CHAMPIONNATS EUROPEENS: PREMIERES MEDAILLES NORDISTES GRACE AUX POURSUITEURS

piste Munich poursuite
Les deux équipes de poursuite médaillées à Munich (photo UEC)

Les Bleus commencent bien les 2èmes Championnats européens multisports qui ont ouvert jeudi à Munich. La capitale de la Bavière organise les championnats continentaux dans sept sports différents. Le cyclisme a ouvert le compteur de la France à Munich grâce au BMX et surtout, à la piste et notamment, la poursuite. C’est le cas de l’équipe de poursuite féminine, qui décroche le bronze avec la Lambrésienne Victoire Berteau et la coureuse de Cofidis Valentine Fortin. Mais surtout de l’équipe masculine, qui gagne l’or haut-la-main avec une équipe presque totalement nordiste.

L’équipe de France masculine de poursuite avait déjà remporté la médaille d’argent en octobre dernier aux championnats du Monde sur piste à Roubaix. Une formation composée de trois coureurs de Go Sport Lille Métropole (Thomas Boudat, Valentin Tabellion et Thomas Denis), ainsi que du rouleur de Cofidis Benjamin Thomas. Pour cette compétition européenne, les quatre Nordistes bénéficiaient du renfort du sprinter Quentin Laffargue. Celui-ci était chargé de lancer l’équipe sur le premier kilomètre. Ensuite, chacun prenait un relais unique de un kilomètre.

Une nouvelle stratégie pour les poursuiteurs

Cette nouvelle stratégie a parfaitement payé. Le soir, Thomas Boudat avait laissé place à Thomas Denis. La finale contre le Danemark a été longtemps indécise. Les Nordiques étaient en tête les trois premiers kilomètres. Mais Benjamin Thomas va assurer dernier un relais incroyable qui permet aux Français de passer devant, et de gagner avec une seconde d’avance sur les Danois.

Les poursuiteurs masculins emmenés par Quentin Laffargue (photo UEC)

 » C’était tendu, stressant« , confiait à FTV Valentin Tabellion juste après la victoire. » Mais on ne s’est pas affolé. On s’est accroché. Nous avions les temps en permanence avec Steven (Henry, l’entraîneur national). Cette victoire, nous sommes allés la chercher loin. »

Promos confirmés par l’autre Roubaisien Thomas Denis. » Ce titre, c’est très plaisant. Nous courrions dans un schéma tactique complètement différent avec Quentin (Laffargue) pour nous lancer, et qui vient d’arriver dans l’équipe. C’est top pour l’avenir. » Un avenir à court terme avec les championnats du Monde qui auront lieu dans trois mois au vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines.

En attendant, ils étaient cinq à monter sur la plus haute marche du podium à Munich, avec le maillot étoilé de champions d’Europe sur les épaules.

Les filles également ont l’avenir devant elles. Dans un vélodrome en fusion, le titre féminin est revenu aux Allemandes à l’issue d’une finale intense contre l’Italie. Mais quelques minutes avant, les quatre françaises, Clara Copponi, Manon Borras et les deux coureuses de Cofidis Valentine Fortin et Victoire Berteau ont mangé les Britanniques, rattrapées après 3 km de course. Les Bleues décrochaient ainsi la médaille de bronze.

Les Françaises sur la bonne voie

C’était une vraie consolation après la déception du midi. Le quatuor tricolore s’inclinaient pour deux petits centièmes derrière les Italiennes pour passer en finale. «  J’ai eu du mal à accepter cette défaite« , confiait à France Télévisions la Nordiste Victoire Berteau. » Mais c’était ma 2ème poursuite avec l’équipe après Tokyo. On monte sur la boîte, et cela fait du bien. »

Son équipière de Cofidis Valentine Fortin confirme. » Tokyo pour nous, c’était une première étape. Aujourd’hui, c’est du bronze. Maintenant, nous visons l’or aux championnats du Monde à Paris (en octobre), puis aux Jeux Olympiques. »

piste Munich poursuite
Valentine Fortin, Clara Copponi et Manon Borras en stage cet hiver au Stab de Roubaix (photo JMD/Sports 5962)

Cette équipe féminine de poursuite a préparé cette compétition au vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines. Mais aussi cet hiver au Stab de Roubaix. Clara Copponi, Manon Borras et Valentine Fortin depuis ont été rejointes par Victoire Berteau.

La poursuite sur piste donc bien la délégation française lors de ces championnats européens multisports à Munich. Et les Nordistes ont pris une grande part dans ces deux premières médailles.

ET DE DEUX POUR BENJAMIN THOMAS !

Peu après la victoire française en poursuite par équipes, Benjamin Thomas a zappé la case media pour aller se reposer. Le rouleur de Cofidis disputait en effet deux heures après la course aux points. Tenant du titre, Thomas devancera le Belge Robbe Ghys, sur le dernier sprint, et le Néerlandais Vincent Hoppezak pour s’adjuger un troisième titre européen dans la discipline, après 2014 et donc 2021. Ne menant que de deux points avant le sprint final, le porteur du maillot irisé a pris ses responsabilités dans le dernier tour et mis fin rapidement au suspense, son rival n’ayant pas les moyens de riposter. 

Troisième titre européen dans la course aux points pour Benjamin Thomas (photo UEC)

 » C’est une journée incroyable« , déclarait Benjamin au micro de FTV. » Je fais ma meilleure saison jusque là. Et tout ou presque me réussit. Repartir avec deux maillots, on ne pouvait pas demander mieux

Le champion de France du contre-la-montre terminait donc cette journée marathon avec deux médailles d’or. La compétition s’arrête pour lui sur ces deux titres. Après cet intermède piste, Benjamin Thomas va retrouver la route dès dimanche. Il disputera en effet la Polynormande, l’épreuve de course de France chère à Daniel Mangeas.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 826 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Munich Victoire Berteau 3è de la course aux points

Les commentaires sont fermés.