CANOE-KAYAK : TROIS NORDISTES QUALIFIES POUR PARIS 2024

Canoë-kayak Duisbourg 2023
Manon Hostens termine 5è en K2 avec Vanina Paoletti (photo Romain Bruneau FFCK)

Les championnats du Monde de course en ligne de canoë-kayak 2023 avaient lieu du 23 au 27 août à Duisbourg (Allemagne). Ils servaient de qualification pour Paris 2024 avec des quotas olympiques et paralympiques à décrocher. L’équipe de France, qui a mal débuté la compétition, sauve la situation durant le week-end. Trois nordistes sur cinq obtiennent ainsi le précieux sésame: les Immercuriens Adrien Bart et Loïc Léonard en C2 500m; et la Roubaisienne de naissance Manon Hostens en K2 500m. Gabin Keirel, en paracanoé passe de peu à côté et aura une autre chance l’année prochaine. C’est en revanche terminé pour le Boulonnais Maxime Beaumont avec le K4.

L’équipe de France a échappé au scénario catastrophe sur le bassin de Duisbourg pour ces Mondiaux 2023 de canoë-kayak. Après un début laborieux, elle sauve la situation le week-end, en obtenant deux médailles en paracanoé avec l’Orléanais Rémy Boulle, 2è en KL1 hommes, et Nelia Barbosa (Champigny), 2è également en KL3 dames. Mais aussi plusieurs quotas olympiques obtenus chez les valides.

C’est le cas du duo de l’ASL Grand Arras Adrien Bart-Loïc Léonard. Quatrièmes de la finale A en C2 500m, les deux Immercuriens sont bien sûr déçus de rater la médaille de bronze pour très peu (14 centièmes !). Mais ils réalisent l’essentiel en terminant dans le top 6, le minimum de qualification imposé. Au couloir 1, le duo français de l’ ASL partait en trombe. A mi-course, Loïc et Adrien ont tout le temps poussé le bateau pour aller chercher la 3è place d’abord affichée sur les écrans. Puis après quelques minutes, la photo-finish confirmait la place de 4ème avec le temps de 1mn38″585 alors que les Espagnols réalisaient le chrono de 1mn38″571 !

Le soulagement pour Adrien Bart

Cette qualification consolait cependant Adrien Bart de son échec en monoplace. Le céiste de l’ASL en effet termine seulement 2è dans la finale B1 du C1 1000m. Ce que confirme le président du club Olivier Bayle, au retour de Duisbourg ce lundi. « Nous étions soulagés après cette qualification car Adrien en particulier subissait beaucoup de stress depuis son élimination sur le C1. Maintenant l’essentiel est fait. Car même si c’est le quota qui a été obtenu pour l’équipe de France, nul doute que Loïc et Adrien seront les deux sélectionnés sur la distance, et seront rapidement inscrits sur la liste du CNOSF (Comité national olympique et sportif français) pour Paris. « 

La Roubaisienne de naissance (licenciée à Périgueux) Manon Hostens était associée à Vanina Paoletti sur le K2 500m. Le duo tricolore se classe 5è de la finale A, et obtient aussi le précieux sésame. Ce que Manon n’a pas réussi sur le K1 500m.

La mauvaise surprise s’est produite vendredi avec le K4 1000m. Le bateau français, avec Guillaume Burger, Quilian Koch, Guillaume Le Floch De Corchemont et le Boulonnais Maxime Beaumont, était éliminé en demi-finale (5è). Pire, les tricolores craquaient complètement en finale B en terminant 7è. Maxime Beaumont, vice-champion olympique 2016 en K1 200m, ne disputera donc pas ses 4èmes Jeux Olympiques sur cette nouvelle embarcation.

Mais il peut encore se rabattre sur le K1 1000m, ou le K2 500m. Avec une possibilité de se qualifier l’an prochain.

Canoë-kayak Duisbourg 2023 les Nordistes
Le Boulonnais Maxime Beaumont (2è dans le kayak) n’ira pas à Paris 2024 (photo Romain Bruneau FFCK)

La revanche à Vaires-sur-Marne

Le jeune Immercurien Gabin Keirel (17 ans), rate aussi le quota paralympique en KL 200m. Il se classe 2ème de la finale B, donc 11è au final derrière son équipier de club sénégalais Edmond Sanka, 10è. Les deux handisports de l’ASL ont en tous cas pris leurs marques à Duisbourg. Ils peuvent tous deux viser la qualification lors du tournoi de qualification mondial de paracanoë. Celui ci aura lieu en mai 2024, après ce top 12 encourageant.

Mais pas le temps de se reposer. Car dès mercredi, tous les Nordistes se retrouvent à Vaires/Marne, le futur bassin olympique, pour une manche de Coupe du Monde. L’épreuve servira aussi de test Event pour Paris 2024. Les sélectionnés français retrouveront plusieurs immercuriens: Frantz Vasseur, Lucas Laroche et Tom Derrey, ainsi que la Sénégalaise Combé Seck, 15è en C1 dames.

Pour l’ASL Grand Arras, le voyage à Duisbourg est donc une réussite. D’autant que 130 supporters étaient venus en bus de Saint-Laurent-Blangy.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1570 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. CANOE-KAYAK : TROIS NORDISTES QUALIFIES POUR PARIS 2024 – sports 59/62 | Olympic Games 2024
  2. ASL canoë base arrière pour Paris 2024

Les commentaires sont fermés.