VOILE : THOMAS RUYANT AU DEPART DE LA 2ème VENDEE ARCTIQUE

Vendée Arctique Ruyant
Thomas Ruyant dispute la course sur l'actuel "LinkedOut" (photo Jean-Marie Liot/Aléa/Vendée Arctique)

Le départ de la 2e Vendée Arctique – Les Sables d’Olonne sera donné le dimanche 12 juin à 17h00. 25 solitaires s’élanceront sur un parcours de 3500 milles théoriques, en direction du nord. Les skippers devront contourner l’Islande, par l’ouest ou l’est de l’île selon les conditions météorologiques. Parmi les concurrents de cette Vendée Arctique, le Dunkerquois Thomas Ruyant qui effectuera une de ses dernières courses sur le premier « LinkedOut ».

La course est organisée par la SAEM Vendée, également organisatrice de la New York – Vendée Les Sables d’Olonne et du Vendée Globe. La Vendée Arctique – Les Sables d’Olonne est née de la crise sanitaire, en remplacement des deux courses prévues initialement au printemps 2020 à destination puis au départ des États-Unis. L’intention était de permettre aux candidats au Vendée Globe 2020 d’évaluer la fiabilité de leur voilier et de travailler leurs compétences de navigation en solitaire. Le format ayant plu aux skippers comme au public, la Vendée Arctique s’inscrit désormais durablement dans le calendrier de la classe IMOCA.

Port-Olonna en fête à l’occasion de la parade des skippers (photo Jean-Marie Liot/Aléa/Vendée Arctique)

Les Sables-d’Olonne en fête pour la Vendée Arctique

Et à quelques jours du départ, Port-Olonna a un goût printanier de Vendée Globe, avec des visiteurs nombreux et ravis d’accéder aux pontons. Ce qui n’était pas le cas lors de l’arrivée du dernier Vendée Globe, qui avait lieu à huis clos. Une grande parade suivie d’un feu d’artifice a embrasé la cité balnéaire vendéenne ce samedi 5 juin.

Cette nouvelle course ouverte à la seule classe Imoca (monocoques de 60 pieds) constituera donc un premier test avant le prochain Vendée Globe, avec un mix d’anciens concurrents et de bizuths. D’anciens bateaux (pourtant pas vieux) et de nouveaux.

Avec ses 3500 milles nautiques théoriques (6482 km), la Vendée Arctique propose la même distance à parcourir que la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Le temps de course est estimé entre 10 et 12 jours pour les premiers, selon les conditions rencontrées sur la route.

Les skippers solitaires ne connaîtront pas le repos. Leur route, assez contrainte par la géographie du nord de l’Europe et de l’Arctique, va limiter les options stratégiques de navigation, et les exposer à des systèmes météo multiples et changeants.

Vidéo Vendée Arctique. Le parcours inédit de cette 2ème édition.

En s’engageant dans le nord de l’Islande, les skippers entreront alors dans une zone d’aventures dans laquelle la flotte IMOCA ne s’est jamais hasardée.

Une première étape sur la route du Vendée Globe

La Vendée Arctique – Les Sables d’Olonne est la première course qualificative au Vendée Globe 2024, sur lequel Thomas Ruyant engagera un nouveau foiler actuellement en construction à Lorient.
Quatre autres permettront aux candidats au Vendée Globe de se qualifier : la Route du Rhum-Destination Guadeloupe (novembre 2022); la course retour de la Transat Jacques-Vabre Normandie-Le Havre (novembre 2023), la Transat CIC Brest États-Unis (mai 2024) et la New York – Vendée (juillet 2024).

Par ailleurs, les candidats au Vendée Globe 2024 ont pour objectif de compiler les milles en course. Ce critère de sélection sera pris en compte pour le cas où plus de 40 solitaires rempliraient leur dossier d’inscription au Vendée Globe.

Jérémie Beyou a remporté la première édition au début de l’été 2020. Sur un parcours de 2807 milles théoriques qui a mené la flotte jusqu’au sud-ouest de l’Islande, le skipper de Charal a été le plus rapide, s’imposant en 10j 5h 14’ 08’’. Charlie Dalin (Apivia) et Thomas Ruyant (LinkedOut) avaient complété le podium de la Vendée Arctique – Les Sables d’Olonne. Ces trois hommes font à nouveau figure de favoris dans cette 2ème édition.

LinkedOut lors des runs avant la course aux Sables d’Olonne (photo Olivier Blanchet/Aléa/Vendée Arctique)

Les 25 skippers engagés

Fabrice Amedeo (Nexans – Art & Fenêtres) ; Romain Attanasio (Fortinet – BestWestern) ; Éric Bellion (COMMEUNSEULHOMME POWERED BY ALTAVIA); Jérémie Beyou (Charal) ; Arnaud Boissières (LA MIE CÂLINE) ; Louis Burton (Bureau Vallée) ; Conrad Colman (Imagine) ; Antoine Cornic (EBAC Literie) ;Manuel Cousin (Groupe SÉTIN) ; Charlie Dalin (Apivia) ; Louis Duc (Fives –Lantana Environnement) ; Benjamin Dutreux (Guyot Environnement – WaterFamily) ; Benjamin Ferré (Monnoyeur – Duo For A Job) ; Pip Hare (Medallia); Isabelle Joschke (MACSF) ; Nicolas Lunven (Banque Populaire) ; Sébastien Marsset (Cap Agir Ensemble #sponsorsBienvenus) ; Giancarlo Pedote (Prysmian Group) ; Alan Roura (Hublot) ; Thomas Ruyant (LinkedOut) ; Damien Seguin (Groupe APICIL) ; Kojiro Shiraishi (DMG MORI GLOBAL ONE) ; Guirec Soudée (Freelance.com) ; Denis van Weynbergh (Laboratoires de Biarritz); Szalbocs Weöres (SZABI Racing).

Infos Vendée Arctique – Les Sables

A propos de JEAN-MARC DEVRED 922 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Départ Vendée Arctique Ruyant 2ème

Les commentaires sont fermés.