VOILE : TROIS NORDISTES EN IMOCA A LA TRANSAT JACQUES VABRE 2023

Transat Jacques Vabre 2023 les Nordistes
Thomas Ruyant et Morgan Lagravière lors de la présentation officielle à Paris (photo Jean-Marie Liot/Aléa/TJV)

Pour ses 30 ans, la mythique transatlantique en double s’offre un des plateaux les plus fournis et les plus prestigieux de la course au large. Les chiffres donnent le tournis : 190 marins, 95 bateaux, 17 nationalités et 77 novices qui disputent la course pour la première fois. C’est la garantie de vivre une aventure exceptionnelle, de l’effervescence du Havre à l’euphorie de Fort-de-France avec la garantie de faire le plein d’embruns et d’émotions fortes. Parmi ces 190 concurrents de la Transat Jacques Vabre 2023 figurent trois Nordistes, tous trois engagés dans la catégorie phare: les IMOCA.

Le 29 octobre sera donc donné le départ au large du Havre de la 16è Transat Jacques-Vabre. Les 95 voiliers sont répartis en 4 catégories: les Ultim et les Ocean Fifty en multicoques; les Class 40 et les IMOCA en monocoque. Vu les différences de vitesse des bateaux, chacune des quatre classes engagées disposera d’un parcours différencié et d’un départ différent (toutes les douze minutes de 13h05 à 13h41) afin de mettre en évidence au maximum l’ensemble des concurrents. 

Si les impressionnants Ultim sont de loin les plus rapides et les plus impressionnants, la classe vedette est bien celle des IMOCA. Ce sont en effet les grands monocoques qui disputent le Vendée Globe tous les 4 ans. C’est aussi la catégorie qui rassemble le plus de marins de haut-niveau, en qualité comme en quantité. Il y aura en effet 40 IMOCA au départ. Moins certes que les 44 Class 40, les plus petits bateaux de la flotte, et qui rassemble une majorité d’amateurs.

Thomas Ruyant pour un doublé

L’IMOCA c’est surtout la classe la mieux organisée, avec une flotte renouvelée, où la plupart des monocoques sont désormais pourvus de foils. Beaucoup ont d’ailleurs été construits pour le prochain Vendée Globe, qui partira un an après la Transat Jacques Vabre. Et c’est dans cette catégorie que l’on retrouve les trois marins nordistes engagés dans cette Transat Jacques Vabre 2023. Il s’agit ainsi du Dunkerquois Thomas Ruyant, du Boulonnais Pierre Brasseur et du Lillois Pierre Le Roy.

Trois profils très différents, mais avec un point commun. Ils sont en effet tous les trois montés sur le podium de la Mini-Transat à leurs débuts. Une course qui sert de tremplin et qui est le révélateur des talents de la course au large. Pierre Brasseur a ainsi terminé 2è en 2011. Thomas Ruyant l’avait gagné deux ans plus tôt. Tous deux étaient soutenus par la Région Nord-Pas-de-Calais. Pierre Le Roy lui s’est également imposé en prototypes en 2021.

Depuis chacun a connu un parcours divers. Celui qui , et de loin, le mieux réussi, c’est Thomas Ruyant. Le Dunkerquois a quasiment tout gagné depuis. La Route du Rhum en Class 40 (2010) puis en IMOCA (2022), mais aussi la dernière Transat Jacques-Vabre en 2021 figurent en tête de son énorme palmarès. Il y a deux ans, le marin de Saint-Pol-sur-Mer s’était imposé sur LinkedOut aux côtés du Réunionnais Morgan Lagravière. Ce duo vainqueur repart cette année pour défendre son titre, sur un nouveau foiler, For The Planet. C’est le voilier avec lequel Thomas Ruyant participera, en solitaire cette fois, au prochain Vendée Globe.

Pierre Brasseur le méconnu

L’autre ancien, c’est Pierre Brasseur (43 ans). Natif d’Amiens, c’est en fait à Boulogne/Mer qu’il a découvert et s’est formé à la voile. Après sa 2è place de la mini Transat 2011, il n’a jamais vraiment réussi à monter un projet personnel. Mais ses qualités sont appréciées des autres marins. C’est pourquoi il compte quand même quelques succès à son palmarès. C’est le cas de la Normandy Channel Race 2013 et 2019 en Class40; de Les Sables-les Açores 2015 également en Class40. Mais aussi de l’Armen Race en Ocean Fifty. Et surtout, de la Transat Jacques Vabre 2015 encore en Class40, avec un certain Yannick Bestaven, dernier vainqueur du Vendée Globe.

Transat Jacques Vabre 2023 les Nordistes
Pierre Brasseur repart avec Isabelle Joschke (photo Ronan Gladu/Voile MACSF)

Cette année, il part donc en IMOCA aux côtés de la navigatrice franco-allemande Isabelle Joschke sur MACSF. Ce couple avait déjà terminé 8è en 2017. Il se reforme 6 ans plus tard.  « Je suis vraiment très heureux qu’Isabelle m’ait demandé de la rejoindre pour cette saison de courses en double. Nous nous connaissons depuis longtemps et j’apprécie vraiment sa façon de naviguer. Nous avons la même vision de la course et de la performance.« , confie-t’il sur le site de IMOCA.

Pierre Le Roy le nouveau

Le troisième mousquetaire des Hauts-de-France fait lui figure de petit nouveau. C’est Pierre Le Roy. Météorologue de métier à Lille, il a déboulé à vitesse grand V dans la voile. Il a en effet gagné en deux ans toutes les grandes courses possibles dans la classe 6.50 avec Teamworks. Avec en apothéose, la Mini-Transat 2021. Mais ces victoires n’ont pas encore eu les retombées espérées pour lui qui vise maintenant le Vendée Globe.

Mais il se lance cette année en IMOCA comme n°2. Pierre se consacre désormais totalement à la voile et rejoint en effet le team « Benjamin Envoie le Pépin », avec la double casquette de Boat Captain et co-skipper, jusqu’au Vendée Globe. Son skipper est donc Benjamin Ferré, qu’il a formé à la météo. Les deux hommes embarquent sur « Monnoyeur – Duo for a Job », un déjà vieux bateau mis à l’eau en 2010.

Transat Jacques Vabre 2023 les Nordistes
Pierre Le Roy (en rouge) épaulera Benjamin Ferré (photo LK Roquais)

Comme on le voit, les trajectoires sont différentes pour les trois Nordistes de la Transat Jacques Vabre 2023. Les ambitions aussi. Thomas Ruyant visera une 2è victoire consécutive en IMOCA; Pierre Brasseur un nouveau top 10; et Pierre Le Roy terminer la course à une place honorable en Martinique.

Nous en reparlerons.

La Transat Jacques Vabre en chiffres

Participants
95 bateaux, 4 classes
5 ULTIM, 6 Ocean Fifty, 40 IMOCA, 44 Class40
77 bizuths
18 femmes
14 nationalités : Allemande, Australienne, Belge, Brésilienne, Britannique, Canadienne, Chinoise, Espagnole, Française, Hollandaise, Hongroise, Irlandaise, Italienne, Japonaise, Néo-zélandaise, Portugaise, Suisse.
Parcours
4600 milles pour les Class40
5400 milles pour les IMOCA
5800 milles pour les Ocean Fifty
7500 milles pour les ULTIM
Dates 
20 octobre : Ouverture du village
29 octobre : Départ de la course
A partir du 12 novembre : arrivée en Martinique
Horaire des départs
13h05 : ULTIM
13h17 : Ocean Fifty
13h29 : IMOCA
13h41 : Class40

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1624 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Transat Jacques Vabre les Nordistes

Les commentaires sont fermés.