PEKIN 2022: LE DIMANCHE MAGIQUE DE L’EQUIPE DE FRANCE AVEC TROIS MEDAILLES

Pékin 3 médailles
Deuxième médaille d'or pour Quentin Fillon-Maillet à Pékin (photo CNOSF/KMSP)

L’équipe de France présente aux Jeux Olympiques d’Hiver Pékin 2022 a connu un dimanche magique ce 13 février, en décrochant trois nouvelles médailles. Deux en bronze pour Mathieu Faivre en slalom géant, le relais masculin de ski de fond et surtout une en or pour Quentin Fillon-Maillet dans la poursuite du biathlon. Cela porte le total à 10 pour la sélection française, après quelques jours sans.

Neige et brouillard, on avait envie de rester sous la couette en ce dimanche matin à Yanqing. Les skieurs sont néanmoins allés au combat dans des conditions de visibilité et d’accroche un peu aléatoires. 33 skieurs sont partis à la faute sur le premier tracé à l’image du Français Cyprien Sarrazin. Il n’y avait pas de surprise néanmoins de voir Marco Odermatt à la première place. Le jeune Suisseil domine la discipline et la coupe du monde en cette saison 2021-2022.

Mathieu Faivre confirme son statut

Le prodige suisse résiste au retour supersonique du Slovène Zan Kranjec dans la 2è manche. 3ème déjà de la première manche, le champion du Monde Mathieu Faivre réussit un parcours moyen dans cette seconde manche sans neige.  » Ca va pas le faire », lâche-t’il même juste après l’arrivée. Mais il conserve néanmoins cette troisième place après la chute de l’Autrichien Stefan Brennsteiner.

Les Français réalisent un tir groupé puisque l’Alsacien Thibaut Favrot obtient une belle 5ème place après une excellente 1ère manche. Une place qu’il partage avec Alexis Pinturault. Onzième de la 1ère manche à plus de une seconde, le Haut-Savoyard effectue une belle remontée dans la seconde où il réussit le 4è temps. Le vainqueur de la dernière Coupe du Monde était handicapé par sa blessure à l’épaule survenue lors du combiné. Mais Pinturault s’est dit rassuré pour la fin des Jeux, et notamment, le slalom spécial.

Mathieu Faivre lors du slalom géant (photo CNOSF/KMSP)

Quant à Matthieu Faivre, il apporte la 2ème médaille des Jeux de Pékin au ski alpin français après Johan Clarey sur la descente, et la 8ème médaille à la délégation française.

Le relais masculin poursuit sa série en ski de fond

La 2ème médaille de la journée survient une heure après. Cela se passe sous la neige de Zhangjiakou. Richard Jouve, Hugo Lapalus, Clément Parisse et Maurice Manificat avaient coché la date du 13 février. Ils voulaient conquérir une nouvelle médaille en ski de fond après celles obtenues en 2014 à Sotchi et en 2018 à PyeongChang.

Les « quatre Fantastiques »ont tout donné pour s’accrocher d’abord puis pour aller même menacer l’invincible Norvège jusque dans le dernier kilomètre. Finalement, l’équipe représentant le comité olympique russe prend la première place. La Norvège finit deuxième et la France troisième loin devant de grandes nations comme la Suède, la Finlande, l’Allemagne ou l’Italie.

Le relais français a même rêvé à l’argent quand Maurice Manificat est revenu sur le Norvégien Klaebo dans le dernier relais, avant de l’attaquer. Mais le n°1 mondial a tenu avant de lâcher le Français dans le dernier kilomètre.

Maurice Manificat a conclu en beauté le relais masculin (photo CNOSF/KMSP)

3è médaille pour Manificat

Cependant, « Momo le magnifique » obtient sa 3ème médaille dans le relais olympique, après Sotchi en 2014, et PyeongChang en 2018. Une médaille collective a laquelle chacun a apporté sa pierre, des remplaçants jusqu’au techniciens dont le travail a été compliqué par la neige tombant abondamment sur le stade de Zhangjiakou.

Richard Jouve, Hugo Lapalus, Clement Parisse et Maurice Manificat (FRA) raflent le bronze (photo CNOSF/KMSP)

Les premiers mots devant la presse de Hugo Lapalus, le héros de ce relais, résument parfaitement l’état d’esprit de l’équipe. «C’est un rêve. Je n’arrive pas à réaliser. Je participe aux Jeux pour la première fois et gagner cette médaille avec ces gars c’est juste parfait. C’étaient mes idoles et maintenant je suis en équipe avec eux. »

Ce que confirme l’ancien, Maurice Manificat. «Il y avait de la sérénité même si hier, on n’en  avait pas trop, compte tenu de nos résultats. Mais aujourd’hui, on a vraiment tout donné les uns pour les autres. On s’est tous transcendés. »

Quentin Fillon-Maillet dans l’Histoire du sport français

Mais le meilleur restait à venir. Après l’argent au relais mixte, l’or de l’Individuel, à nouveau l’argent du sprint, Quentin Fillon-Maillet s’impose magistralement dans la poursuite en réussissant le 20 sur 20 au tir. Parti deuxième à 26 secondes de Johannes Boe, il fait la différence sur le Norvégien quand ce dernier commet trois fautes au premier tir debout, le troisième passage au stand. Notre Français a ensuite retrouvé l’athlète du comité olympique russe Eduard Latypov dans ses skis et les deux biathlètes arrivent côte à côte pour le dernier tir debout. Mais Latypov manque une cible et s’en va visiter l’anneau de pénalité, alors que Quentin Fillon-Maillet réalise à nouveau le sans faute. Il repart seul pour un dernier tour triomphal et s’impose détaché devant Tarjei Boe et Latypov.

C’est la première fois qu’un biathlète français remporte 4 médailles dans les mêmes Jeux. Un exploit que même Martin Fourcade n’a jamais réalisé, ce qui fait rentrer QFM au panthéon du sport français.

Quentin-Fillon-Maillet achève en apothéose un dimanche exceptionnel pour nos Bleus alors que la neige est tombée en abondance. Autant à Yanqing qu’à Zhangjiakou. Le soleil était dans les cœurs avec le relais masculin en ski de fond et Mathieu Faivre en géant. Le compteur s’affole avec dix médailles. Et ce n’est pas fini.

Quentin Fillon-Maillet remporte la poursuite (photo CNOSF/KMSP)

Trois médailles en une journée ! La délégation française se rapproche de l’objectif déclaré de 15 médailles à la fin de Pékin 2022.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 675 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Clément Noël champion olympique en slalom
  2. médailles Pékin 2022 le bilan

Les commentaires sont fermés.