CYCLISME : UNE BULLE SANITAIRE AU GRAND PRIX DE FOURMIES 2022

Grand Prix de Fourmies 2022
Samuel Leroux a animé le dernier Grand Prix de Fourmies (photo JMD/Sports 5962)

Le Grand Prix de Fourmies 2022 a été présenté ce jeudi au siège de la Voix du Nord à Lille. Malgré la concurrence des classiques québecoises, la classique nordiste rassemble à nouveau un énorme plateau de sprinters. La chasse aux points UCI explique l’engouement des équipes World Tour engagées. Fourmies retrouvera la 11 septembre une configuration pleinement ouverte au public après deux années de covid. Mais vu la résurgence du virus sur le Tour d’Espagne, une bulle sanitaire va être instaurée autour des coureurs.

Pour sa 89ème édition, le Grand Prix de Fourmies va retrouver son décor habituel. Autour de la course, un village du terroir siègera durant trois jours sur la place verte, alors que le concert d’après-course revient aussi. Annulé en 2020, puis en physionomie restreinte en 2021, la grande course de l’Avesnois revient presque comme avant, mais à une date légèrement plus tardive.

Le GPF aura lieu une semaine plus tard par rapport aux calendriers précédents. Fourmies tombe ainsi en concurrence directe avec les Grands Prix de Québec et Montréal, qui renaissent après deux annulations. Sans oublier le Tour d’Espagne qui se termine le même jour. Malgré tout, la classique nordiste rassemblera à nouveau un beau plateau. A tel point que le speaker Daniel Mangeas le qualifie de « championnat du Monde des sprinters ».

Un plateau exceptionnel malgré la concurrence

23 équipes sont présentes à ce Grand Prix de Fourmies 2022: 11 UCI World Tour, 7 UCO Pros Teams et 5 Continentales dont Go Sport Roubaix Lille Métropole. » Un plateau digne d’une arrivée du Tour aux Champs-Elysées« , diront ainsi les organisateurs.

 » En voyant le calendrier UCI en février », confie ainsi Jacques Thibaux le président du comité d’organisation, » on s’est dit qu’on allait connaître une annus horribilis. Mais les planètes se sont alignées. Québec et Montréal ont finalement lieu. Mais malgré cela, les équipes World Tour mettent leurs meilleurs sprinters à Fourmies. Finalement nous tirons notre carte du jeu avec 11 formations World Tour. Nous crevons les plafonds malgré cette concurrence énorme ». La chasse aux derniers points UCI explique aussi cet engouement des formations menacées comme Lotto-Soudal, qui aligne ainsi ses deux cadors Caleb Ewan et Arnaud De Lie. Fourmies distribue en effet 200 points.

On trouvera aussi le must du sprint mondial avec les deux Néerlandais Fabio Jakobsen (Quick Step Alpha Vynil) et Dylan Groenewegen (Team BikeExchange). Ils ont gagné les 2ème et 3ème étapes du Tour de France lors du début au Danemark. Mais on se souvient surtout de leur histoire dramatique. C’était au Tour de Pologne 2020, quand Groenewegen a provoqué une chute violente, qui aurait pu coûter la vie à Jakobsen. Depuis, ce dernier est devenu le meilleur sprinter mondial. Ce qu’il a confirmé en devenant champion d’Europe il y a deux semaines à Munich.

Elia Viviani a gagné au sprint en 2021 (photo Bruno Bade/LNC)

Une quinzaine de vainqueurs potentiels

D’autres coureurs rapides peuvent viser la victoire au sprint. On pense au Norvégien Alexander Kristoff (Intermarché Wanty Gobert), ou au Colombien Fernando Gaviria (UAE Team Emirates). Dans une seconde vague, on peut citer aussi l’Allemand Max Walscheid (Cofidis), les Italiens Jakub Mareczko (Alpecin Fenix) et Niccolo Bonifazio (TotalEnergies) ou l’ancien vainqueur du Grand Prix d’Isbergues Kristoffer Halvorsen (Uno X) et son compatriote norvégien Edvald Boasson Hagen (TotalEnergies). Sans oublier les Français Bryan Coquard (Cofidis), Hugo Hofstetter (Arkéa Samsic), Marc Sarreau (AG2R Citroën), Jason Tesson (Saint-Michel Auber 93), Sandy Dujardin et Lorrenzo Manzin (TotalEnergies), ainsi que les deux frères picards Rudy (Israël Premier Tech) et Pierre Barbier (B&B Hôtels).

Les organisateurs espèrent aussi l’arrivée en dernière minute de Jasper Philipsen (Alpecin Fenix) et Arnaud Démare (Groupama-FDJ), actuellement inscrits comme remplaçants.

On notera aussi la présence du Belge Yves Lampaert (Quick Step), premier maillot jaune du Tour 2022 après sa victoire dans le chrono inaugural, et du Français Julien Simon (TotalEnergies), venu défendre sa première place de la Coupe de France-FDJ.

Parcours classique pour le Grand Prix de Fourmies 2022

Le parcours, lui, ne change pas, avec ses trois boucles autour du Val Joly, avec les côtes du Bocquet et du Sacré-Coeur. Suivies du circuit final de 11km à couvrir 7 fois. Un tracé totalement offert aux sprinters. » Revenir à une course de baroudeurs ? » se demande Jacky Thibaux. » On n’a pas les côtes qu’il faut pour cela. Celles qui existent dans le coin, on les monte déjà. Je ne pense donc pas changer ce parcours. D’abord, parce que nous n’avons pas les bosses pour cela. Et aussi pour des raisons de sécurité. Les trois boucles du Val Joly sont sécurisées par la Gendarmerie. C’est très important pour un organisateur. »

Le GPF va aussi retrouver son aspect festif d’avant avec un vrai week-end d’animations, le samedi et le dimanche. Avec le concert gratuit Mais il y aura quand même quelques restrictions, concernant les coureurs. Après la résurgence du covid sur le Tour d’Espagne, l’UCI demande d’appliquer à nouveau une bulle sanitaire autour des concurrents. Il ne sera ainsi pas possible aux spectateurs de se rendre aux autocars des équipes au départ comme à l’arrivée. Les autographes et les selfies sont interdits. Le port du masque sera obligatoire pour les gens accrédités dans les zones mixtes. Les cérémonies protocolaires seront réduites au maximum. Ce que l’on avait vu en début de saison, avant une petite accalmie à la fin du printemps, puis un retour après le Tour de Suisse.

Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura un vainqueur inédit. Car aucun ancien vainqueur, à commencer par l’Italien Elia Viviani, lauréat l’an passé, ne sera au départ de ce Grand Prix de Fourmies 2022.

UN VELOPHOTO POUR AMENER LE TOUR A FOURMIES

Grand Prix de Fourmies 2022
Jacques Thibaux (à gauche) et Michaël Hiraux (avec le gilet) lors de la présentation (photo JMD/Sports 5962)

Le maire de Fourmies et président de la communauté d’agglomération Michaël Hiraux l’a annoncé lors de la présentation. La ville de Fourmies est candidate pour accueillir une étape du Tour de France dans les prochaines années. Pour appuyer cette candidature de façon populaire, la commune met en place une opération de promotion dans le village de l’Entreprise et du Terroir qui fonctionnera durant deux jours sur la place verte, face à la ligne d’arrivée du GPF.

Il s’agit d’un vélo photo. Tous les spectateurs présents le 11 septembre à Fourmies pourront se faire photographier. Le but est de rassembler un maximum de photos qui seront envoyées à Amaury Sports Organisation (ASO), le promoteur du Tour. Une façon de prouver le soutien des Fourmisiens (et autres) autour de cette candidature. Une forme intelligente de lobbying populaire.

Fourmies investit déjà beaucoup dans le GPF. Avec une subvention de 150 000 euros (plus le soutien logistique), la ville est le premier partenaire institutionnel de la course devant la Région Hauts-de-France (39 000 euros), le Département du Nord (35 000 euros) et la Communauté d’agglomération (30 000 euros).

Le palmarès des dernières éditions

  • 2010: Romain Feillu (France)
  • 2011: Guillaume Blot (France)
  • 2012: Lars Bak (Danemark)
  • 2013: Nacer Bouhanni (France)
  • 2014: Jonas Van Genechten (Belgique)
  • 2015: Fabio Felline (Italie)
  • 2016: Marcel Kittel (Allemagne)
  • 2017: Nacer Bouhanni (France)
  • 2018: Pascal Ackermann (Allemagne)
  • 2019: Pascal Ackermann (Allemagne)
  • 2020: annulé
  • 2021: Elia Viviani (Italie)

Le programme

3ème Choralis Fourmies Féminine Classic

  • Départ : 11h15
  • Arrivée: 14h30

89ème Grand Prix de Fourmies

  • 11h15: signature des coureurs
  • 12h : rassemblement des coureurs sur la ligne d’appel
  • 12h05 : ouverture de la route
  • 12h15 : départ en cortège
  • 16h50: arrivée

LES FEMMES AUSSI

La Britannique Georgi Pfeiffer (team DSM Ladies) avait gagné l’année dernière à Fourmies (photo JMD/SPORTS 5962)

En prologue du 89è Grand Prix de Fourmies se déroulera la 3è Choralis Fourmies Féminine Classic. La course compte pour la Coupe de France Femmes. Ce sera l’avant-dernière épreuve avant Isbergues. Elle réunira 27 équipes dont 15 professionnelles. C’est le cas de l’équipe Cofidis, qui viendra avec la coureuse régionale Victoire Berteau, dont les grands-parents résident sur le parcours, à Féron. Son équipière australienne Rachel Neylan figure aussi parmi les favorites.

A suivre également l’Italienne Silvia Zanardi (Bepink), 3è l’an passé; la Belge Kim de Baat (Plantur Fura); les Françaises Clara Copponi (FDJ Suez Futuroscope), Gladys Verhulst (Le Col Wahoo) et Marion Borras (team Auvergne-Rhône-Alpes). Sans oublier la coureuse locale Alison Avoine (Saint-Michel 93), qui aura à coeur de briller sur ses routes d’entraînement.

La lauréate 2021, Georgi Pfeiffer en revanche, sera absente.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 817 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

6 Trackbacks / Pingbacks

  1. Vuelta Pedersen vainqueur de la 13è étape
  2. GP Fourmies - Jacques Thibaux : «Un plateau digne d'une arrivée du Tour» - abqpoly
  3. GP Fourmies - Jacques Thibaux : «On tire notre carte du jeu à Fourmies» - abqpoly
  4. Tour du Doubs 2022 Madouas vainqueur
  5. GP Fourmies - Jacques Thibaux : «À Fourmies, on distribue 200 points UCI» - abqpoly
  6. GP Isbergues 2022 présentation

Les commentaires sont fermés.