AUTOMOBILE : STEPHANE LEFEBVRE POUR UNE VICTOIRE EN WRC 2 AU RALLYE D’YPRES ?

Ypres Stéphane Lefebvre
Stéphane Lefebvre lors du rallye van Haspengouw (photo DR)

La lutte pour la victoire finale ne sera pas le seul enjeu de l’Ardeca Ypres Rally (Rallye de Belgique). En WRC2, la course sera également passionnante. Le champion en titre, Andreas Mikkelsen, également leader cette saison du WRC2 Open avec trois victoires, se devra de réaliser une belle course à Ypres, car le Nordiste Stéphane Lefebvre est toujours invaincu cette saison … sur le sol belge. On suivra aussi un autre pilote français. La dernière fois que Yohan Rossel est venu en Belgique, c’était pour la victoire.

Pour la 2ème année consécutive, Ypres accueille le championnat du Monde des rallyes WRC. Comme l’an passé, l’épreuve belge a été récupérée dans le calendrier mondial par la Fédération internationale automobile (FIA). Les meilleurs pilotes mondiaux sont donc présents cette semaine dans le Westhoek pour ce rallye de Belgique très attendu.

Vidéo. Le clip officiel du rallye d’Ypres 2022.

Stéphane Lefebvre contre Mikkelsen à Ypres

Le public belge, mais aussi nordiste, attend en priorité les WRC des Rovanperä, Evans, Neuville ou Tänak. Mais il y a aussi le championnat WRC2 qui est tout aussi passionnant avec beaucoup plus d’engagés.

Andreas Mikkelsen n’était pas présent à Ypres l’année dernière mais les spéciales sur asphalte de la région de Westhoek ne sont pas terre inconnue pour le Norvégien. Cependant, il n’a pas apprécié ses trois participations passées. Après une 5e place en 2010, il a dû renoncer à deux reprises en 2011 (sortie) et 2012 (suspension). Avec Yannick Willocx comme ingénieur, il peut toutefois compter sur une grande expérience d’Ypres, puisque l’ingénieur belge a largement contribué à la série de victoires qui a mené le Belge Freddy Loix à y devenir le recordman absolu.

Aux côtés de son coéquipier Nikolay Gryazin et du Finlandais Jari Huttunen, le tenant du titre devra se méfier des Français en Citroën. Yohan Rossel a certainement la vitesse pour gagner mais pour le Nordiste Stéphane Lefebvre, le Rallye d’Ypres est presque un événement à domicile. Quand il était enfant, Lefebvre avait l’habitude de venir à Ypres avec son père pour y voir en découdre ses idoles. Il a donc envie de gagner ici. De plus, Lefebvre est le leader du Championnat de Belgique des rallyes, avec Xavier Portier à ses côtés. Mieux, il est toujours invaincu en Belgique cette saison, avec trois victoires en cinq courses disputées…

D’où une ambition très claire pour Stéphane Lefebvre ici au rallye d’Ypres.

Vidéo Sports/5962. Stéphane Lefebvre avant le départ du rallye d’Ypres

 » Pour l’instant cela se passe bien en Belgique« , poursuit le Noeuxois. » Il y a cinq courses de faites. Il y a trois jokers donc on a déjà utilisé deux jokers. Ce week-end, c’est aussi un rallye qui compte pour le championnat. Tout le monde et là. Et on va essayer de cumuler les deux du mieux possible, de ne pas faire de bêtises et voilà… »

Une grande carrière contrariée

Avant le Seclinois Adrien Fourmaux, Le pilote de Noeux-les-Mines a disputé le championnat WRC dans l’écurie Citroën officielle durant trois saisons (1015, 2016, 2017). Sa meilleure place sera la 5è au Monte-Carlo 2016, et au rallye de Pologne 2017. Mais il est également victime d’un accident sérieux au rallye d’Allemagne 2016.

Il perd son volant en WRC en 2018 et dispute alors, sans réussite, le championnat WRC2. Mais il gagne le rallye du Touquet, cher au coeur de tout Nordiste. Puis il se retrouve sans contrat l’année suivante. C’est une période de galère où il devient consultant sur Canal+. Mais l’ancien champion du Monde junior va rebondir en Belgique, où il retrouve le chemin du succès. Il gagne aussi l’an dernier la Coupe de France des Rallyes avec Gilles de Turckheim comme co-pilote.

En début d’année, Stéphane Lefebvre disputait le rallye de Monte-Carlo et celui de Croatie avec le Boulonnais Andy Malfois, sur une Citroën C3. Avec des fortunes diverses: abandon au Monte-Carlo suite à la perte d’une roue. Et une 6ème place au classement WRC2 en Croatie.

Stéphane Lefebvre et Andy Malfois lors de la séance de dédicaces jeudi à Ypres. Un duo 100% du Pas-de-Calais (photo JMD/Sports 5962)

Aujourd’hui, Stéphane confie avoir tourné la page du WRC. » Aujourd’hui, clairement, je suis passé à autre chose. Je roule pour mon plaisir. Je courre pour le team DG Sport qui me met dans de très bonnes conditions. Mais revenir en WRC, ce n’est pas quelque chose que j’envisage. J’ai envie de construire une vraie vie professionnelle près de chez moi à Noeux-les-Mines. J’ai vécu de belles choses dans le passé avec Citroën en WRC. Mais maintenant il faut passer à autre chose et continuer à prendre du plaisir comme je le fais là avec les rallyes. »

Les autres Belges ambitieux sur leurs routes

Outre Mikkelsen et ses challengers français, les Belges sont particulièrement désireux de réaliser une performance de haut niveau en WRC2. Grégoire Munster ne veut pas seulement réaliser une performance de haut niveau dans la catégorie. Il veut aussi empêcher Lefebvre de remporter le Championnat de Belgique, dans lequel il défend les couleurs de Hyundai.

Son compatriote Pieter-Jan Michiel Cracco a remporté la bataille l’an dernier et veut surprendre à nouveau cette année. Devant son propre public, on attend beaucoup de Vincent Verschueren avec la VW Polo de GoDrive, tandis que Davy Vanneste, aux couleurs du sponsor principal de l’épreuve, Ardeca, voudra cette fois transformer son bon départ en résultat. Niels Reynvoet fera ses débuts en WRC avec la Škoda Fabia Rally2 Evo avec laquelle il a terminé deuxième à Tielt.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 826 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Ypres Stéphane Lefebvre vainqueur en WRC2

Les commentaires sont fermés.