RALLYE-RAID : LE DAKAR 2022 VEUT MARQUER UN TOURNANT

Dakar 2022
Dakar 2021 @Gustavo Epifanio / Fotop

Le Dakar 2022 partira samedi 1è janvier de Djeddah. C’est la 44ème édition du célèbre rallye-raid créé par le Touquettois Thierry Sabine, et organisé aujourd’hui par Amaury Sport Organisation (ASO). C’est aussi la 3ème en Arabie Saoudite. Les vérifications débutent ce jeudi 30 décembre. 578 véhicules prendront le départ avec le total record de 1065 concurrents.

 » C’est un rendez-vous qui marquera un tournant dans l’histoire du Dakar », affirme dans le dossier de presse du Dakar 2022 le directeur de la course David Castera. » Une double ambition anime à la fois les organisateurs et les acteurs du rallye. Pour la 1ère fois, le Dakar intègre les championnats du Monde de la FIA et de la FIM, avec la volonté de lancer un feuilleton sportif dont l’intensité sera maintenue tout au long de la saison.« 

David Castera, lors de la présentation en Andalousie le 11 mai dernier (photo Charly Lopez/ASO)

Deuxième axe de ce tournant historique: la transition énergétique, avec le déploiement de la 1ère phase du plan Dakar Future. » Désormais des constructeurs affirment sur le terrain le désir de se confronter au défi de l’endurance extrême en tablant sur des motorisations nouvelles. »

12 étapes en 14 jours

Le Dakar 2022 durera deux semaines, du 1è au 14 janvier avec 12 étapes au programme. et une journée de repos le 8 janvier. Cette 44ème édition, c’est 8 000km à travers le désert saoudien, après un départ de Djeddah en passant par la capitale Riyadh et un retour vers les rivages de la mer Rouge. Il y aura 4 300km d’épreuves chronométrées. « Du sable sous toutes ses formes et dans toutes ses couleurs », affirme David Castera. L’étape-marathon, ce sera dès lundi 3 janvier entre Ha’il et Al Artawiyah.

Le désert saoudien sera pour la 3è année le décor du Dakar (Photo Eric Vargiolu / DPP)

Le Dakar 2022 constitue donc la première manche du championnat du Monde des rallyes-raid, tant en auto qu’en moto. Les quatre autres sont l’Abu Dhabi Desert Challenge (du 5 au 10 mars); le rallye du Kazakhstan (25-30 avril); le rallye d’Andalousie (7-12 juin) et le rallye du Maroc (7-12 octobre).

Le début de la transition énergétique

Avec 430 véhicules de course plus les 148 du Dakar Classic, c’est la caravane la plus fournie du Dakar depuis 10 ans.

«  C’est vraie transition et un aboutissement que le Dakar soit inscrit à ce nouveau championnat du Monde de la FIA », affirme ainsi le président de la Fédération internationale de l’Automobile (FIA), le Français Jean Todt. On peut même parler d’une révolution, puisque nous allons voir apparaître de nouvelles énergies. »

Un autre défi historique débute avec cette 44ème édition: le lancement du plan « Dakar Future ». Ce projet prévoit de réunir uniquement des véhicules à faible émission de carbone à l’horizon 2030. Première étape: la création de la catégorie T1 – Ultimate avec cette année 4 autos: Audi avec ses trois QRS e-tron à motorisation hybride, avec Stéphane Peterhansel en leader. Et GCK qui utilise des bio-carburants avec Guerlain Chicherit. Idem pour le camion de l’écurie Gaussin, présent en démonstration sur ce rallye.

Pour lancer cette transition énergétique, les organisateurs et la FIA incitent les constructeurs à développer des motorisations alternatives.

UN DAKAR 2022 TRES OUVERT

Si le nombre est présent, la qualité aussi. Chez les autos, on prend un peu les mêmes et on recommence. Audi a recruté deux légendes de l’épreuve, Stéphane Peterhansel et Carlos Sainz, pour lancer le 4×4 hybride RS Q e-tron.

Nasser Al Attiyah, triple vainqueur du Dakar et invaincu sur toute la saison, se présente comme leader du clan Toyota, qui aligne un Hilux largement remanié également confié à Giniel De Villiers et Yazeed Al Rajhi. Sébastien Loeb et Nani Roma conduiront un Hunter pour le team BRX. Le nonuple champion du monde des rallyes enchaînera ensuite sur le Monte-Carlo où il retrouvera le pilote lillois Adrien Fourmaux dans l’écurie M-Sport.

Au rang des outsiders, on suivra les buggies de X-Raid pilotés par le Polonais Jakub Przygonsky, le vainqueur russe du Silk Way Rally Denis Krotov ou l’Argentin Sebastian Halpern. On suivra aussi le Tchèque Martin Prokop, les Français Mathieu Serradori, Cyril Desprès et Christian Laveille. Ce dernier sera épaulé dans son optimus de MD-Rallye Sport par l’ancien champion du monde d’enduro Johnny Aubert. Le Maubeugeois revient sur le Dakar comme co-pilote, après sa grave chute en moto sur le Dakar 2020.

Carlos Sainz et Stéphane Peterhansel se retrouvent cette année chez Audi (Photo Eric Vargiolu / DPPI)

Des valeurs sûres en moto et en camion

En moto, les deux derniers vainqueurs Ricky Brabec (Honda) et Kevin Benavides (KTM) font à nouveau figure de de favoris. Mais on citera aussi le champion du monde Matthias Walkner, Sam Sunderland, et Toby Price. On misera aussi une petite pièce sur l’Audomarois Adrien Van Beveren (Yamaha), si la malchance veut bien le lâcher.

En camion, on s’attend à une nouvelle domination russe. Les quatre camions Kamaz seront pilotés par quatre candidats à la victoire finale. A commencer par le tenant du titre Dmitry Sotnikov et le vétéran Andréi Karginov. Et juste derrière Eduard Nikolaev et Anton Shibalov.

LES CHIFFRES DU DAKAR 2022

  • 1065 concurrents (750 pilotes et copilotes Dakar; 315 en Dakar Classic). 12 Nordistes inscrits.
  • 63 nationalités (course et assistance)
  • 60 femmes en course (dont 34 sur le Dakar Classic)
  • 5 équipages 100% féminins
  • 578 véhicules: 149 motos, 21 quads, 97 autos, 58 camions, 41 T3 et 61 T4, 128 Dakar Classic autos et 20 Dakar Classic camions
  • Top 3 des nationalités: 191 Français, 81 Espagnols, 67 Néerlandais.
@ASO/ Charly Lopez
A propos de JEAN-MARC DEVRED 677 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.