CYCLISME : LE TRIOMPHE DE BENOOT ET JUMBO VISMA A KUURNE-BRUXELLES-KUURNE

Kuurne-Bruxelles-Kuurne Benoot
Tiesj Benoot s'impose en force à Kuurne (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Tiesj Benoot remporte la 75ème édition de Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Le routier-sprinter belge offre le doublé sur ce week-end d’ouverture en Belgique à la formation Jumbo Visma, après la victoire de Dylan Baarle au Circuit du Nieuwsblad la veille. Mieux, l’équipe néerlandaise truste les deux premières marches du podium. Elle scelle une nouvelle déroute de sa rivale belge Soudal Quik Step malgré tous les efforts d’un impressionnant Florian Sénéchal.

24 heures après le Omloop Het Nieuwsblad, le peloton présent à Gand se retrouvait un peu plus loin au départ de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, second volet du week-end d’ouverture en Belgique. Si la veille, la course s’adressait aux routiers flandriens, ce dimanche s’adressait plus aux sprinters. D’où la présence à Kuurne de quelques cadors du sprint absents la veille: Bryan Coquard, Jasper Philipsen, Alexander Kristoff et surtout Fabio Jakobsen, vainqueur l’an passé. Le champion d’Europe venait bien décidé à venger l’affront de la veille, où la Soudal Quick Step a été inexistante.

Après avoir écrasé la course la veille, les coureurs de Jumbo Visma étaient décidés à récidiver. A condition de durcir la course, comme l’expliquait Christophe Laporte, 3ème à Ninove. « Aujourd’hui il y a du vent. C’est sûr que notre but, ce n’est pas d’arriver dans un sprint massif. Nous ne sommes pas favoris au sprint. Personnellement, je vais assez vite. Mais pas au point de battre un Jakobsen ou un Philipsen. Il faut arriver dans un groupe le plus réduit possible », déclarait ainsi l’ancien coureur de Cofidis.

Les ambitions de Cofidis

Cofidis justement avait sorti la grosse artillerie en amenant ses deux hommes les plus rapides: Bryan Coquard, déjà vainqueur deux fois cette saison. Et l’Allemand Max Walscheid, dernier vainqueur du Grand Prix de Denain. « Il y a beaucoup de monde cette année », confirme ainsi le Nazairien. « Le vent aura aussi une part importante dans le schéma de course. Je pense que ça se terminera au sprint, mais pas forcément en grand comité. Ce sera certainement un sprint d’hommes forts, et j’espère y être. »

L’interview de Bryan Coquard pour SPORTS 59/62 au départ à Kuurne.

Sur l’analyse préalable de la course, les deux Français auront raison. Et les purs sprinters vont bien être piégés dans une course de mouvement parfaitement contrôlé par la Jumbo Visma, déjà impressionnante de maîtrise la veille entre Gand et Ninove. Cette fois, la course Pro Séries longue de 193km avait cette fois un parcours plus musclé. Pas moins de 13 monts et 4 secteurs pavés figuraient sur la route.

Le coup de force de Jumbo Visma

Une première échappée part ainsi au km 86 avec six coureurs: Taco van der Hoorn (Intermarché), Daniel Oss (TotalEnergies), Gilles De Wilde (Baloise, déjà échappé la veille), Luis Mas (Movistar), Guillaume Van Keirsbulck (Bingoal) et Matthew Gibson (Human Powered). Le Britannique sera le premier à lâcher à 100km de l’arrivée quand le peloton va accélérer. Les six fuyards, qui comptaient 5’30 d’avance, sont rattrapés dans le mont Saint-Laurent, sous l’impulsion des Jumbo Visma.

Ceux-ci lancent Tiesj Benoot et Nathan Van Hooydonck en contre-attaque dans ce Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2023. Tous deux sont accompagnés de Matej Mohoric (Bahrain), Tim Wellens (UAE) et Taco van der Horn, seul rescapé de la première échappée. Ce sera la bonne échappée.

Florian >Sénéchal, avec le maillot tricolore, a fait un énorme travail pour son équipe (photo Fred VdB)

Les équipes Soudal Quick Step, Lotto Dstny et Cofidis notamment sont battues. Seul Florian Sénéchal va mener la chasse du peloton pour revenir sur les échappés qui s’entendent parfaitement. Le Cambrésien fait baisser l’écart de 30 secondes. Mais il n’est relayé par personne et il doit se relever après avoir fourni un énorme effort en tête de peloton.

La victoire va donc se jouer à cinq. Il n’y aura pas de sprint massif. Les deux coureurs de Jumbo Visma attaquent à tour de rôle. Tiesj Benoot est le dernier à partir à 600m de la ligne d’arrivée. Benoot gagne Kuurne-Bruxelles-Kuurne à l’âge de 28 ans au nez et à la barbe des sprinters. Son équipier Van Hooydonck contrôle les trois autres et les devance même sur la ligne d’arrivée pour la 2ème place. C’est un nouveau triomphe pour l’équipe néerlandaise, dans laquelle Wout van Aert n’a pourtant pas encore commencé sa saison sur route !

La grande forme de Christophe Laporte

Le vainqueur belge était bien sûr heureux de sa victoire après trois années de galère. « Je ne gagne pas très souvent mais quand je gagne ce sont des belles courses. Ici, Kuurne-Bruxelles-Kuurne pour moi c’est une classique, et c’est clairement une de mes plus belles victoires », déclare ainsi Benoot au micro de la RTBF.

Le doublé de Jumbo Visma est complété par la 6ème place de Christophe Laporte, 3ème la veille à Ninove. Le routier-sprinter français règle le sprint du peloton en devançant des clients comme Arnaud De Lie et Fabio Jakobsen. L’ancien coureur de Cofidis annonce ainsi la couleur avant le début de la vraie campagne flandrienne dans moins de trois semaines.

Déception en revanche pour l’équipe Cofidis. Le premier de l’équipe nordiste est Piet Allegaert. Le sprinter belge termine 13ème, dans le même temps que Christophe Laporte.

Van Hooydonck, Benoot, Mohoric: le podium de Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2023 (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Le classement de Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2023

1. BENOOT Tiesj (BEL) TJV JUMBO-VISMA les 193 km en 4h32’25 » (moy. 42,508 km/h)
2. VAN HOOYDONCK Nathan (BEL) TJV JUMBO-VISMA 00:01
3. MOHORIC Matej (Slovénie) TBV BAHRAIN VICTORIOUS 00:01
4. VAN DER HOORN Taco (NED) ICW INTERMARCHÉ-CIRCUS-WANTY 00:01
5. WELLENS Tim (BEL) UAD UAE TEAM EMIRATES 00:01
6. LAPORTE Christophe (FRA) TJV JUMBO-VISMA 00:43
7. DE LIE Arnaud (BEL) LTD LOTTO DSTNY 00:43
8. MEEUS Jordi (BEL) BOH BORA-HANSGROHE 00:43
9. JAKOBSEN Fabio(NED) SOQ SOUDAL QUICK-STEP 00:43
10. STUYVEN Jaspe(BEL) TFS TREK-SEGAFREDO 00:43

ANTHONY PEREZ VAINQUEUR DE LA DROME CLASSIQUE

Anthony Pérez s’impose détaché à Etoile-sur-Rhône (photo Bruno Bade/LNC)

Si l’équipe Cofidis s’est ratée à Kuurne-Bruxelles-Kuurne, elle s’est rattrapée le même jour en France. Le Toulousain Anthony Pérez remporte en solitaire la Faun Drôme Classic après une échappée de 38km ! Il précède le Portugais Rui Costa (Intermarché Circus Wanty) et l’Italien Andrea Bagioli (Soudal Quick-Step).

À 31 ans, Anthony Perez s’offre la 5e victoire de sa carrière, assurément la plus impressionnante. Il s’agit également du 4e succès de la saison pour la formation nordiste, tous réalisés par des coureurs différents. Le Sudiste rejoint ainsi Bryan Coquard (4e étape du Tour Down Under), Simone Consonni (5e étape du Saudi Tour), Jésus Herrada (2e étape du Tour d’Oman). Mais cette fois, l’équipe nordiste s’impose en Europe et plus précisément dans son pays. De bon augure avant Paris-Nice.

Sa réaction à l’arrivée résumait bien son exploit. « Je suis super content. L’équipe m’a fait confiance et je suis vraiment heureux de m’être imposé. Je ne réalise pas encore, je vais voir quand je me réveillerai dans les prochains jours. Mon papa était là et c’est forcément émouvant. On était encore quatre coureurs dans le 2e tour et ensuite, ça s’est fait à la jambe. Ça m’arrangait que ça soit une course d’usure, je savais que le parcours me convenait bien et ça l’a fait. C’est que du bonheur ! »

Après Julian Alaphilippe vainqueur la veille en Ardèche, c’est un 2ème succès français dans ces Boucles Drôme Ardèche 2023.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1612 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Samyn 2023 Vandenbroucke écarté

Les commentaires sont fermés.