PEKIN 2022: MEDAILLE D’ARGENT POUR LE RELAIS MIXTE FRANCAIS EN BIATHLON

relais mixte biathlon
Anais Chevalier-Bouchet, Emilien Jacquelin , Julia Simon,et Quentin Fillon-Maillet médaille d'argent du relais mixte (photo Julien Crosnier/KMSP)

L’équipe de France composée de Anaïs Chevalier-Bouchet, Julia Simon, Emilien Jacquelin et Quentin Fillon-Maillet termine 2ème du relais mixte en biathlon et apporte la première médaille à la France aux JO de Pékin 2022. Dans une course à rebondissements, la Norvège arrache la victoire au relais tricolore, tenant du titre.

Le biathlon est décidément le meilleur thriller sportif qu’on puisse imaginer comme ce relais mixte l’a une nouvelle fois démontré dans le stade de Zhangjiakou. Dans un froid polaire (-12° ressenti moins 20) avec un vent en rafales qui transforme le tir debout en roulette russe, on a tremblé, et pas seulement de froid. Anaïs Chevalier-Bouchet avait entamé les hostilités dans des conditions qu’elle déteste. Cela se confirme au pas de tir où elle ne parvient pas à maîtriser le vent et pioche jusqu’à plus soif. Elle écope même d’un tour de pénalité. La France repart en huitième position alors que Dorothea Wierer a placé l’Italie largement en tête. Julia Simon n’est pas très convaincante au tir couché mais elle se transcende au tir debout. La Savoyarde renverse complètement la tendance pour permettre à Emilien Jacquelin de s’élancer en tête dans le troisième relais.

Un duel de géants pour finir le relais mixte du biathlon

Le géant du Vercors accroît son avance dans un décor de carte postale, un coucher de soleil rose-orangé venant donner à l’ensemble une atmosphère un peu irréelle. Mais tout s’enraye au tir debout. Après un bon début, Emilien se rate complètement, sa carabine se coinçant même de longues secondes. Le jeune Russe Eduard Latypov repart en tête pour le dernier relais mais deux cadors fondent sur lui comme des oiseaux de proie.

 Quentin Fillon-Maillet et Johannes Boe reviennent comme des avions et le combat est grandiose. La course s’achève par un sprint à trois que Johannes Boe remporte de belle manière et Quentin Fillon-Maillet termine à deux longueurs, vite réconforté et un peu réchauffé par ses trois coéquipiers. La déception laisse vite place à la joie et aux premiers sourires pour la première photo de famille de l’équipe de France olympique à Pékin.  Cette équipe de feu va repartir à la conquête de l’or. On en est sûr. Cette belle 2ème place du relais mixte en biathlon. ouvre le compteur de l’équipe de France.

Les relais norvégien et français à la lutte (photo CNOSF/KMSP)

Les réactions

Emilien Jacquelin : « En fait, j’ai eu des soucis avec mes pioches au tir debout parce que à cause du froid, j’ai utilisé des gants plus épais et avec une longueur de doigts plus importante. Cela fait que j’avais du mal à me saisir des pioches (les balles supplémentaires). C’est un rêve d’enfant qui se réalise d’obtenir cette première médaille olympique. Je suis très heureux pour l’équipe. Je pense que ça va monter crescendo. »

Quentin Fillon-Maillet : « C’est super pour la suite. J’étais déjà très en confiance mais là ça lance très bien toute l’équipe. On a pu voir que Johannes (Boe) qui avait été plutôt discret depuis le début de la saison est en grande forme et il faudra compter avec lui pour les courses individuelles. Aujourd’hui, c’était le plus fort, et il s’est mis à accélérer dans les 200 derniers mètres. Je suis très fier de cette première médaille olympique

Quentin Fillon-Maillet franchit la ligne d’arrivée en 2ème position (photo CNOSF/KMSP)

Julia Simon : « Je suis très contente. La manière était là. Il fallait absolument éviter les pioches au tir couché alors j’en ai peu être un peu trop fait. C’est vraiment super. La forme est là. »

Anaïs Chevalier-Bouchet : « Le vent soufflait vraiment par rafales et c’était difficile d’anticiper. Il va falloir s’adapter. Je crois que ça s’est un peu calmé pour les garçons. Je n’ai pas eu le temps de donner le moindre conseil, de toute façon, ils n’en avaient pas besoin. » 

Infos Equipe de France Olympique CNOSF

A propos de JEAN-MARC DEVRED 908 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Johan Clarey Pékin médaille d'argent en descente
  2. Pékin Anaïs Chevalier-Bouchet médaille d'argent en biathlon
  3. Pékin Quentin Fillon-Maillet champion olympique de l'individuelle

Les commentaires sont fermés.