AUTOMOBILE : UN DUEL NORDISTE FOURMAUX-LEFEBVRE AU RALLYE D’YPRES

Rallye d'Ypres 2023 Lefebvre
Stéphane Lefebvre avait gagné Ypres 2022 avec cette Citroën C3 (photo JMD/Sports 5962)

La 59e édition de l’Ardeca Ypres Rally débutera vendredi. La huitième manche du Championnat de Belgique des Rallyes constitue également la troisième étape du British Rally Championship. Ypres accueillera 103 concurrents, dont 29 voitures en catégorie RC2. Deux Français, qui ont grandi à deux pas du Westhoek, les Nordistes Stéphane Lefebvre et Adrien Fourmaux sont les favoris de ce rallye d’Ypres 2023.

Terminé le championnat du Monde des rallyes à Ypres. Ces deux dernières années, effet covid aidant, le célèbre rallye du Westhoek était devenu l’officiel rallye de Belgique comptant pour le championnat WRC. Les stars mondiales étaient toutes là. L’édition 2021 avait ainsi été gagnée par le local Thierry Neuville. L’année dernière, c’était au tour de l’Estonien Ott Tänak. Deux succès Hyundai donc durant ces deux éditions exceptionnelles.

Mais cette année, pour des raisons de budget, Ypres n’est pas reparti en WRC. Le rallye belge comptera plus modestement en 2023 pour le championnat de Belgique, ainsi que pour le championnat… britannique ! Un championnat que disputent les deux meilleurs pilotes nordistes.

Stéphane Lefebvre en vainqueur sortant

Stéphane Lefebvre sera à nouveau au départ avec une Citroën C3 Rally2 de chez DG Sport. Champion de Belgique en titre, le Français s’élancera donc avec le numéro 1 sur les portières. Le Noeuxois s’était brillamment imposé l’an passé en WRC2, en compagnie du Boulonnais Andy Malfois.

“Je viens à Ypres avec le même objectif que l’année dernière à chaque manche du BRC : je veux gagner”, déclare Stéphane sur le site du rallye. “D’ailleurs, l’année dernière, nous n’avons pas pu profiter pleinement de la victoire à Ypres car la plainte d’Andreas Mikkelsen – pour coupe profonde dans une corde… – devait encore être traitée. Cette fois-ci, je veux pouvoir en profiter pleinement et, en plus, nous visons la victoire au classement général ! Je manque peut-être un peu de kilomètres par rapport à mes adversaires, mais nous allons bien nous préparer avec une bonne séance d’essais.« 

Stéphane Lefebvre, 31 ans, vit une saison difficile. Après avoir participé au Rallye de Monte-Carlo avec une Citroën C3 Rally2, il n’y a pas eu de suite en Championnat du Monde. Lefebvre s’est essayé à deux reprises au RGT, avec une Porsche au Touquet et une Alpine au Lyon-Charbonnières. Mais à chaque fois, cela s’est soldé par un abandon. Ce n’est que dans le Piémont italien qu’il a pu mener la Citroën C3 Rally2 sur le podium. Cette année à Ypres, il sera secondé par un autre Français, Loris Pascaud.

Rallye d'Ypres 2023 Fourmaux
Adrien Fourmaux a brillé lors du Rallye de Sardaigne (photo Janus Ree/Red Bull Content)

Adrien Fourmaux en leader du championnat

Son principal rival sera sans doute Adrien Fourmaux. Les deux Nordistes connaissent une saison frustrante et espèrent se relancer en gagnant le rallye d’Ypres 2023. Le pilote de Seclin est en effet redescendu en WRC2 cette saison.

Mais cette année aussi, Adrien Fourmaux a connu des hauts et des bas dans le championnat du monde WRC2. Il espérait vaincre le mauvais sort lors du récent rallye de Sardaigne, qu’il dominait largement devant le gratin mondial de la catégorie. Hélas, il sort une nouvelle fois de route dans l’ultime spéciale, laissant échapper l’occasion d’une première victoire en Mondial WRC2.

Le championnat britannique lui offre une parenthèse réconfortante puisqu’il pointe en tête, après ses deux victoires au Malcolm Wilson Rally en mars, puis au Jim Clark Rally en mai. Toujours sur Ford Fiesta Rally2, avec Alexandre Coria comme copilote. Il prendrait une sérieuse option sur le titre en s’imposant à Ypres.

Mais voilà: c’est une course qui ne lui réussit pas. Il est sorti deux fois de route lors des deux dernières éditions. On se souvient de celle particulièrement violente et spectaculaire en 2021, où lui et Renaud Jamoul, son équipier de l’époque, en étaient sortis indemnes de façon incroyable. Adrien Fourmaux saura-t’il vaincre la malédiction qui semble peser sur lui à Ypres ? En tous cas, il connaît maintenant tous les pièges des petites routes du Westhoek. Et surtout, il dispose actuellement d’une voiture performante.

Un plateau très dense

“Je conserve un moins bon souvenir d’Ypres, car j’y suis sorti de la route à deux reprises, mais cette fois je serai bien entendu au départ pour gagner dans le cadre du championnat britannique. Les vitesses sur les routes étroites d’Ypres sont très élevées et ne laissent aucune marge d’erreur ; la moindre faute est donc sanctionnée sans pitié”, déclare ainsi le Seclinois. Sa voiture portera malgré tout le n°2. Signe que Fourmaux comme Lefebvre seront bien les favoris de ce rallye d’Ypres 2023.

Pourtant, il y aura de la concurrence. On pense ainsi à un autre habitué du championnat britannique (BRC) et du WRC2, l’Anglais Chris Ingram, sur une Volkswagen Polo GTI. Il y aura certainement aussi quelques pilotes belges, désireux de s’imposer sur leurs terres en l’absence du meilleur d’entre eux, Thierry Neuville, retenu au rallye du Kenya. C’est le cas du légendaire Teddy Loix, le recordman des victoires à Ypres (11), associé à un autre ancien vainqueur, Pieter Tsjoen . Le Flamand pilotera une Skoda Fabia RS, la voiture la plus efficace du début de saison. Tout comme un certain Jos Verstappen. Le père de Max (leader du championnat du Monde de Formule 1), s’est reconverti avec bonheur dans les rallyes, après une longue carrière en F1.

Bref, cela nous promet du spectacle sur ces routes frontalières du Nord. Rappelons que l’accès aux spéciales est payant (20 euros). 107 voitures sont inscrites. La course se déroulera sur deux jours, vendredi et samedi. Cette année, il n’y aura pas de spéciale à Boeschepe.

Le programme de l’Ardeca Ypres Rally 2023

Jeudi 22 juin

  • Shakedown à Nieuwkerke (7,34 km)

Vendredi 23 juin

  • Signatures des pilotes à Ypres (12h)
  • Spéciales 1 et 5 à Westouter (7,32 km)
  • Spéciales 2 et 6 au mont Kemmel (13,31 km)
  • Spéciales 3 et 7 Mesen-Middelhoek (7,08 km)
  • Spéciales 4 et 8 à Langemark (8,44 km)

Samedi 24 juin

  • Spéciales 9, 13 et 17 à Reninge (15,00 km)
  • Spéciales 10, 14 et 18 à Watou (11,48 km)
  • Spéciales 11 et 15 à Dikkebus (11,46 km)
  • Spéciales 12 et 16 à Hollebeke (22,32 km)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1641 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Rallye d'Ypres 1ère journée

Les commentaires sont fermés.