’il n’apprécie pas, AVB roule en effet prudemment, avant d’accélérer sur la fin. Il limite finalement les dégâts en terminant à 21 minutes du vainqueur, le Botswanais Ross Branch, auteur d’une spéciale époutouflante. 12è au général, le Nordiste laisse quelques favoris derrière lui.

Parmi les autres Nordistes du Dakar 2024, Simon Vitse et Fred Lefebvre reviennent avec un désir de revanche. L’an passé, le duo d’anciens motards figurait en 4è position au classement auto, avant de sortir violemment de piste lors de la 9è étape. Tous deux ont tiré les leçons de cette première expérience en commun. Ils repartent en buggy avec l’intention première de terminer la course, si possible en bonne position.

« Lors du dernier Dakar, nous avons montré que nous avons la capacité de faire de belles choses », confiait Simon Vitse, avant son 5è Dakar.  » Mais pour pouvoir talonner les meilleurs, il a fallu rouler au-dessus de nos pompes et j’ai commis une faute de pilotage. J’ai pulvérisé la voiture en faisant cinq tonneaux par l’avant, je n’aurais jamais dû rouler aussi vite. « 

Dakar 2024 les Nordistes Vitse-Lefebvre
Le buggy de Vitse-Lefebvre lors du prologue (photo ASO Frédéric Le Floch/DPPI)

Effectivement, le duo de MD Sports a pris un départ très prudent. Vitse-Lefebvre pointent à la 124è place du classement général autos, à déjà plus de deux heures des leaders, le Belge Guillaume De Mevius et le Français Xavier Panseri (Overdrive Racing).

Housieaux et Croquelois, les vétérans

Tous deux n’ont pourtant pas la même expérience que les deux vétérans nordistes du Dakar 2024. Deux anciens motards comme eux. Le plus âgé, c’est Dominique Housieaux. A 72 ans, l’ancien chef d’entreprise lensois a pris le départ de son 20è Dakar. Son meilleur résultat: une 7è place au classement auto en 1998. Lors de son retour en 2021, il terminait 18è avec Simon Vitse comme copilote. Cette année, il part en buggy Century aux côtés de Delphine Delfino. « Même si le Dakar est très beau à la télé, c’est mieux d’y participer que de le regarder dans son fauteuil… J’ai vu le tracé de cette édition 2024. Il y a pas mal de nouveautés. L’objectif premier est surtout de ne pas faire le Dakar de trop.« 

Eric Croquelois lui en sera à son 21è Dakar. Moto et auto confondus. A 60 ans, le pilote d’Hardelot s’aligne à nouveau en buggy avec Anthony Pes comme copilote. « Croquette » a dû changer de copilote au dernier moment. « Toute ma vie j’ai fait le Dakar à moto, mais passé un âge, on n’a plus le niveau qu’on avait étant plus jeune. J’ai dû abandonner l’an dernier, mon copilote a fait un AVC en liaison… c’est bête parce qu’on se régalait. Je n’ai pas d’objectif pour ce Dakar, mais j’espère comme toujours m’amuser dans les dunes. »

Dakar 2024: les chiffres

Le nombre total de concurrents s’élève à 755 avec les engagés en Dakar Classic (170). Il y a 15 partants pour le challenge Mission 1000. À l’issue des vérifications techniques et administratives, les listes officielles des partants sont composées de 418 véhicules en course, soit 132 motos (parmi lesquelles 28 Original by Motul) avec 30 d’entre elles inscrites au W2RC, 10 quads participant tous au W2RC, 70 autos inscrites en Ultimate dont 22 inscrits au W2RC, 3 en Stock, 42 Challenger dont 12 inscrits au W2RC, 36 SSV dont 12 W2RC, 47 Trucks. À leurs commandes, 130 « rookies », tandis que 133 pilotes et copilotes estampillés « Legend » se présenteront pour la 10e fois ou plus. Le contingent féminin comprend 27 participantes.

Sur le podium des nationalités représentées, la France domine donc avec 124 engagés, devant l’Espagne (84) et les Pays-Bas (62), le même podium que l’année dernière.   Chaque soir au bivouac, ils seront rejoints par les 78 véhicules participant à la 4e édition du Dakar Classic, formant à eux seuls une caravane de 170 concurrents.   Enfin, le challenge Mission 1000 qui offre la possibilité à des véhicules à motorisations alternatives de se confronter aux terrains du Dakar sur des distances plus accessibles, concerne 6 motos, 1 voiture, 2 SSV et 1 camion.   Au total, 585 concurrents (hors Dakar Classic) ont pris le départ du 46e Dakar.  La deuxième saison du W2RC démarre ce samedi avec 86 véhicules.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1520 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Dakar 4è étape favorable à Van Beveren
  2. Dakar 2024 Van Beveren 3è en moto

Les commentaires sont fermés.