VOILE : THOMAS RUYANT ET PIERRE LE ROY SUR LA GUYADER BERMUDES 1000 RACE

Guyader Bermudes Race
For People lors du départ de la course dimanche (photo François Van Malleghem/ Guyader Bermudes 1000 Race)

Deux Nordistes participent à la 4ème Guyader Bermudes 1000 Race. Le départ, c’était à Brest ce dimanche 7 mai. C’est la première course de Thomas Ruyant sur son nouveau foiler, « For People ». Sur cette course en double, le Dunkerquois retrouve ainsi le Réunionnais Morgan Lagravière, avec qui il avait gagné la Transat Jacques Vabre 2021. Son ancien bateau, rebaptisé « For the Planet », participe aussi à cette course aux mains de Sam Goodchild et Antoine Koch. Le Lillois Pierre Le Roy, lui, effectue sa première course en IMOCA après avoir tout gagné dans la classe Mini.

Vidéo Guyader Bermudes 1000 Race. Le teaser de la course

Avec 13 bateaux engagés, la Guyader Bermudes 1000 Race rassemble donc la crème de la classe IMOCA. Même si cinq bateaux de cette classe du Vendée Globe participent actuellement à The Ocean Race, le tour du Monde avec escales et en équipages. Les meilleurs skippers de la classe sont engagés à Brest, la plupart avec leur nouvelle monture construite en vue du prochain Tour du Monde en solitaire 2024-2025.

C’est le cas pour Thomas Ruyant. Quelques mois après avoir remporté la Route du Rhum en classe Imoca, le marin nordiste dispute sa première course sur « For People« , son nouveau foiler construit par le chantier CDK à Lorient. Ce tout nouveau plan Koch-Finot Conq embarque aussi Morgan Lagravière, déjà partenaire du dunkerquois lors de la Transat Jacques Vabre victorieuse de 2021. « For the Planet » (Ex LinkedOut), avec Sam Goodchild aux commandes, voit le retour à son bord d’Antoine Koch, complice de Thomas en 2019 à bord de ce même voilier.

Guyader Bermudes 1000 Race
Morgan Lagravière retrouve Thomas Ruyant à Brest (photo François Van Malleghem/Guyader)

Un nouveau bateau qui va vite

Ruyant et Goodschild se retrouvent ainsi dans une écurie qui permet de mutualiser les moyens, avec en plus le retour d’expérience de Thomas sur son ancien bateau. Un foiler flambant neuf qui va vite !

Trois jours avant le grand départ de la quatrième édition de la Guyader – Bermudes 1000 Race Brest – Brest, les skippers ont en effet participé au traditionnel Défi Pom’Potes. Des runs de vitesse en rade de Brest dans des conditions particulièrement favorables qui ont permis à certains équipages de tutoyer les 40 nœuds !  Charal (Jérémie Beyou et Franck Cammas) et For People (Thomas Ruyant et Morgan Lagravière) terminent ex-aequo.

Le Nordiste disputait sa première confrontation officielle à bord de son nouveau foiler, mis à l’eau il y a une poignée de semaines. « On a pris beaucoup de plaisir lors de cette journée », confiait-il.  Le skipper a notamment réalisé une pointe de vitesse à 39 nœuds : « Je crois que c’est la vitesse la plus rapide que j’ai jamais atteinte à la voile », se réjouissait-il. Avec Morgan Lagravière et l’académicien Erik Orsenna qui faisait partie de l’équipage, il signe ainsi le meilleur temps de ces runs de vitesse (2 minutes et 13 secondes) remportant le Défi Pom’Potes, mais aussi le meilleur temps sur 500 mètres avec une moyenne de 36,55 noeuds, s’octroyant ainsi le Trophée Oceania Hotels.

Le retour de Pierre Le Roy

Un second Nordiste participe à cette course océanique en double. C’est le Lillois Pierre Le Roy. Le prévisionniste de Météo France a tourné la page de la classe Mini, où il a tout gagné ces deux dernières années. Il se lance dans la classe Imoca avec un autre ministe, Benjamin Ferré.

« En tant que co-skipper en 2023, je participerai à 4 courses avec Benjamin dont la mythique Transat Jacques Vabre et la Rolex Fastnet Race. Je resterai ensuite à ses côtés jusqu’au Vendée Globe en tant que boat captain », explique le Lillois sur son compte Facebook.

Guyader Bermudes 1000 Race
Pierre Le Roy (à droite) découvre à Brest la classe Imoca (photo François Van Malleghem/Guyader)

Ce dimanche 7 mai à 14 heures, le coup d’envoi de la quatrième édition de la Guyader Bermudes 1000 Race 2023 a donc été donné à la sortie du goulet de Brest. Propulsés par un flux de secteur ouest soufflant entre 5 et 8 nœuds, les treize duos ont alors ainsi entamé en douceur les 1 280 milles du parcours. Un parcours dont les premiers milles jusqu’au passage du way-point « Tout Commence en Finistère » promettent d’être particulièrement délicats. Et pour cause, en plus des petits airs, les marins vont devoir composer avec d’importants courants.

Un départ spectaculaire

« On va débuter la course dans du vent plutôt faible, au près. C’est bien parce que les bateaux à foils ne vont pas commencer par s’échapper. A l’inverse, les bateaux à dérives vont avoir leur carte à jouer. Il va cependant falloir naviguer proprement car c’est typiquement le genre de conditions où des écarts peuvent se créer très rapidement », a relaté Pierre Le Roy, co-skipper de Benjamin Ferré, auteur d’un très bon départ bâbord amure, mais également d’un très joli début de course.

A bord de Monnoyeur – Duo for a Job, lui et son acolyte, tous les deux anciens Ministes, ont en effet parfaitement géré le débordement de la pointe Saint-Mathieu. Ils ont ainsi été les premiers à mettre le cap franchement au large, bien conscients, toutefois, que les prochaines heures risquent d’être extrêmement délicates, en particulier jusqu’à la sortie du Raz de Sein, avec le courant dans le nez et avec un coefficient de marée significatif (90).

Guyader Bermudes 1000 Race
Pierre Le Roy a pris un excellent départ sur Monnayeur (photo François Van Mallghem/Guyader)

Pierre Le Roy et Benjamin Ferré en tous cas ont parfaitement débuté dans cette première course de la saison Imoca en France. Ainsi, Au classement de 8 heures lundi, Monnayeur pointait en tête devant Canada Ocean Racing. For People lui figurait en 9è position, juste devant For The Planet. Mais la course ne fait que commencer.

Les concurrents de la Guyader Bermudes 1000 Race

1 – Canada Ocean Racing / Sco Shawyer – Ryan Barkey
2 – Charal / Jérémie Beyou – Franck Cammas
3 – Fives Group – Lantana Environnement / Louis Duc – Halvard Mabire
4 – FOR PEOPLE / Thomas Ruyant – Morgan Lagravière
5 – FOR THE PLANET / Sam Goodchild – Antoine Koch
6 – Freelance.com / Guirec Soudée – CorenPn Douguet
7 – Hublot / Alan Roura – Simon Koster
8 – Human Immobilier / Antoine Cornic – Jean-Charles Luro
9 – IniJaJves Cœur / Samantha Davies – Damien Seguin
10 – La Mie Câline / Arnaud Boissières – Gérald Veniard
11 – Maître CoQ V / Jean-Marie Dauris – Julien Pulvé
12 – Monnoyeur – Duo for a Job / Benjamin Ferré – Pierre Le Roy
13 – Paprec Arkea / Yoann Richomme – Yann Eliès

SKIPPER MACIF EN TETE DANS LA TRANSAT PAPREC

Transat Paprec La Palma
Charlotte Yven et Loïs Berrehar ont viré en tête aux Canaries (photo Skipper Macif)

Après tout pile une semaine de mer, la majeure partie des onze duos en lice sur la 16e édition de la Transat Paprec a passé dimanche après-midi le waypoint de La Palma (Canaries, Espagne), unique marque de parcours de la Transat Paprec. Un ‘waypoint’ que Skipper MACIF (Loïs Berrehar/Charlotte Yven) a passé le premier à 14h05 dans un vent de 18-20 nœuds de vent d’est nord-est, 8 minutes avant Mutuelle Bleue (Corentin Horeau/Pauline Courtois), et 10 avant Région Normandie (Guillaume Pirouelle/Sophie Faguet). En tête de course, les écarts sont toujours très réduits entre les sept premiers bateaux qui se tenaient en moins de 17 milles au classement de 16h00. En queue de flotte, Race for Science – Verder (Alicia de Pffyfer/Édouard Golbery), accusait 89,5 milles de retard sur le leader 

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1612 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Guyader Race Ruyant en tête de la course

Les commentaires sont fermés.