SERIE OLYMPIQUE: LES CHTIS A TOKYO EPISODE 2 ADRIEN BART (CANOE-KAYAK)

Portrait de Adrien Bart sélectionné en C1
Adrien Bart à Saint-Laurent-Blangy (photo @JMD/Sports5962

Une vingtaine de sportifs natifs du Nord-Pas-de-Calais ou assimilés sont sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 aoùt). Dans cette série olympique, nous vous présentons un par par un nos « chtis à Tokyo » Aujourd’hui, portrait du céiste de Saint-Laurent-Blangy Adrien Bart.

Tandis que Maxime Beaumont concourrait aux championnats de France à Gravelines, Adrien Bart lui est resté à Vaires-sur-Marne, son lieu d’entraînement habituel, faute d’épreuve à son format. Il n’y avait pas de 1000m au stade nautique Albert-Denvers. Or, c’est bien en canoë monoplace 1000m que l’Immercurien s’alignera à Tokyo.

Une longue préparation pour Adrien Bart

3ème lors du dernier championnat du monde disputé en 2019, Adrien Bart fait partie des prétendants au podium. Comme toute l’équipe de France de course en ligne, il s’envolera pour Komatsu, site de la compétition olympique… le 14 juillet (un symbole ?). Là, les tricolores effectueront leur stage terminal jusqu’au 6 aoùt, avant d’attaquer la compétition. Ce sera le dernier volet d’une longue préparation qui a alterné stages et compétitions, comme l’étape de Coupe du Monde à Szeged, en Hongrie, épreuve qualificative pour les Français.

Adrien Baert avant la Coupe du Monde à Szeged (reportage France3 Hauts-de-France)

A 29 ans, ce solide athlète de 1m85 pour 92 kilos disputera ses 2èmes Jeux Olympiques. Les premiers à Rio de Janeiro en 2016 s’étaient conclus par une 9ème place honorable. Cette fois, Adrien se rend au Japon avec des ambitions supérieures.

Il s’estime prêt malgré le contexte sanitaire qui a contrarié la préparation et décalé la compétition d’un an. » Une préparation olympique, c’est déjà par essence exceptionnel« , nous a confié au téléphone ce futur kinésithérapeute formé à Arras, même s’il est natif d’Orléans. » Mais là c’était particulier. Nous avons subi beaucoup de tests PCR. Nous sommes moins partis à l’étranger. Il y a eu très peu de confrontations avec les autres pays. Il a fallu mettre en place toute une planification. Malgré tout, l’entraînement a été bien fait ».

Une catégorie en pleine évolution

Parti du marathon (il a été champion du monde en C2 en 2009, Adrien Bart s’est rabattu sur le sprint pour pouvoir disputer les JO. Il a suivi une progression régulière pour obtenir une 3ème place en C1 1000m en 2019. Il est passé aussi du C4 au C2 avant de basculer en monoplace.

Adrien Bart à Tokyo pour quel objectif ? Logiquement, il est candidat au podium. Mais sur son objectif, Adrien reste prudent. » le C1 sprint, c’est une catégorie qui évolue. Et qui rajeunit. C’est une bonne chose. J’arrive dans ce mouvement. J’espère être devant. Mais il y a de nombreux prétendants à ces médailles ».

«  Le huis clos pour moi ne change rien« 

Adrien Bart, sélectionné olympique en C1 1000m

Au Japon, les Jeux devraient se dérouler sans public, y compris à Komatsu. Une nouvelle que l’Artésien accueille avec philosophie. » Depuis le report des Jeux l’an passé, je me suis préparé mentalement au huis clos. C’est triste car ce ne sera pas la fête habituelle du sport. Mais pour moi, cela ne change rien ».

Et il précise: » nous pourrons quand même vivre au village olympique, où nous pourrons côtoyer les autres sportifs. Certes, il n’y aura pas de festivités. Mais, moi, ce que je cherche dans ces Jeux, c’est la performance ».

Adrien Bart à Saint-Laurent_Blangy, sur le canoë… de Thomas Simart (photo archives @JMD/ sports5962)

A quelques jours du grand départ pour l’Asie, le céiste immercurien se sent « physiquement prêt. Là, nous poussons notre corps dans ses derniers retranchements. Je suis très fatigué. Mais c’était prévu et programmé ». Rien n’a été laissé au hasard pour cette préparation.

Maintenant, ce sera le grand saut dans l’inconnu de Jeux olympiques totalement inédits.

La fiche fédérale de Adrien Bart

 L’athlète

Taille : 185 cm – Poids : 92 KgDébut de la pratique à 13 ans

Diplômé de kiné en 2017

  L’encadrement

Entraineur : COLIN PHILIPPEEntraineur National : SOYEZ ANTHONYClub : ASSOCIATION SAINT-LAURENT CANOE-KAYAK GRAND ARRAS

  Le palmarès

Sélectionné aux JO de RIO en Canoë Monoplace 1000m 
Palmarès Jeux Olympiques : 2016 : 9e place en C1 1000m

Palmarès hors Jeux Olympiques :
•	2020 : Médaille de Bronze Coupe du Monde (C1 1 000m sprint) 
•	2019 : 
o	Médaille de Bronze Championnat du Monde (C1 1 000m sprint) 
o	Médaille d’Or Coupe du Monde (C1 1 000m sprint)
•	2018 : Finaliste mondial (C1 et C2 1 000m sprint) 
•	2017 : Finaliste mondial (C1 et C2 1 000m sprint)
•	2015 : Médaille d’Or Coupe du Monde (C2 1 000m sprint) 
•	2014 : Médaille d’Or Coupe du Monde (C4 1 000m sprint) 
•	2009 : Médaille d’Or Championnats du Monde (C2 marathon)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 178 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Manon Hostens à Tokyo dispute ses deuxièmes Jeux Olympiques
  2. Les Nordistes à Tokyo obtiennent quatre médailles par équipes
  3. Adrien Bart à Saint-Laurent-Blangy de retour des JO de Tokyo

Les commentaires sont fermés.