CYCLISME : VALENTIN MADOUAS VAINQUEUR SUR SES TERRES AVEC LE MAILLOT TRICOLORE

Bretagne Classic Valentin Madouas
Valentin Madouas s'impose en puncheur à la Bretagne Classic (photo DR Marie Vaning/LNC)

Le champion de France Valentin Madouas (Groupama-FDJ) remporte la Bretagne Classic à Plouay dans le Morbihan. Le Brestois gagne ainsi sa première course en World Tour, l’élite, et qui plus est dans sa région. C’est aussi sa première victoire avec le maillot bleu-blanc-rouge sur le dos. Il précède au bout d’une échappée à quatre un autre Français, Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) 2ème et l’Allemand Félix Grosschartner (UAE Team Emirates), 3ème. Valentin Madouas succède ainsi au palmarès de la classique bretonne à Wout van Aert (Jumbo Visma) en personne.

Pour Valentin Madouas, les émotions ont donc atteint leur paroxysme ce dimanche, sur la ligne d’arrivée de la Bretagne Classic, à Plouay. Au terme d’une course longue de 258 kilomètres, le champion de France est finalement sorti vainqueur d’une intense bataille pour conquérir sa toute première Classique WorldTour. Et cela devant un public complètement acquis à sa cause.

« C’était un rêve de gagner à Plouay dans ma carrière, alors en plus avec le maillot de champion de France, quoi demander de mieux. Je me souviens être venu voir mon père ici, pour sa dernière course, le clin d’œil est sympa. » Son père n’est autre que l’ancien pro Laurent Madouas.

Du Nord au Morbihan

Il y a deux jours, Madouas junior participait à la Ronde des Sources à Saint-Amand-les-Eaux. Il a terminé 2ème derrière Julian Alaphilippe. On se souvient aussi qu’il a conquis le titre national à l’issue d’une course homérique le 25 juin à Cassel. Apparemment, c’est un Breton qui aime le Nord, comme il nous le confiait dernièrement au Renewi Tour à Knokke-Heist.

Victorieux d’un sprint final à quatre, le puncheur brestois a aussi bénéficié de la présence à l’avant de son équipier Stefan Küng, d’abord échappé pendant soixante kilomètres. Puis allié déterminant dans le final. Le rouleur Suisse a d’ailleurs conclu l’épreuve au pied du podium.

Pourtant, la course n’a pas été facile. Madouas la raconte ainsi. « J’étais à l’arrache toute la journée. Je me suis accroché, accroché, et encore accroché. Je connaissais le sprint par cœur. C’est un sprint tactique. Il fallait courir juste et je savais que je devais arriver de derrière… J’ai un peu joué avec eux, Stefan les a bien enterrés et je suis arrivé avec de la vitesse. Il fallait les décoller au démarrage, et une fois décollés, il n’y avait plus qu’à tenir et à regarder la ligne. J’entendais le public à côté, c’était vraiment énorme. J’avais de la toxine partout, je n’ai pas fait un beau sprint, mais ce n’est pas le principal. Un grand merci à Stefan, c’est grâce à lui si je gagne. »

L’arrivée de la Bretagne Classic à Plouay

Au terme de cette grande journée, l’Équipe cycliste Groupama-FDJ porte ainsi son total de victoires à dix-neuf cette saison. Valentin Madouas s’envolera ainsi pour les Classiques canadiennes (Grand Prix de Québec et Montréal) avec le plein de confiance. C’est une belle journée aussi pour le cyclisme français qui réalise donc le doublé dans une épreuve World Tour très recherchée.

Mathieu van der Poel discret

Mathieu van der Poel (Alpecin Deceuninck) participait ainsi à l’épreuve. Mais le champion du Monde était surtout venu faire des kilomètres avant le championnat d’Europe de gravel. Le phénomène hollandais termine donc loin, 74ème à 8’55 de Valentin Madouas.

On le retrouvera dès dimanche dans la région. Van der Poel participera en effet au 90è Grand Prix de Fourmies, ce qui promet un bel engouement dans l’Avesnois ce week-end.

Les deux routiers nordistes Florian Sénéchal (Soudal Quick Step) et Adrien Petit (Intermarché Circus Wanty) ont eux abandonné dans cette course à la fois longue et difficile, de par son tracé.

Bretagne Classic Valentin Madouas
Le podium de la Bretagne Classic avec Mathieu Burgaudeau, Valentin Madouas et Félix Grosschartner (photo Marie Vaning/LNC)

Classement de la Bretagne Classic 2023

1. MADOUAS Valentin GFC les 254,86 km en 6h15’22 » (moy. 40,738 km/h)
2. BURGAUDEAU Mathieu TEN mt
3. GROSSCHARTNER Felix UAD mt
4. KÜNG Stefan GFC à 01 »
5. DE BUYST Jasper LTD à 17 »
6. HIRSCHI Marc UAD mt
7. BENOOT Tiesj TJV mt
8. WANDAHL Frederik BOH mt
9. VIVIANI Elia IGD à 35 »
10. DUJARDIN Sandy TEN mt

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1518 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.