CYCLISME : LE SAMYN 2023 SANS JEAN-LUC VANDENBROUCKE

Samyn 2023
Le sprint victorieux de Milan Menten devant Hugo Hofstetter (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Le 55ème Grand Prix Samyn a vu la victoire du Belge de Lotto Milan Menten. Le vainqueur du Grand Prix de Lillers 2022 s’impose devant le Français Hugo Hofstetter et le Belge Edward Theuns à l’issue d’un sprint massif. Chez les Femmes, triplé italien devant la championne de France Audrey Cordon Ragot qui revient bien après ses graves ennuis de santé. Ainsi peut-on résumer cette 55ème édition du Grand Prix Samyn 2023, mais la première après l’ère Vandenbroucke, qui a vu l’épreuve wallonne grandir.

Une page s’est effectivement tournée dans l’Histoire du Grand Prix Le Samyn. la semi-classique Quaregnon-Dour ouvrait ce mardi 28 février la saison cycliste en Wallonie. Mais pour la première fois depuis de nombreuses années, Jean-Luc Vandenbroucke n’était plus aux manettes de ce Samyn 2023. Quelques jours avant l’épreuve, le Mouscronnois a été débarqué par le comité d’organisation. Et apparemment, cette séparation ne s’est pas faite à l’amiable.

Le conseil d’administration a désigné Jonathan Dufrasne, qui dirigeait l’épreuve féminine depuis quelques années, pour assurer l’intérim de directeur de course chez les hommes. Selon nos confrères belges, le président de Wallonia Samyn Philippe Liénart reprocherait des promesses non tenues pour l’organisation, notamment au niveau des retombées. Cette année en effet, le plateau semblait moins relevé que les années précédentes, même s’il restait tout à fait correct pour une catégorie 1.1 (en dessous des Pro Séries, c’est la même catégorie que le Grand Prix d’Isbergues).

Une séparation pas vraiment amiable…

En coulisses, il se murmure aussi que vu les restrictions de budget, l’organisation rogne sur toutes les dépenses. A commencer sur les émoluments de Jean-Luc Vandenbroucke, qui organise également la Ronde Mouscronnoise et Binche-Chimay-Binche.

Samyn 2023
Jean-Luc Vandenbroucke assistait samedi au départ du Het Nieuwsblad à Gand (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

La rupture est donc actée cette année. Reste à savoir si le contentieux ne va pas se poursuivre au tribunal. Mais en tous cas, le départ du Samyn 2023 à Quaregnon sans Jean-Luc Vandenbroucke, cela faisait un peu bizarre ce mardi matin…

Mais pour les coureurs eux-mêmes, ce changement de main ne changeait rien. 21 équipes figuraient ainsi au départ de cette 55ème édition de cette course qui porte le souvenir du coureur nordiste José Samyn, premier vainqueur en 1968 de l’épreuve qui s’appelait alors Grand Prix de Fayt-le-Franc. Un coureur doué disparu très jeune après un accident en course.

Dans ce plateau 8 équipes World Tour et seulement deux équipes françaises, Arkéa Samsic et AG2R Citroën. Cofidis, mais aussi Groupama-FDJ étaient ainsi absentes, préférant privilégier Paris-Nice en fin de semaine. Le Samyn a dû compléter son plateau avec plusieurs formations continentales comme Go Sport Roubaix, dont l’avenir semble de plus en plus problématique.

La chute et l’abandon de Fabio Jakobsen

Comme l’an passé, le Samyn constituait la première manche de la Coupe de Belgique, la Lotto Cycling Cup. Les conditions étaient excellentes pour voir une belle course: un froid sec, mais pas de pluie et un peu de vent quand même. Donc pas de pavés boueux synonymes de chutes ou de crevaisons. Car le Samyn est surnommé: « la plus flandrienne des classiques wallonnes« .

Les coureurs avaient donc des fourmis dans les jambes. Les attaques se déclenchent tôt et finalement, sept coureurs prennent la poudre d’escampette. Il s’agit du Belge Gilles De Wilde (Flanders Baloise) déjà à l’attaque ce week-end en Flandre. Mais aussi des Polonais Stanislaw Aniolkowski (Human Powered) et Kamil Malecki (Q 36.5 Pro); du Canadien Philippe Jacob (Ecoflo Chronos) et son équipier français Lenaïc Langella. Et enfin des deux Scandinaves Tord Gudmestad (Uno X) et Mads Kristensen (Léopard). Logiquement, les deux coureurs des deux équipes conti, Langella et Kristensen, sont lâchés passés les cent kilomètres de course. C’est-à-dire à l’arrivée sur le circuit final de 26,3 kms et ses 4 secteurs pavés à couvrir 3 fois.

Les quatre secteurs pavés du circuit ont fait du dégât (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Le suivant, c’est Philippe Jacob, qui cède sur un tronçon pavé à 65 kms du but. Finalement, les derniers rescapés sont rejoints par le peloton un peu plus loin. Après ce regroupement se produit un coup de tonnerre. Fabio Jakobsen, le favori principal cette année, chute à 45 kms de l’arrivée, sur un parcours qu’il n’apprécie guère. Le sprinter néerlandais doit abandonner, accompagné par son équipier Martin Svrcek. L’équipe Soudal Quick Step souffre donc dans ces courses d’ouverture en Belgique, autrefois considérées comme sa chasse gardée…

Le vainqueur de Lillers 2022 s’impose au Samyn 2023

Dans une course décousue, mais rapide, le peloton éclate en trois parties dans l’avant-dernier tour. A l’attaque du dernier tour, un groupe 100% belge se détache avec ces 6 costauds, dont Jasper Stuyven, qui animera le plus cette échappée. Mais le peloton se met en file indienne et les rejoint, ainsi que l’échappée suivante.

Le public venu nombreux assiste donc à un sprint massif. Et surprise, le Belge de Lotto Dsnty Milan Menten s’impose. Le vainqueur du Grand Prix de Lillers 2022 précède le Français Hugo Hofstetter et le Belge de Trek Segafredo Edward Theuns. Vainqueur en 2020, et déjà 2ème l’an dernier, le sprinter alsacien était malgré tout satisfait de son résultat, quand nous l’avons rencontré après l’arrivée.

Ce coureur encore méconnu succède donc au palmarès à l’Italien Mattéo Trentin. La page Vandenbroucke s’est définitivement tournée à Dour, lors de ce Samyn 2023…

Classement du Samyn 2023

1 – MENTEN Milan Belgique (Lotto Dstny) les 209 km en 4:49:18 (43,4 km/h)
2 – HOFSTETTER Hugo France (Team Arkéa Samsic) m.t
3 – THEUNS Edward Belgique (Trek-Segafredo) m.t
4 – DAINESE Alberto Italie (Team DSM) m.t
5 – MOZZATO Luca Italie (Team Arkéa Samsic) m.t
6 – KRAGH ANDERSEN Soren Danemark (Alpecin-Deceuninck) m.t
7 – GAUTHERAT Pierre France (AG2R Citroën Team) m.t
8 – TEUNISSEN Mike Pays-Bas (Intermarché – Circus – Wanty) m.t
9 – BRAET Vito Belgique (Team Flanders – Baloise) m.t
10 – NIELSEN Andreas Danemark (Leopard TOGT Pro Cycling) m.t

Samyn 2023
Hofstetter, Menten, Theuns: le podium du Samyn 2023 (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

LE BEAU RETOUR DE AUDREY CORDON RAGOT

C’était aussi la 12ème édition du Samyn des Dames. La course féminine a ainsi vu un triplé italien avec le succès de l’expérimentée Martina Bastianelli devant ses cadettes Maria Giulia Gonfalonieri et Martina Bastianelli (FDJ-Suez). Cela à l’issue d’une arrivée massive au sprint.

Derrière, trois Françaises entrent dans le top 10: Roxane Fournier (Auber 93) 10ème; Margaux Vigie (DRP) 7ème et surtout Audrey Cordon-Ragot (ZAAF Cycling Team), 4ème. La championne de France revient au meilleur niveau après son AVC, survenu l’été dernier. Elle se sent même plus forte aujourd’hui.

C’est ce que la Bretonne a confié à SPORTS 59/62 avant la course.

Vidéo SPORTS 5962/Cyclism’Actu. Audrey Cordon Ragot au départ à Quaregnon

Cela promet en tous cas côté français avant le 3ème Paris-Roubaix Femmes.

Classement du Samyn des Dames

  1. Martina Bastianelli (Italie) UAE Team Emirates
  2. Maria Giulia Confalonieri  (Italie) Uno X
  3. Vittoria Guazzini (Italie) FDJ-Suez
  4. Audrey Cordon-Ragot (France) ZAAF Cycling Team
  5. Like Nooijen (Pays-Bas) Park Hôtel Valkenburg
Le sprint victorieux de Martina Bastianelli (Photo Pierre Willemetz/Sports5962)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1524 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. 100 Communes et Lillers : la saison est lancée dans le Nord
  2. Go Sport Roubaix avenir incertain

Les commentaires sont fermés.