CYCLISME : LES ROUBAISIENS SUR UN NUAGE AUX 4 JOURS DE DUNKERQUE

Dunkerque Van Rysel Roubaix
L'équipe Van Rysel Roubaix avant le départ à Saint-Laurent-Blangy (photo Pierre Willemetz/4 Jours de Dunkerque)

L’Irlandais Sam Bennett remporte à Bouchain une 2ème victoire d’étape consécutive aux 4 Jours de Dunkerque, et offre le 17è succès de l’année à Décathlon-AG2R-La Mondiale. Une équipe avec un sponsor nordiste en pleine euphorie. Mais l’autre équipe soutenue par le groupe Décathlon, Van Rysel Roubaix Lille Métropole, se montre aussi tous les jours depuis le départ à Dunkerque. En un an, l’équipe continentale de Roubaix a en effet pris une autre dimension.

Lundi, juste avant une dernière sortie d’entraînement à Calais, les coureurs de Van Rysel Roubaix Lille Métropole apprenaient la bonne nouvelle. La filiale de Décathlon annonçait en effet la poursuite de son partenariat pour 5 ans. Le VC Roubaix aura donc une équipe pro jusqu’en 2029. De quoi libérer les esprits déjà bien rassurés par l’excellent début de saison. Un début marqué par trois succès à Bessèges, Lillers et Kemzeke.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Arnaud Molmy à Saint-Laurent-Blangy.

 » Quand on se souvient des heures sombres de l’an passé, on se dit aujourd’hui que la situation est plus que confortable », confirme ainsi le directeur sportif Arnaud Molmy.  » On a déjà vu un avant et un après Van Rysel quand ils sont arrivés. Le fait d’avoir cette année le nouveau matériel nous a en plus boosté. Nous avons eu aussi un très bon début de saison. Et là, c’est l’aboutissement du travail accompli. On peut travailler plus sereinement, avec des projets plus dans la sérénité. »

Des coureurs libérés et offensifs

C’est aussi l’opinion de l’ancien de l’équipe nordiste, Samuel Leroux, qui a connu l’incertitude des années précédentes. « Dans la tête, c’est vraiment un plus. On peut maintenant envisager de signer des contrats plus longs. Cela libère d’un poids.« 

L’an passé déjà, Samuel Leroux avait porté le maillot rose de leader une journée. L’effet direct du sauvetage du VC Roubaix avec l’arrivée de Van Rysel quelques jours plus tôt.

Dunkerque Van Rysel Roubaix Leroux et Avoine
Les deux Nordistes de Van Rysel Roubaix Samuel Leroux et Kevin Avoine participent aux 4 Jours de Dunkerque (photo Pierre Willemetz)

Déjà cette année, les Roubaisiens comptent trois succès. Le matériel Van Rysel (le même que Décathlon AG2R) n’explique pas tout. Les coureurs ont visiblement pris confiance depuis la victoire d’étape de Samuel Leroux à l’Etoile de Bessèges. Malheureusement, le Boulonnais a perdu plus de 40 secondes dans la première étape, suite à la chute collective. Plus d’espoir donc de figurer au classement général. « Je vise maintenant une belle place sur une étape, vendredi ou samedi. Je pourrais ainsi remonter au général.« 

Les ambitions de Maxime Jarnet

Les coureurs de Arnaud Molmy se sont donc trouvé de nouveaux challenges dans leur « Tour de France à eux ». Ainsi, Maxime Jarnet a été dans l’échappée du jour mardi et mercredi. Ce qui lui a permis de prendre le maillot à pois de meilleur grimpeur à Abbeville. « Ce n’était pas vraiment prévu de prendre l’échappée mercredi. Mais l’occasion s’est présentée. Il y avait donc l’objectif du maillot à pois. C’est toujours plaisant de porter un maillot distinctif sur les 4 Jours. »

Et même s’il l’a perdu lors de cette 3è étape qui arrivait à Bouchain, Maxime Jarnet n’exclue pas de le reprendre sur l’étape de Cassel samedi. « C’est un circuit que j’affectionne. Avec mes deux échappées, j’ai laissé des cartouches. Même si je perds le maillot, je peux espérer le reprendre car il y a beaucoup de points distribués à Cassel. »

Kenny Molly le Sang et Or

C’est pourquoi Maxime Jarnet s’est fait discret dans cette 3è étape de 165 km entre Saint-Laurent-Blangy et Bouchain. Le coureur de l’équipe conti Philippe Wagner-Bazin, Gwen Leclainche, a profité de l’échappée du jour pour prendre les points des monts et reprendre le maillot à pois à Jarnet. Dans cette échappée, il était accompagné d’un autre roubaisien, Kenny Molly. Le Belge de Van Rysel Roubaix avait prémédité cette attaque aux 4 Jours de Dunkerque déjà la veille, comme nous l’a expliqué après l’arrivée ce grand supporter des Sang et Or.

 » J’ai eu un appel de Gervais Martel « 

Kenny Molly, coureur de Van Rysel Roubaix

« J’ai eu un appel de Gervais Martel (NDLR: l’ancien président du RCL) hier soir« , révèle Kenny dans un grand sourire . « Il m’a dit: demain, je veux te voir à l’avant. Du coup, cela m’a mis un peu de pression. Je lui dédie cette échappée. C’est un grand honneur qu’il m’ait appelé. Et d’ailleurs hier soir, je dormais au bord du stade Bollaert et j’ai fait le plein de motivation. Vraiment, je suis content de cette belle journée… »

Dunkerque Van Rysel Roubaix Kenny Molly
Kenny Molly a animé la 3è étape (photo Pierre Willemetz)

Le petit coureur d’Izegem a ainsi reçu le prix de la combativité ce jeudi. Il promet de recommencer d’ici dimanche. Tous les jours, l’équipe de Daniel Verbrackel a mis un coureur à l’avant, sous la vitrine mediatique de la Télévision. On souhaite maintenant aux Roubaisiens de voir leurs efforts récompensés.

Sam Bennett récidive

Cette 3ème étape sans difficulté est revenue comme la veille à Sam Bennett. Le véloce routier irlandais précède le Belge de Cofidis Milan Fretin, et celui de Arkéa-B&B Hôtels Amaury Capiot dans un sprint massif qu’on attendait. Le premier régional Pierre Barbier termine 6è sous les yeux de son patron venu assister à cette étape. Le Picard de Philippe Wagner-Bazin emmène un tir groupé français avec Paul Penhoët (Groupama-FDJ) 7è; Jason Tesson (TotalEnergies) 8è et Paul Hennequin (Nice Métropole Côte d’Azur) 10è.

Dunkerque 4 Jours Sam Bennett
Sam Bennett s’impose largement à Bouchain (photo Pierre Willemetz)

Pas de changement au classement général. Bennett conserve le maillot rose avec 8 secondes d’avance sur Fretin et 18 sur Capiot, Penhoët et Hennequin.

La situation devrait changer demain avec la 4è étape entre Mazingarbe et Pont-à-Marcq. Cette étape des pavés a été réduite à 166,800 km. Le secteur n°1 dit «pavé du Nouveau Monde» sera amputé de sa 2ème partie, trop boueuse et inondée. Le total des secteurs pavés passe ainsi de 20 km à 14,800 km. Mais cela devrait suffire pour faire la différence et mettre fin au règne des sprinters sur ces 4 Jours de Dunkerque.

Classement de la 3ème étape des 4 Jours de Dunkerque

1 – BENNETT Sam (Decathlon AG2R La Mondiale Team) les 165,1 km en 3:42:38 (44,5 km/h)
2 – FRETIN Milan (Cofidis) m.t
3 – CAPIOT Amaury (Arkéa – B&B Hotels) m.t
4 – EEKHOFF Nils (Team dsm-firmenich PostNL) m.t
5 – ACKERMANN Pascal (Israel – Premier Tech) m.t
6 – BARBIER Pierre (Philippe Wagner/Bazin) m.t
7 – PENHOËT Paul (Groupama – FDJ) m.t
8 – TESSON Jason (TotalEnergies) m.t
9 – TOWNSEND Rory (Q36.5 Pro Cycling Team) m.t
10 – HENNEQUIN Paul (Nice Métropole Côte d’Azur) m.t

Retrouvez les interviews en vidéo de Arnaud Molmy, Samuel Leroux, Maxime Jarnet et Kenny Molly sur Dailymotion 59/62.

LE CHEF D’OEUVRE DE JULIAN ALAPHILIPPE AU GIRO

Giro Julian Alaphilippe
Julian Alaphilippe renoue enfin avec la victoire (photo Soudal Quick Step@Dario Belingheri/Getty Images)

Lors d’une journée qu’aucun fan de cyclisme n’oubliera jamais, Julian Alaphilippe a remporté l’une de ses plus belles victoires, complétant sa série de victoires d’étapes sur les trois Grands Tours et démontrant une fois de plus que la classe est permanente. Incarnation du panache, Alaphilippe a réalisé une course sensationnelle dans l’échappée avant d’arriver en solitaire à Fano – après près de 140 kilomètres d’attaque – où il signe le deuxième succès de Soudal Quick-Step sur ce Giro d’Italia.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1606 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.