CYCLISME : OBJECTIF GIRO POUR REMCO EVENEPOEL A LA PANNE

Remco Evenepoel La Panne
Remco Evenepoel et son maillot arc-en-ciel à Plopsaland (photo JMD/Sports5962)

La saison sur route démarre pour de bon ce week-end avec le Tour Down Under en Australie. L’équipe cycliste Soudal Quick Step y participe. Mais avant cela, elle était à La Panne vendredi 6 janvier pour la traditionnelle présentation de début de saison. La formation belge, considérée comme la meilleure au monde, était au complet au parc d’attractions Plopsaland, bien connu des Nordistes. Le champion du Monde Remco Evenepoel a monopolisé les media durant cette journée de communication à La Panne. Le nouveau prodige belge a fixé ses objectifs pour 2023, après une saison 2022 sensationnelle.

Le parc d’attractions Plopsaland, à La Panne, était bien animé la semaine dernière. Les vacances étaient toujours en cours en Belgique. Mais en plus, des invités d’honneur participaient à une journée un peu exceptionnelle dans ce paradis des enfants. C’était l’équipe cycliste Soudal Quick Step, pour la traditionnelle présentation de début de saison, en présence des partenaires. Mais aussi du public. Une parade dans le parc a eu lieu en effet en fin d’après-midi. Mais avant cela, les coureurs rencontraient les media présents en nombre.

Un nouveau partenariat

L’équipe belge est certainement la plus forte au monde, avec Jumbo Visma et Inéos Grenadiers. Cette année, Quick Step a changé de partenaire. Associé jusqu’à présent à Lotto, l’entreprise Soudal rejoint cette année le groupe de Patrick Lefévère, après la descente de l’autre équipe belge en Pro Teams UCI. Cette entreprise produit des colles et mastics. Quick Step elle fabrique des sols stratifiés. Une association parfaitement complémentaire…

Une partie des coureurs manquait à l’appel, car déjà partie en Australie pour les premières courses de la saison (Mattia Cattaneo, Dries Devenyns, James Knox, Mauro Schmid, Jannik Steimle , Martin Svrcek et Stan Van Tricht). Mais les stars de la formation étaient bien là. C’était le cas de Julian Alaphilippe. Bien que grippé, le Français est monté seul sur la scène du théâtre de Plopsa, avec un masque FFP2 sur le visage. Il a répondu aux questions de l’animateur. Mais il est resté à l’écart de ses équipiers et n’a donc pas participé à la conférence de presse, précaution sanitaire oblige. L’année 2023 commence donc moyennement pour l’ancien double champion du Monde, après une saison 2022 épouvantable contrariée par les chutes et les problèmes de santé.

Tout va bien en revanche pour son successeur, Remco Evenepoel. Le prodige bruxellois a pris une autre dimension après une saison 2022 sensationnelle. Il a gagné en effet un monument du cyclisme, Liège-Bastogne-Liège, au printemps. Puis un grand Tour, la Vuelta, cet été. Avant de finir par le championnat du Monde sur route à l’automne. Un triplé remarquable, digne de Eddy Merckx, à qui il est toujours comparé. Un peu à son insu.

Le phénomène Evenepoel en Belgique

Ce qui est sûr, c’est que Evenepoel, à seulement 22 ans, suscite déjà un engouement incroyable en Belgique. A La Panne, il a enchaîné les interviews en néerlandais, sa langue maternelle; mais aussi en anglais et en français, qu’il maîtrise parfaitement, durant presque deux heures. Il a ainsi parlé une douzaine de minutes devant la presse francophone. SPORTS 59/62 y était. En voici le contenu dans son intégralité.

Vidéo Cyclism’Actu. L’interview de Remco Evenepoel avec SPORTS 59/62 à La Panne

Le phénomène belge a tracé les grandes lignes de sa saison. Pas de Tour de France encore cette année. Remco Evenepoel s’alignera pour la 2è fois au départ du Tour d’Italie. Il aura le désir d’effacer une première expérience dramatique en 2021. Il avait en effet abandonné, à la suite d’une chute dans la 17è étape. Un souvenir à oublier.

« Les trois Grands Tours sont du même niveau »

Remco Evenepoel, champion du Monde 2022

Donc, pas de Tour de France encore cette année. Evenepoel ne défendra pas non plus son titre à la Vuelta. « Pour moi, les trois grands Tours sont du même niveau », explique-t’il. « Chaque année, on regarde les profils (les chronos, les caractéristiques) pour voir lequel sera le plus facile à gagner. Mais c’est sûr qu’un jour, je devrais faire le Tour de France. »

Remco compare aussi le Giro à la Vuelta. « Il y a plus de stress sur le Tour d’Italie. Le parcours est plus technique. Il y a plus de sprinters aussi. Les conditions météo peuvent aussi être très différentes. On peut passer du soleil à la pluie et même, à la neige. C’est pourquoi il faut pouvoir conserver la tête bien fraîche durant trois semaines. »

Gérer le stress

Stress: le mot est revenu souvent dans les propos du jeune champion. « J’en ai déjà eu à Binche-Chimay-Binche où je courais pour la première fois avec le maillot arc-en-ciel. » Evenepoel a pour cela trouvé la recette: les stages, qui lui permettent de se préparer au mieux dans le calme, loin du public et des media. Avec une partie de son équipe, il commence ainsi l’année 2023 par un stage à Calpe, en Andalousie. « J’ai plus de pression sur les courses, où nous devons souvent gagner. » Il prévoit aussi trois stages en altitude pour préparer le Tour d’Italie.

C’est pourquoi sur le Giro, il ne se fixe pas un objectif de victoire finale. « J’y vais pour faire un bon résultat, avec au moins une victoire d’étape, et un bon classement. »

La Panne Remco Evenepoel
Remco Evenepoel lors de la présentation de Soudal Quick Step à La Panne (photo JMD/Sports5962)

Avant cela, Remco Evenepoel a fixé son programme de courses. Il commencera en Argentine avec le Tour de San Juan. Après, ce sera le Tour de l’UAE au Moyen-Orient, le Tour de Catalogne et Liège-Bastogne-Liège, avant le Giro.

En tous cas, on a senti le champion du Monde bien dans sa peau durant cette journée media. Il a visiblement une vraie envie de courir, tout en planifiant sa saison avec beaucoup de pragmatisme.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1018 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.