CYCLISME: LA VICTOIRE DE LA FLANDRE INTERIEURE POUR LES CHAMPIONNATS DE FRANCE 2023

championnats route 2023
Pascal Sergent, Guy Deltombe, Dominique Joly, Michel Callot lors des championnats de France de cyclo-cross à Liévin (photo JMD-Sports 5962)

Jeudi dernier 6 janvier, la Fédération française de cyclisme annonçait l’attribution à la Flandre Intérieure de l’organisation des championnats de France de cyclisme sur route 2023. Ceux-ci auront donc lieu autour de Hazebrouck et Cassel, du 22 au 25 juin. Les officiels se sont retrouvés à Liévin, à l’occasion des championnats de France de cyclo-cross, pour évoquer le dossier.

La Communauté de communes de Flandre Intérieure (CCFI), dont Cassel et Hazebrouck font partie, avaient déposé il y a quelques mois un dossier de candidature, tout comme la Communauté d’agglomération du Mont-Saint-Michel. Le prestige du site bas-normand a perdu face au sérieux du dossier nordiste.

Cassel contre le Mont-Saint-Michel

L’organisation de l’épreuve en Flandre est portée par une association : Cassel Cyclisme organisation, dirigée par Guy Deltombe. Elle a présenté un budget prévisionnel de 800 000 euros. La CCFI, présidée par le maire d’Hazebrouck Valentin Belleval, est le premier contributeur. Les villes d’Hazebrouck et Cassel, mais aussi le Département et la Région apporteront aussi des subventions.

Au-delà de l’aspect financier, le projet sportif présenté Cassel Cyclisme Organisation et le Comité des Hauts-de-France de cyclisme a fait la différence auprès de la FFC, comme l’explique le président de la Fédération française Michel Callot.

Vidéo Sports 59/62. Le président de la Fédération française de cyclisme, Michel Callot, parle du choix de Cassel.

Cette candidature pour les championnats de France de cyclisme 2023 semblait un peu folle au départ. Surtout face au dossier du Mont-Saint-Michel dans lequel Daniel Mangeas a certainement apporté son expérience. Le célèbre speaker du cyclisme français réside en effet dans le secteur, à Saint-Martin-de-Landelles, où il organise chaque année la Polynormande.

Les origines de la candidature

Face à la renommée mondiale du site manchois, la candidature flandrienne ne faisait pas figure de favorite. Mais ce côté prestige n’a pas suffi, d’autant que le budget du dossier normand semblait inférieur (600 000 euros).

 » On se réunissait dans des estaminets. Cette candidature est parti sur des coins de table… »

Guy Deltombe, Cassel Cyclisme Organisation

 » Nous avons eu l’idée de postuler aux championnats de France il y a très très longtemps avec deux potes qui vivent aussi à Cassel, et qui sont toujours en activité dans des équipes cyclistes professionnelles« , explique le responsable de Cassel Cyclisme Organisation Guy Deltombe. » On se réunissait dans des estaminets. C’est un peu parti sur des coins de table, il faut bien le dire… Dominique (Joly, actuel maire de Cassel) nous a soutenu depuis le début. On s’est mis au travail. J’ai contacté le président du Comité régional Pascal Sergent que je connaissais depuis longtemps. Et puis voilà… On a suivi le cahier des charges. On a postulé et on a fait un bon dossier. Il fallait trouver un circuit spectaculaire pour les spectateurs, pour les coureurs. Nous allons essayer de construire une grande fête populaire comme on sait le faire chez nous. »

Daniel Mangeas et Michel Callot à Liévin (photo Pierre Willemetz)

Le site de Cassel et tout le territoire flandrien ont déjà été le théâtre de nombreuses épreuves cyclistes, avec notamment les 4 jours de Dunkerque, qui ont fait de Cassel un haut-lieu du cyclisme international. A ce titre, les coureurs du Tour de France passeront également par le Géant des Flandres lors de la 4ème étape le mardi 5 juillet, qui reliera Calais à Dunkerque, après une traversée des monts de Flandre Intérieure.

600 coureurs sur trois jours de compétition

Les Championnats de France de Cyclisme sur Route en 2023 regrouperont 3 jours de compétitions (épreuves contre-la-montre et épreuves en ligne pour les coureurs Elite Professionnels et Amateurs, hommes et femmes) soit environ 600 coureurs et 110 équipes et groupes sportifs, avec six titres de Champions de France décernés. L’événement accueille plus de 120 journalistes et bénéficie de près de 16h de diffusion TV en direct sur les chaînes de France Télévisions et d’Eurosport, pour des audiences cumulées de plus de 10 Millions de téléspectateurs.

Le peloton des 4 Jours de Dunkerque à Cassel le 3 mai 2019 (photo LNC/Jean-Marc Hecquet)

Le parcours définitif n’est pas encore connu. Différentes pistes existent. Mais on sait déjà que les coureurs emprunteront la rampe le plus dure de Cassel, comme lors lors de Gand-Wevelgem. Les autres monts des Flandre (Boeschepe, Mont Noir, Mont des Cats) pourraient aussi figurer au programme. Les organisateurs parlent d’un dénivelé de 3500 à 4000m. De quoi avantager les puncheurs style Julian Alaphilippe qui trouvera un terrain à sa convenance. Le circuit sera certainement validé au mois d’avril.

Un parcours atypique avec 4 000m de dénivelé

Mais lors des dernières éditions des Quatre Jours de Dunkerque, on a constaté que Cassel ne faisait plus la différence et que les sprinters pouvaient également s’y imposer. Dominique Joly a son idée sur la question.

Vidéo Sports 59/62. Dominique Joly évoque le « circuit atypique » de Cassel.

 » Quand Guy Deltombe nous a parlé de ce projet », confirme le président du Comité de cyclisme des Hauts-de-France Pascal Sergent, » nous étions juste derrière, avec la Fédération, pour apporter des éléments techniques, des éléments d’appréciation, une petite aide puisque le Comité régional a une habitude de ces dépôts de projets… C’est très important pour nous d’avoir ce type d’organisation. Cela montre d’une part notre savoir-faire, et d’autre part le développement de la région par le biais du cyclisme. »

Une période faste pour les Hauts-de-France

Le Comité des Hauts-de-France de cyclisme connaît effectivement une période faste à ce niveau. Championnats du Monde de cyclisme sur piste à Roubaix en octobre 2021; championnats de France de cyclo-cross à Liévin en janvier 2022, championnats de France sur route en juin 2023. Sans oublier les championnats de France de beachrace à Berck (2019-2021) et les championnats d’Europe à Dunkerque (2019, 2021). L’UEC a d’ailleurs confié l’organisation de cette compétition internationale au Comité régional jusqu’en 2025. 2025 qui verra les championnats du Monde de cyclo-cross à Liévin !

A ce jour, les Championnats de France se sont déroulés à six reprises dans les Hauts-de-France. En 1969, à Soissons (victoire de Raymond Delisle), en 1982 à Bailleul (Régis Clère), en 2005 à Boulogne-sur-Mer (Pierrick Fédrigo), en 2011 toujours à Boulogne-sur-Mer (Sylvain Chavanel), en 2012 à Saint-Amand-les-Eaux (Nacer Bouhanni) et en 2017 à Saint-Omer (Arnaud Démare). Comme on le voit, puncheurs et sprinters se partagent le maillot tricolore quand ils viennent dans notre région…


A propos de JEAN-MARC DEVRED 675 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Comité Hauts-de-France de cyclisme bilan 2021

Les commentaires sont fermés.