FOOTBALL. LE LOSC OUVRE LA SAISON AVEC LE TROPHEE DES CHAMPIONS

le losc avant le trophée des champions
Entraînement en public pour le LOSC (photo JMD/Sports5962)

La saison commence dimanche pour les Dogues. Le LOSC dispute en effet le Trophée des Champions. Ils affrontent les Parisiens, vainqueurs de la Coupe de France à … Tel Aviv ! Une victoire et les Lillois lanceraient leur saison par un premier titre.

Décidément, Jocelyn Gourvennec fait peu après son arrivée déjà plaisir aux supporters lillois. Pour la 2ème fois depuis son arrivée, l’entraîneur breton a ouvert son entraînement au public. Un entraînement que les supporters ont pu suivre en intégralité depuis la tribune du terrain d’honneur de Luchin. Quel contraste avec l’époque Christophe Galtier, qui n’avait ouvert les portes qu’au compte-gouttes au public ces deux dernières saisons !

 » Depuis mon arrivée, j’ai vu tous les joueurs en entretien individuel.« , a ainsi expliqué Jocelyn Gourvennec en conférence de presse.  » Ce qui revenait beaucoup, c’est cette envie de retrouver des conditions à peu près normales. Et surtout de pouvoir partager et communier avec le public. Il y a une attente chez les joueurs. Il y a forcément aussi une attente du public. On l’a vu ce matin où c’était très chaleureux. Et les joueurs, et le public ont envie de revivre à nouveau des émotions. »

Public et joueurs du LOSC ravis de se retrouver avant le Trophée des Champions

Les spectateurs présents ont assisté à un entraînement varié et ludique basé sur le jeu. Avant d’essuyer quelques gouttes de pluie, et d’obtenir des photographes. Un plaisir presque oublié depuis l’époque Lopez – Bielsa – Galtier; et commencé déjà avant avec Franck Passi, qui avait fermé les entraînements au public. Les joueurs comme les spectateurs ont apprécié ces retrouvailles.

Quatre semaines seulement après la reprise de l’entraînement, les Dogues semblaient déjà bien jambes. Manquait à l’entraînement Renato Sanchez. Le staff l’avait dispensé d’entraînement à la suite d’une douleur récurrente à la cuisse. Oubliées les discordances observées depuis l’arrivée de Gourvennec, comme l’accrochage Xeka-Djalo. Le Breton a même calmé par son discours conciliant l’opposition d’une frange des supporters lors de sa nomination par Olivier Létang.

Maintenant, les joueurs du LOSC ont les yeux braqués vers la compétition, qui reprend dimanche avec le Trophée des Champions. Ce match précède traditionnellement d’une semaine la première journée de Ligue 1. Il oppose le champion de France sortant au dernier vainqueur de la Coupe de France. Ce match de prestige donne droit à un trophée officiel décerné par la Ligue de football professionnel (LFP).

Le LOSC vise son premier Trophée des Champions

La dernière édition s’est jouée à une date inhabituelle, au mois de janvier, au stade Bollaert-Delelis à Lens. (voir encadré). La crise sanitaire avait forcément bousculé le calendrier. Paris Saint-Germain avait battu l’olympique de Marseille. Mais ce n’était pas le classico… Cette fois, les deux formations vont voyager, puisque le match se jouera … à Tel Aviv.

José Fonte avec les jeunes du club (photo @JMD/Sports5962)

Le PSG affrontera Lille, qui lui a pris le titre de Ligue 1 à l’issue d’une belle saison. Le LOSC a une belle occasion de bien démarrer le nouvel exercice avec ce Trophée officiel qui est le plus facile à gagner (une seule victoire). Pour José Fonte, qui a retrouvé ses équipiers lors du stage au Portugal,  » c’est un vrai titre. La vérité, c’est que Lille n’a pas beaucoup de titres comme cela. Si on a une belle opportunité de le gagner, nous allons tout faire pour cela ».

 » Je sais que Pochettino veut gagner ce titre aussi…« 

José Fonte, capitaine du LOSC

Face au LOSC, Paris présentera certainement dans ce Trophée des Champions une équipe privée de nombreux cadres, retenus en sélection pour l’Euro2020 ou la Copa America. » Mais c’est la même chose pour les deux clubs », poursuit ainsi le capitaine lillois. » Nous aussi, nous avons des joueurs qui sont arrivés en retard. Je sais que Pochettino veut gagner ce titre aussi. De notre côté, on se prépare bien car on a cette envie de continuer à gagner ».

Un déplacement pas trop problématique

Pour Jocelyn Gourvennec aussi, « il n’y a pas de petit titre. Gagner un titre c’est toujours important dans la vie d’un club. Mais c’est important aussi dans la carrière d’un joueur, d’un staff. Gagner un titre, ce n’est jamais anodin. Et donc ce sera un premier match de compétition dimanche ».

Jocelyn Gourvennec à la fin de l’entraînement (photo @JMD/Sports5962)

La saison commencera aussi par un long déplacement, en Israël cette fois. Une incongruité pour Jocelyn Gourvennec ? Pas tant que ça. » On va à l’étranger encore une fois. C’est le choix de la Ligue et il faut le respecter. Il y a quelques années, je l’avais joué avec mon ancien club (Guingamp) à Pékin. C’était encore plus loin et encore plus problématique car il y avait beaucoup de décalage horaire. Là, il n’y en a pas trop. Il y a plus une heure là-bas. On a un déplacement qui n’est pas trop court. Mais il est beaucoup moins long qu’en Chine, avec 7 ou 8 heures de voyage ».

Des conditions similaires pour les deux clubs ?

Pour les Lillois, ce déplacement au Moyen-Orient ne constitue donc pas une corvée. » Pour moi, c’est un match à jouer, et un titre à aller chercher », poursuit le Breton. » Quel que soit l’endroit, on doit le jouer. Là, c’est à Tel Aviv. On doit donner le maximum, bien représenter le football français; bien représenter Lille. Après, l’organisation et les choix qui ont été faits, je ne peux pas les commenter. On s’adapte à ce qu’on nous propose. Là, ce qu’on nous propose, c’est un match dimanche soir où il faudra répondre présent ».

Sur la préparation et les problèmes d’effectifs respectifs, des deux équipes, l’entraîneur lillois pense qu’ils sont similaires.  » On a récupéré nos joueurs petit à petit, par tranches. Il y avait des joueurs à l’Euro. Ils ont repris en décalé. L’objectif pour nous, c’est de resynchroniser tout le monde sur le plan athlétique, pour que l’on ait un niveau homogène ».

 » Paris, si j’ai bien compris, n’a pas encore un effectif au complet« , poursuit Gourvennec. » Il y a des absents des deux côtés. Eux, ils sont sur 8 Trophées des Champions gagnés d’affilée. C’est énorme ! Après, nous avons l’ambition de bien redémarrer la compétition, de bien lancer notre saison ». Dont acte.

Pour ce match à enjeu, Jocelyn Gourvennec aura finalement son effectif presque au complet. Même Xeka et Tiago Djalo seront là. Ils sont suspendus après leur altercation à Courtrai, mais c’est sera pour le premier match de championnat à Metz la semaine prochaine. Cependant, cela constitue une « première » de voir deux joueurs du même club suspendus en Ligue 1 après un match amical à l’étranger…

Un PSG fortement handicapé

Le PSG de son côté sera privé de nombreux titulaires: Veratti, Marquinhos, Mbappe, Neymar, Di Maria, Paredes, Sarabia. Sans oublier Donnaruma, pas encore arrivé après son Euro victorieux. Sergio Ramos, Rafinha, Dagba et Bernat eux, sont toujours à l’infirmerie.

En revanche, Wijnaldum, Danilo Pereira et Kimpembé figurent dans le groupe de 23 parti en Israël. Bref, Mauricio Pochettino alignera une équipe B, qui pourrait avoir cette composition: Navas – Hakimi, Kehrer, Diallo ou Bitshiabu, Kurzawa – Herrera, Gueye (c), Dina Ebimbe – Draxler, Icardi, Kalimuendo. Une équipe qui tient la route, mais loin quand même de l’habituelle, notamment en attaque.

Comme on le voit, le PSG sera beaucoup plus handicapé que le LOSC, même si Renato Sanches est absent, tout comme Celik, suspendu. Jérémy Pied pourrait remplacer l’international turc..

A Tel Aviv, les deux équipes sont mises dans une bulle sanitaire, tout comme les accompagnants. C’est pourquoi le LOSC a préféré tenir sa conférence de presse officielle vendredi à Camphin-en-Pévèle, plutôt que samedi à Tel Aviv.

Sven Botman et Reinildo à l’entraînement en public (photo@JMD/Sports5962)

Le match débutera à 21h en Israël (20h en France) au stade Bloomfield de Tel Aviv. Il sera diffusé en direct sur Aazon Prime Video, le nouveau diffuseur de la Ligue 1 en France.

ENCADRE. Le palmarès du Trophée des Champions

Le Trophée des Champions est une compétition officielle créée en 1995 par la Ligue de football professionnel (LFP). Elle oppose chaque année le champion de France sortant au dernier vainqueur de la Coupe de France. Il se joue sur un seul match en terrain neutre. Mais il n’attribue pas de place en Coupe d’Europe.

En Israël, les Dogues auront l’occasion de soulever ce trophée pour la première fois de leur histoire, eux qui avaient échoué en 2011, dans la foulée de leur titre de champion de France (défaite 5-4 contre l’OM). Le LOSC affrontera un habitué avec le Paris Saint-Germain. Le club de la capitale est tout simplement le recordman de victoires avec 10 Trophées des Champions à son palmarès. Le PSG a remporté les 8 dernières éditions.

les différentes éditions

1995 : Paris Saint-Germain – FC Nantes : 2-2 (6-5 tab)
1996 : non disputé
1997 : AS Monaco – OGC Nice : 5-2
1998 : Paris Saint-Germain – RC Lens : 1-0
1999 : FC Nantes – Girondins de Bordeaux : 1-0
2000 : AS Monaco – FC Nantes : 0-0 (6-5 tab)
2001 : FC Nantes – RC Strasbourg Alsace : 4-1
2002 : Olympique Lyonnais – FC Lorient : 5-1
2003 : Olympique Lyonnais – AJ Auxerre : 2-1
2004 : Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain : 1-1 (7-6 tab)
2005 : Olympique Lyonnais – AJ Auxerre : 4-1
2006 : Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain : 1-1 (5-4 tab)
2007 : Olympique Lyonnais – FC Sochaux-Montbéliard : 2-1
2008 : Girondins de Bordeaux – Olympique Lyonnais : 0-0 (5-4 tab)
2009 : Girondins de Bordeaux – EA Guingamp : 2-0
2010 : Olympique de Marseille – Paris Saint-Germain : 0-0 (5-4 tab)
2011 : Olympique de Marseille – LOSC : 5-4
2012 : Olympique Lyonnais – Montpellier HSC : 2-2 (4-2 tab)
2013 : Paris Saint-Germain – Girondins de Bordeaux : 2-1
2014 : Paris Saint-Germain – EA Guingamp : 2-0
2015 : Paris Saint-Germain – Olympique Lyonnais : 2-0
2016 : Paris Saint-Germain – Olympique Lyonnais : 4-1
2017 : Paris Saint-Germain – AS Monaco : 2-1
2018 : Paris Saint-Germain – AS Monaco : 4-0
2019 : Paris Saint-Germain – Stade Rennais FC : 2-1
2020 : Paris Saint-Germain – Olympique de Marseille : 2-1

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Public à Lille et Lens: un retour attendu des supporters

Les commentaires sont fermés.